Il y avait une maison

Publié le par Sophie

Il y avait une maison

Philippe Nessmann et Camille Nicolazzi

La cabane bleue, 2019

 

Dans une maison où vivent de nombreux animaux, l'harmonie règne. Pourtant un jour, l'un d'entre eux ne supportent plus de trouver des vers dans ses pommes. Il vaporise donc un produit pour les faire fuir. Mais la pauvre abeille toussote et ne le supporte pas jusqu'au matin où son bourdonnement ne résonne plus dans la maisonnée...

 

 

Vous l'aurez sûrement compris, cette maison n'est autre qu'une métaphore de notre belle planète où se côtoient des millions d'espèces animales. Quant à celle qui vient troubler ce fragile équilibre, je vous laisse deviner de qui il s'agit. Dans cette histoire, les animaux vont disparaître petit à petit suite aux pratiques du perturbateur. La question est : va-t-il réagir avant qu'il ne soit trop tard ?

Cette histoire est racontée quasiment comme un conte en randonnée où la situation se répète. Le texte est relativement long mais facilement accessible grâce à cette construction. À travers les différents animaux, on évoque donc plusieurs fléaux comme la pollution des sols et de l'air, la déforestation, la surconsommation énergétique... L'album se termine d'ailleurs sur une double page documentaire évoquant ces phénomènes et proposant des actions et des organismes pour lutter contre cela.

 

 

Les illustrations ont un style graphique marqué par des formes quasi géométriques et des personnages très expressifs. On perçoit la détresse de ceux qui voient, impuissants, leur milieu se détériorer. J'ai trouvé pertinent de ne montrer le responsable de cette situation qu'à la fin. En effet, le but de cet album n'est pas d'être moralisateur mais de s'attacher aux conséquences et ce sont donc celles-ci que l'on voit tout au long de l'histoire jusqu'au revirement final qui laisse voir enfin le personnage qui a créé cette situation.

 

 

Si vous ne connaissez pas encore les éditions La cabane bleue, je vous invite fortement à aller voir leur travail. Avec des objectifs éco-responsables, cette maison d'édition aborde la nature et l'écologie aussi bien dans les histoires qu'elle publie que dans la conception de ses livres (fabriqué en France, encres à base végétale et couvertures sans pelliculage, papier géré durablement...). Autant de raisons de soutenir cette petite structure qui propose des livres de qualité.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marion Doucet 11/02/2020 07:05

Je pense que sensibiliser les jeunes à environnement doit se faire dés le plus jeune age. Ce livre parait être un bon moyen d'y parvenir.

Sophie 08/03/2020 21:53

En effet, c'est un bon moteur de discussion.