Ceux des limbes

Publié le par Sophie

Ceux des limbes

Camille Brissot

Syros, 2018

 

Otolan a 15 ans mais pourtant lui ne fera pas la Sortie que tous les jeunes font à cet âge. Sauvé des limbes à 5 ans, il a été exempté par les dirigeants de l'Arche-Maître qui ont considéré qu'il avait déjà fait ses preuves. Les autres adolescents, eux, sortiront dans la forêt au pied du Mont-Survie. Ils devront passer plusieurs jours dehors et se défendre des limbes, ces êtres infestés par un champignon qui prend possession des corps. Cette année, parmi eux, il y a Naha, l'amie de toujours d'Otolan et c'est une excellente raison pour lui d'aller contre le privilège qui lui a été offert.

 

 

Ce roman propose un roman post-apocalyptique qui présente un groupe de personnes qui est parvenu à recréer une société dans un monde envahi de limbes (des zombies en fait). La population est divisée en différents cercles : les puissants en haut, le petit peuple en bas. Otolan a fait une ascension extraordinaire en passant du dernier cercle au sommet alors qu'il n'était qu'un jeune enfant ayant survécu miraculeusement aux limbes. Certains lui accordent un pouvoir ou un don mais lui-même n'a aucun souvenir de ce qu'il s'est passé ce jour-là. Quand sa meilleure amie, et bien plus encore, doit sortir affronter le monde extérieur, il refuse de la laisser partir seule et s'engage alors dans une aventure risquée.

Comme souvent dans les histoires de zombies, on va plus s'intéresser aux relations humaines qu'à la gestion du fléau des limbes. On va donc transposer les alliances et les mésententes du Mont-Survie à un petit groupe de jeunes livrés à lui-même dans un environnement hostile. Tout cela exacerbera largement les bons comme les mauvais côtés pour former cette intrigue captivante.

Rien de très original dans ce roman donc, mais malgré tout ça prend bien. Je me suis attachée à Otolan et à Naha et j'ai aimé qu'il y ait des surprises, pas toujours très drôles mais qui montrent bien la cruauté de ce monde et qui rythment le récit. J'ai quand même un regret sur un personnage dont on nous parle assez régulièrement mais dont l'issue de l'intrigue se révèle bien trop vite et sans être développée !

 

Globalement, j'ai bien apprécié ce roman qui à fait naître de beaux décors en moi. J'ai aimé l'ambiance de la forêt et des ruines qu'on se représente bien et dont l'ambiance apaisante contraste avec la présence menaçante des limbes.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article