Demain n'est pas un autre jour

Publié le par Sophie

Demain n'est pas un autre jour

Robyn Schneider

Gallimard jeunesse, 2017

 

Lane est un garçon à la vie plutôt banale. Le lycée rime pour lui avec scolarité, il ne voit que par ses futures études et ne s'intéresse pas franchement aux autres. Mais quand on lui diagnostique la tuberculose, tout bascule. Au sanatorium pour ados, il va devoir mettre de côté ses cours pour se reposer et éviter que la maladie progresse en attendant qu'un traitement soit trouvé. Heureusement, il y rencontre Sadie et sa bande de copains qui vont l'aider à voir la vie autrement.

 

 

John Green avait lancé la mode de la sick-lit (ou littérature de malades) et voilà un roman qui se fond parfaitement dans ce genre en proposant tous les ingrédients pour plaire : des ados malades, des règles à transgresser, de l'amour et de l'amitié, un environnement légèrement scolaire. Autre avantage de ce roman, c'est qu'il est raconté à deux voix. D'un côté Lane, qui entre au sanatorium, endroit qui va largement bouleversé ses habitudes de garçon bien rangé. De l'autre, Sadie, rebelle à sa façon qui ne compte pas se laisser dicter sa vie sous prétexte qu'elle est malade. Ces deux narrateurs vont permettre à chacun de s'identifier et de voir l'évolution des deux personnages ainsi que le rapport différent à la maladie et à la vie.

 

Une lecture prenante, dans un environnement et avec une maladie (même si elle est en partie fictive) dont on parle rarement. Pour autant, l'autrice ne fait pas dans le larmoyant, c'est avant tout une vie d'ado que l'on découvre ici mais la mort y a une place plus importante.

 

Forcément, dans un roman de sick-lit, il y aura des rires mais aussi des larmes car comme le dit justement le sous-titre de la couverture : "Même les miracles ont une date d'expiration".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Wrede Dylan 13/10/2019 18:04

Un roman à l'histoire bien documentée, comme nous le montrent les dernières pages. Et une lecture émouvante, en effet !