Bonne nuit, petit monstre vert

Publié le par Sophie

Vous souvenez-vous de Va-t'en, grand monstre vert ! ? Et bien Ed Emberley a récidivé avec ce nouvel album pensé de la même façon et publié chez Kaléidoscope.

 

De page en page, on découvre Petit Monstre Vert : d'abord les yeux, puis les oreilles, la bouche... Mais voilà qu'une étoile arrive, il est temps de dire bonne nuit au Petit Monstre Vert et à chaque partie de son visage, page après page.

 

 

Autant le premier album était plus porté sur la peur des monstres, autant celui-ci, même s'il s'agit toujours d'un monstre, est plus un rituel pour le coucher. On prend le temps de découvrir un personnage enfantin avant de lui souhaiter bonne nuit.

Ce système de répétition, dans un sens puis dans l'autre, fonctionne bien avec les petits qui travaillent ainsi leur mémoire et leur vocabulaire.

 

Les illustrations sont faites avec des aplats de couleurs vives et avec des découpages dans la page pour représenter les différentes parties du visage de Petit Monstre Vert. On insiste aussi sur les couleurs, en les citant dans le texte avec un mot coloré.

 

J'appréciais beaucoup l'idée de vaincre la peur du monstre dans le premier volet. Cet album n'est pas le second, il y en a eu d'autres, et même si l'intérêt est encore présent, attention à ne pas trop tirer sur le filon !

 

Retrouvez les avis de Drawoua, Gabriel et Liyah.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Commenter cet article