L'été où papa est devenu gay

Publié le par Sophie

L'été où papa est devenu gay

Endre Lund Eriksen

Thierry Magnier, 2014

 

Cette année, pas de belles vacances en famille pour Arvid : ses parents se sont séparés et c'est au camping avec son père et son chien qu'il passera l'été. Ça promettait d'être suffisamment ennuyant comme ça mais en plus il a fallu que la fille du voisin, Indiane, squatte chez lui et viennent bouleverser son programme. Mais ce n'est rien jusqu'à ce que Arvid apprenne que le voisin est gay et qu'il s'entend très trop bien avec son père !

 

 

 

En commençant ce roman, je n'en attendais pas grand chose sinon une lecture légère et amusante. Et bien j'avais tort parce que c'était vraiment mieux que ça.

Déjà le sujet est assez original, pour les ados, il y a des romans sur des couples de parents homosexuels, sur des jeunes qui se découvrent homosexuels mais jamais sur un père qui le devient. Mais en plus de ça, j'ai trouvé très intéressant le regard du fils sur son père. Arvid n'a jamais rien eu contre l'homosexualité mais quand celle-ci s'immisce dans son quotidien, cela lui semble tout de suite plus problématique. Et je pense qu'il est loin d'être le seul dans ce cas-là.

On ne parle pas que de ça dans ce roman. C'est aussi une excellente histoire autour de la puberté, du corps de l'enfant qui change pour entrer dans l'adolescence, des premiers amours...

Je vous passerais l'histoire des toilettes célèbres, même si ça fait bien rire de temps en temps dans ce roman, mais ce qu'il faut savoir c'est qu'il y a un livre d'or dans ces WC. J'en viens donc à la forme du récit, narré par Arvid dans ce fameux livre d'or qu'il a "emprunté" et qui lui sert de journal. C'est donc dans ces toilettes qu'il va nous écrire tous les chamboulements dans la vie de son père, dans la sienne et accessoirement, ou pas, dans celle de son chien.

 

Pour un livre dont je n'attendais pas grand chose, j'ai finalement adoré. J'ai aimé voir ce père et son fils donné un sens nouveau à leur vie, l'un pour reprendre pied après son divorce, l'autre pour faire face à ses hormones qu'il ne comprend guère. J'ai aussi apprécié le style de cet auteur norvégien, Endre Lund Eriksen, qui m'a captivé du début à la fin et qui sait montrer toute la complexité des choses qui peuvent paraître très simples.

Bref, un roman que je vous conseille sans hésiter.

 

Retrouvez l'avis de Céline.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Commenter cet article