Ça déménage !

Publié le par Sophie

L'été est souvent la meilleure période pour déménager quand on a des enfants. Le changement d'école est un peu moins difficile certes mais les nouveaux repères peuvent quand même mettre un peu de temps à s'installer. Voilà deux albums qui évoquent joliment ce nouveau départ.

 

On déménage !

Alice Brière-Haquet et Barroux

Little Urban, 2016

 

 

Dans cet album, un petit garçon fait le tour de la maison proclamant aux lecteurs des "A vendre..." dans chacune des pièces regorgeant de souvenirs. Mais si l'accent est mis sur ce qu'on laisse derrière soi lors d'un dégagement, ce qu'on retiendra c'est surtout le sourire de l'enfant et son air enjoué qui annonce plein de souvenirs à créer dans la maison à acheter.

Ce texte simple à la construction répétitive ne prétend pas que tout est facile dans un déménagement mais plutôt que plus qu'une fin, c'est un départ qui s'annonce. Les illustrations de Barroux savent créer une belle ambiance digne du chambardement d'un déménagement. J'aime ce mélange de texture, ce côté pas fini pourtant si abouti et ces couleurs qui donnent de la vie aux décors.

 

Lenny & Lucy

Philip C. Stead et Erin E. Stead

Kaléidoscope, 2015

 

 

Tout commence pas un déménagement symbolisé par cette voiture qui traverse une sombre forêt avant d'arriver au nouveau domicile.

Plus que du déménagement en lui même, cet album aborde la difficulté qu'il peut exister à trouver de nouveaux repères dans un endroit inconnu. Le petit garçon de cette histoire trouve le bois en face de sa fenêtre assez effrayante. Dès le lendemain, il va donc trouver une astuce pour se rassurer. Mais il faut parfois encore un peu plus pour totalement prendre ses marques.

J'ai particulièrement aimé le graphisme de cet album avec beaucoup de nuances de gris et de textures et juste ce qu'il faut de couleurs. Les couleurs sont d'ailleurs très symboliques puisqu'elles montrent les repères, les éléments de confiance de l'enfant. Elles vont donc prendre de plus en plus d'importance au fil de l'histoire mais la fin n'est pas pour autant une finalité colorée car il faudra encore du temps et des souvenirs pour être tout à fait chez soi.

 

Retrouvez l'avis de Céline.

Commenter cet article