Seul contre tous

Publié le par Sophie

Tout a commencé d'un rien quand les portiques d'un magasin ont sonné au passage de Baptiste. Maintenant, le voilà enfermé dans les anciennes toilettes de son école pour se cacher d'un groupe d'élèves qui en a après lui !

 

 

Ce petit roman d'Hubert Ben Kemoun, publié chez Nathan, parle d'un sujet très précis : la rumeur. Ici on part d'un évènement anodin auquel chacun va ajouter sa touche ce qui va conduire à une grosse méprise concernant Baptiste.

Le roman est écrit au style indirect libre, si bien que l'on est au cœur de la situation de Baptiste, tout en en étant spectateur. C'est ainsi qu'on nous raconte ce qui l'a mené à se cacher.

 

Dans cette courte histoire d'un soixantaine de pages, Hubert Ben Kemoun, est parfaitement parvenu à mettre en scène cette rumeur. Il en explique le point de départ, le porte parole qui enclenche le procédé, l'amplification par des faits qui n'ont finalement rien à voir, jusqu'à la confrontation avec la victime de la rumeur. C'est bien mené et cela montre bien l'ampleur que peut prendre une rumeur en peu de temps.

 

J'ai apprécié cette lecture et même si il y a un petit côté pédagogique dans l'histoire, que l'on peut ou non reprocher, ça peut être une bonne base de discussion avec les enfants.

 

Retrouvez les avis de Hérisson et Liyah.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Commenter cet article

lillyofthevalley 27/04/2014 11:44

Cette présentation me donne envie de lire le roman et de le faire lire ! Je suis entourée de jeunes lecteurs passionnés qui aiment le partage de toutes les idées de lecture sur les blogs, c' est vraiment génial. Il y a un roman que j'ai découvert , intéressant pour aborder le thème délicat de la maltraitance, auto édité, comme quoi dans l'auto édition il y a des livres qui mériteraient de se faire connaître ! Et les enfants m'ont demandé de le présenter sur mon blog ...
http://dansmabonjotte.canalblog.com/archives/2014/03/22/29494107.html
Mon blog n'est pas uniquement dédié à la littérature jeunesse, mais j'ai souhaité régulièrement posté quelques coups de coeur !
Bon dimanche,
Lilly