MASCA : manuel de survie en cas d'apocalypse

Publié le par Sophie

MASCA : manuel de survie en cas d'apocalypse

Erik L'Homme et Éloïse Scherrer

Gallimard jeunesse, 2019

 

Justin est seul chez lui pour le week-end, ses parents sont partis avec sa petite sœur chez leur oncle Bob. Ces quelques jours s'annonçaient bien jusqu'à ce que l’apocalypse arrive, obligeant Justin à quitter le domicile. Avec le minimum vital sur le dos, les souvenirs des conseils de son oncle (il vit en montagne et s'y connait en survie) et Björn, un guerrier imaginaire, Justin va essayer de retrouver sa famille. Pour ça, il va devoir traverser une forêt et gravir une montagne, de nombreuses épreuves qu'il consigne dans ce carnet (ça pourra peut-être resservir à quelqu'un un jour).

 

 

Le nom de Éloïse Scherrer (dont j'avais adoré Sylvain de Sylvanie et La bulle) aux dessins et la couverture orange m'ont tout de suite attirés tout comme le fait de me plonger dans une histoire d’apocalypse avec cette approche sous forme de carnet illustré. Après une rapide mise en contexte, on est tout de suite au cœur de l'intrigue : comment Justin va-t-il se sortir de cette expédition en pleine nature potentiellement hostile ? On suit donc la logique de ses préparatifs inspirée des conseils passés de son oncle, le début du voyage perturbé par un pilleur et la survie en forêt. En chemin, il trouvera un fidèle allié et ce duo va devenir très attachant.

 

 

Les illustrations occupent une grande part du roman (quasiment autant que le texte). Il s'agit des dessins réalisés par Justin dans son carnet pour parler de ce qu'il vit. Il est composé de plans, d'observations, de souvenirs et de discussions avec son ami imaginaire, Björn. On retrouve bien le style de Éloïse Scherrer avec une forte dominante de la couleur orange dans une version plus croquée que son travail pour les albums.

 

 

L'intrigue est finalement assez simple, il ne faut pas s'attendre à une histoire très poussée sur l'apocalypse mais le format renouvelle très bien le genre des romans/carnets très en vogue chez les jeunes (dans la lignée du Journal d'un dégonflé) avec ce thème de la survie. C'était donc une jolie découverte pour moi et une alternative que je ne manquerai pas de conseiller aux amateurs du genre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article