Trop grande, trop petite

Publié le par Sophie

Trop grande, trop petite

Pog et Mélanie Fuentes

Les minots, 2016

 

Je suis trop grande pour garder ma tétine, porter une couche ou faire pipi au lit.

Mais je suis trop petite pour traverser la route et aller toute seule à la boulangerie.

 

 

Voilà un album au texte simple mais dans lequel les enfants se reconnaîtront très certainement. Cet âge où l'on est trop petit pour certaines choses et trop grand pour d'autres n'est pas des plus simples pour les enfants qui ne savent plus toujours où se situer. Cet album ne fait pas de grandes phrases, juste de petites mises en situation, repérables facilement pour les enfants.

On est en plein dedans avec Morgan, 4 ans, et je me retiens parfois de lui faire ce genre de commentaires qui peut être agaçant, je le comprends. Il n'a pas beaucoup parlé de cette lecture mais j'ai vu à ses regards souriants à chaque page qu'il comprenait de quoi il s'agissait. L'exemple cité ci-dessus est d'ailleurs assez représentatif, lui qui réclame de la liberté sur le trajet de l'école.

Les illustrations, en plus d'être jolies, montrent bien ce décalage grand/petit. Avec des vues plongeantes ou en contre-plongée, on met cet aspect en évidence. On voit aussi le désarroi de la petite fille face à ces explications pas toujours évidentes pour elle.

 

Tout en simplicité, on aborde ici une notion complexe pour les enfants avec des situations qui leur parleront tout de suite.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article