Rien ni personne

Publié le par Sophie

Rien ni personne

Lorris Murail

Sarbacane, 2017

 

Quand Jeanne découvre un vieille dame perdue seule sur un banc, elle n'imagine pas ce que cela va changer. Jeanne qui s’apprêtait à partir en Thaïlande pour faire de la boxe va finalement recueillir cette femme atteinte d'Alzheimer qui ne se souvient même pas de son prénom...

 

 

J'ai mis un peu de temps avant de plonger dans ce roman. C'était probablement les longs monologues qui m'ont un peu gênée. En effet, la vieille dame ne parle pas (ou quelques mots en latin très ponctuellement) et ne donne pas beaucoup de réactions à Jeanne qui lui raconte son histoire par épisode. Malgré tout, on s'y attache à cette vieille dame et on a envie de comprendre comment elle a pu se retrouver seule sur un banc en forêt.

Jeanne est un personnage dont on comprend vite le lourd passé même si les évènements ne nous sont révélés que progressivement. C'est une jeune femme solitaire, abandonnée par ses parents et avec une maladie assez particulière. Elle cherche à fuir sans qu'on sache vraiment quoi pendant un moment mais c'est surtout son caractère à la fois fort et sensible qui m'a touchée chez ce personnage.

 

Un roman dont j'ai trouvé le début un peu long du fait du manque d'interaction entre les personnages mais qui prend pour moi, tout son intérêt, dans la seconde moitié quand la vie de chacune commence à prendre sens pour le lecteur.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article