Celle dont j’ai toujours rêvé

Publié le par Sophie

Celle dont j’ai toujours rêvé

Meredith Russo

Pocket jeunesse, 2017

 

Amanda emménage chez son père, séparé de sa mère depuis plusieurs années, afin de commencer une nouvelle vie pour sa dernière année de lycée. Tout commence plutôt bien, elle se fait vite des amies et sa popularité n’est plus à prouver. Elle rencontre aussi Grant, le premier garçon dont elle tombe amoureuse. Tout serait parfait si elle n’était pas inquiète à l’idée de se révéler dans cette nouvelle vie… Car Amanda cache un secret : avant elle s’appelait Andrew.

 

 

Des romans sur des adolescents transgenres, vous n’en trouverez pas beaucoup. Celui-ci est un récit vraiment formidable pour découvrir ce que vivent les personnes trans. On est bien loin des clichés et on constate très vite qu’Amanda n’aspire qu’à une vie tranquille avec ce corps qu’elle aime enfin. En fait, comme tout l’entourage d’Amanda, si on ne connaissait pas son secret, on ne verrait qu’une adolescente normale. Les retours en arrière permettent aux lecteurs de mieux comprendre ce qu’elle a vécu et particulièrement cette sensation de ne pas être née dans le bon corps. Devenir une fille pour un garçon ou vice-versa, n’est pas juste une envie de changer de sexe, c’est une volonté d’être enfin soi-même. Amanda le dit plusieurs fois, c’est une fille née dans un corps de garçon. C’est cet aspect psychologique qui est intéressant dans ce roman sensible et sincère. Sincérité qui vient sûrement du fait que l’auteure est elle-même une personne trans et qu’elle s’est inspirée de sa propre expérience.

 

En même temps, on constate qu’Amanda n’est pas un modèle de personne trans. Son histoire est romancée et comme le note l’auteure à la fin du livre, c’est un personnage normalisé : elle est hétéro, son corps est très féminin, les gens ne se questionnent pas une seconde sur son genre et elle a pu bénéficier d’une transformation peut-être trop onéreuse pour une adolescente et sa famille dans la vie réelle. Amanda est donc une sorte de trans idéale pour l’histoire mais ça ne retire rien à la véracité de son parcours et à tout ce qu’on apprend sur la psychologie en matière de transsexualité.

 

Un roman à découvrir pour s’ouvrir sur ces gens et sortir des clichés.

Commenter cet article

Nathalie 15/04/2017 17:00

Effectivement, ce n'est pas un thème super courant ! Je le note, merci.