La bête de mon jardin

Publié le par Sophie

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

EXTRAIT "Un soir, elle était là. Dans les buis que l'on voit depuis ma chambre, à la lisière de la forêt, LA BÊTE. Nous sommes restés ainsi, immobiles, à nous scruter. Un temps suspendu. La pénombre gagnait le jardin. Je la discernais mal dans les buis. Mais j'aimais son mystère." EXTRAIT C'est sur ces mots de Gauthier David que démarre cet album. Ajoutez à cela, un fond noir et des illustrations de Samuel Ribeyron en teintes de bleu et vert pour montrer cette luminosité nocturne. Et n'oublions pas cette fenêtre découpée dans la page qui laisse voir le jardin au forme inquiétante. Oserons-nous tourner la page, pour sortir dehors comme va le faire l'enfant. Mais cet album publié au Seuil jeunesse va plus loin, car il offre un double point de vue. Plus loin, c'est la bête qui prend la narration. EXTRAIT "Un soir, il était là. Dans le jardin qui borde la forêt, comme un festin, L'ENFANT. Que faisait-il ainsi penché sur le taillis ? Emplissant le bois d'une odeur de chair tendre qui me fit frissonner." EXTRAIT Le texte est fort, le trait des illustrations est doux mais les couleurs sont extrêmement bien choisies pour cet environnement inquiétant, les formes coupées dans les pages laissent juste entrevoir des détails de la suite. Bref, l'ambiance est garantie pour se faire un peu peur. Je souligne le travail éditorial qui rend ce livre très beau et agréable avec son papier épais. Testé en animation avec succès ! @gauthier._.david @samuelribeyron @editionsduseuil #jardin #nuit

Une publication partagée par La littérature jeunesse de J&S (@litteraturejeunesse_js) le

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article