L'espoir sous nos semelles

Publié le par Sophie

L'espoir sous nos semelles

Aurore Gomez

Magnard jeunesse, 2018

 

Juno travaille dans une conserverie pour subvenir aux besoins de sa famille. Son père, dépressif, n'est pas en mesure de rapporter de l'argent pour faire vivre ses trois enfants, alors Juno, l'aînée, endosse cette responsabilité. Un jour, elle tombe sur un tract pour le trek du Pownal. Sur l'île où elle vit, tous les deux ans, cette course est organisée en mode télé-réalité. Chaque candidat se lance pour plusieurs jours au cœur des montagnes avec une caméra et un journal en ligne à tenir à jour. C'est une course qui peut-être dangereuse avec son lot d'accidents mais l'argent de la victoire serait une chance pour Juno et sa famille.

Dans cette aventure Juno devra lutter contre elle-même et contre son environnement, elle devra puiser l'énergie au plus profond de son être pour venir à bout de cette traversée.

 

 

J'ai lu ce roman cet été en vacances avec des paysages de montagnes alors j'avoue je me suis bien vite imprégnée des images du récit. J'ai aussi tout de suite apprécié Juno. Ce n'est pas une grande sportive qui aurait été totalement légitime pour entamer cette aventure. Non, c'est une jeune femme en deuil, avec une famille un peu larguée et son rêve de faire des études en suspens. Ce trek, c'est donc l'occasion qu'il lui fallait pour se retrouver, se dépasser et dans le meilleur des cas remettre à flot sa famille et ses projets personnels.

Durant les 1000 kilomètres que va parcourir Juno, on va voir des paysages escarpés ou parfois plus paisibles, on va assister à des rencontres avec les autres participants, on va être mis face aux réalités de la montagne et à la petitesse de l'humain dans ces endroits sauvages peuplés de dangers. Outre les paysages, ce sont les relations humaines que j'ai appréciées. Si la course se fait en individuel, rien n'empêche de côtoyer les autres marcheurs tant qu'il n'y a pas d'entraide (c'est surveillé par la caméra que chacun porte). Juno va donc rencontrer de multiples personnalités : les compétiteurs, ceux qui viennent pour un défi personnel mais pas forcément pour gagner ou d'autres qui, comme Juno, ont de vrais enjeux à la fin mais n'ont pas l'intention d'y laisser toutes leurs valeurs. Des amitiés se créent ou au contraire des inimitiés et tout ça influence sur le déroulement de la course. J'ai aimé que malgré tout, Juno reste elle-même et sache se poser les bonnes questions.

 

J'aime beaucoup le titre L'espoir sous nos semelles, si évocateur et bien trouvé, de ce roman prenant, bouleversant parfois, qui dépayse totalement.

 

Le courage ne rugit pas toujours.
Parfois, il est la petite voix qui te chuchote
à la fin de la journée :
j'essayerai encore demain.

Mary Anne Radmacher (citation au début de la première partie)

 

Retrouvez les avis de Pépita et Céline.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nathalie 27/09/2019 08:20

Un roman qui m'a beaucoup plu également !