Tu ne sais rien de l'amour

Publié le par Sophie

Tu ne sais rien de l'amour

Mikaël Ollivier

Thierry Magnier, 2016

 

Quand Nicolas reçoit un mail de sa mère avec pour objet "Ce qu'il vous faut savoir" et en copie Malina qu'il connait depuis toujours, il ne peut s'empêcher de replonger dans ses souvenirs d'enfance et d'adolescence.

Malina, il la connait depuis qu'il est petit. Ils ont toujours été amis et assez jeunes, ils sont devenus bien plus. Vivant pendant plusieurs années sous le même toit, partageant la même chambre et faisant l'admiration de leur entourage pour qui ils étaient Les amoureux.

Mais cette histoire a aussi été le point de départ de bien des questions pour Nicolas : l'amour, la famille, la maladie, ce qu'il voulait faire de sa vie... C'est tout cela qu'il nous révèle par épisode en naviguant entre son passé et cette nuit-là où il ne peut plus dormir à cause de ce courrier qu'il ne veut pas ouvrir, pas maintenant...

 

 

Voilà un roman qui m'a laissée assez songeuse du moins dans les premières pages. Avant d'entrer dans le fond du sujet que fut sa vie, Nicolas nous dépeint le décor : son histoire d'amour avec Malina. J'ai été assez mal à l'aise avec cela car c'est une histoire qui semble s'être construite à l'insu de Nicolas. En fait, en ouvrant le livre je m'attendais à une histoire d'amour bien différente car le fait que ce soit raconté par le Nicolas d'une vingtaine d'années qui revoie son passé n'a rien à voir avec ce que ça aurait été si on le vivait en même temps que lui. Là où j'ai eu du mal avec cette histoire c'est que Nicolas et Mélina la vivent très jeunes alors qu'ils habitent sous le même toit et qu'ils partagent la même chambre. Les adultes sont tous plutôt admiratifs de leur histoire et personne, encore moins leurs parents, ne semblent voir quoique ce soit de malsain là-dedans.

Heureusement, comme je le disais plus haut, cette histoire d'amour devient peu à peu un décor et on est absorbé par d'autres préoccupations concernant Nicolas : maladie, secret de famille... Malgré tout, ce "décor" est loin d'être anodin et va se révéler bien différent de ce qu'on imagine au point de dépasser largement le jeune couple.

 

Finalement avec ce roman, on se rapproche plus du thriller psychologique que de l'histoire à l'eau de rose, en tout cas je l'ai ressenti comme ça avec une pression qui monte de page en page quand on voit l'évolution de la vie de Nicolas et surtout cette révélation par mail qui l'attend nous attend jusqu'à la fin pour boucler la boucle et nous laisser stupéfait !

 

Un roman accrocheur que je vous recommande et qui vous fera voir le sens de la vie, et de l'amour, autrement !

 

Retrouvez l'avis de Pépita et la lecture commune À l'ombre du grand arbre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article