Cœur de bois

Publié le par Sophie

Cœur de bois

Henri Meunier et Régis Lejonc

Notari, 2016

 

Une femme prépare son passage chez un vieillard à qui elle rend régulièrement visite. Un passage à la boulangerie pour acheter un gâteau puis elle prend sa voiture rouge et se gare en bord de forêt. Elle y marche quelques minutes avant d'arriver devant une vieille maison délabrée où elle retrouve le vieil homme.

 

 

Dès la couverture, cet album nous plonge dans une ambiance particulière. J'en attendais une histoire sombre symbolisée par ces bois et cette voiture qui les traverse. Puis, j'ai ouvert le livre et j'ai commencé à lire. Un texte assez long, un album plutôt pour les grands sûrement mais chez nous il n'y a pas d'âge donc à 5 ans, Morgan l'a découvert en même temps que moi. Rapidement, une référence à Blanche-Neige m'a mis la puce à l'oreille : est-on dans l'adaptation d'un conte ? Peut-être mais il me faudra encore plusieurs pages avant de voir un nouvel indice qui surgit face aux lecteurs. Et toujours ces illustrations sombres, mystérieuses au style tout droit venu d'un vieux film. La lecture se poursuit, on parle de vieillesse, de solitude, de pardon et c'est déjà le moment de tourner la dernière page, bluffée par cette histoire.

 

Sombre, ça ne fait aucun doute que cet album le soit. Triste aussi tellement il nous met face à la solitude de la vieillesse en quelques mots : "Mes enfants affirment ne pas me connaître. Je ne sais même pas si j'ai des petits-enfants.". Beau c'est sûr, cet album a un style graphique si fort et cinématographique qu'il nous aspire du début à la fin. Mystérieux, il l'est par ce texte dont on ne sait quoi attendre et par ces illustrations qui n'en disent guère plus. Surprenant, évidemment, comment pourrait-on qualifier autrement cette fin ?

 

Retrouvez les avis de Pépita et Alice ainsi que la lecture commune sur À l'ombre du grand arbre et la lecture d'enfants et d'ados.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nathalie 11/12/2017 11:06

Découvert sur le blog de Robert le curieux, je l'ai beaucoup aimé, les illustrations sont magnifiques et l'histoire poignante !!