Les Autodafeurs 1

Publié le par Sophie

Les Autodafeurs 1 : mon frère est un gardien

Marine Carteron

Rouergue, 2014

 

Alors que leur père vient de décéder dans un accident, Auguste, Césarine et leur mère quittent Paris pour La commanderie où vivent leurs grands-parents. Mais à peine installé, Auguste découvre que sa famille n'est pas si ordinaire qu'il le pensait. Il ferait partie d'une longue lignée de défenseurs du Savoir : la Confrérie, et son père serait en fait mort pour cette cause. Le problème, ce sont les Autodafeurs qui complotent contre eux et qui vont amener Auguste à passer pour un délinquant.

 

 

J'en avais entendu du bien de cette trilogie de la collection Doado lors de sa sortie et la voilà maintenant dans le Prix Ados d'Ille et Vilaine, je ne pouvais donc pas passer à côté plus longtemps. J'ai rapidement plongé dans ce premier tome fait de révélations et d'actions. On accroche bien vite aux personnages, à Auguste bien sûr qui est le héros de l'histoire et un adolescent un peu hors du temps quand on lui parle de technologies. Mais, c'est surtout sa sœur Césarine qui a attiré mon attention. Elle est autiste, ou artiste pour les intimes, et j'ai été éblouie par son intelligence et son caractère froid et posé qui évolue légèrement tout au long de l'histoire. Ces interventions sont toujours pertinentes et cinglantes à souhait. C'est un personnage vraiment intéressant et qui met une belle lumière sur cette maladie. Du côté des personnages plus secondaires, je ne suis pas déçue non plus et certains valent le coup d'être plus connus, dans la suite j'espère.

Ce premier tome met en place et lance déjà bien une aventure qui s'annonce prometteuse. Ce n'est pas toujours simple de se repérer dans les missions de La confrérie mais je pense que le lecteur ressent un peu le même flou que Auguste qui découvre tout ça avec nous et que les choses vont s'éclairer progressivement.

Le style de l'auteure est très agréable à lire et l'histoire est bien menée même si des fois, on se dit que ça va un peu vite ou que c'est un peu trop... mais comme même le héros s'en rend compte, on se prend au jeu.

 

Une chose est sûre, j'ai hâte de me plonger dans le tome 2.

 

Retrouvez les avis de Pépita, Bouma, Drawoua et Carole pour la trilogie.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article