Le lion et les trois buffles

Publié le par Sophie

Le lion et les trois buffles

Moncef Dhouib et May Angeli

Seuil jeunesse, 2014

 

Trois buffles, un jaune, un blanc et un noir, décident de partir à l'aventure pour chasser l'ennui. Après avoir vaincu maints dangers, il trouve un endroit où se reposer. Mais ici vit un lion, qui leur promettra sa protection, tout en pensant à son estomac !

 

 

Je n'ai pas l'habitude de vous parler de contes, j'en lis de plus en plus pour le travail mais c'est un genre que je connais mal et que j'ai du mal à apprécier. J'ai eu envie d'écrire sur celui-ci notamment pour les illustrations de May Angeli dont je suis admiratrice du travail.

 

Pour ce qui est du texte de cette fable traditionnelle arabe reprise par Moncef Dhouib, on est en pleine opposition entre la loi du plus fort et celle du plus intelligent voir du plus manipulateur. Je ne vous dirait pas qui du lion ou des buffles gagnent à la fin mais ça a un peu bousculé mes habitudes, car la construction tant au niveau de la forme que du fond des contes est bien différente de celle des albums. Bref, c'est un conte, ou une plutôt une fable ici : on ne s'adressait pas forcément aux enfants à l'origine de ce texte et bien souvent on s'inspire des adultes, donc on y va pas par quatre chemins.

Passons aux images. May Angeli utilise la technique de la gravure sur bois pour réaliser ses illustrations. En fait, il s'agit de graver en creux sur du bois les motifs que l'on souhaite ensuite retranscrire sur du papier. Il faut penser à l'envers car on utilise la planche de bois comme un tampon. Je vous laisse imaginer les compétences techniques que ça demande ! Les illustrations de ce livre sont en noir, blanc et jaune. Une couleur qui met tout de suite dans l'ambiance de la savane et de la chaleur du pays.

 

Ce conte sans fioriture, illustré avec beauté était une belle trouvaille.

 

Retrouvez une interview vidéo de May Angeli sur sa technique de travail ICI.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article