Son héroïne

Publié le par Sophie

Son héroïne

Séverine Vidal

Nathan, 2020

 

Dans le tram, Rosalie porte secours à Jessica qu'un homme est en train de harceler. Elle la raccompagne chez elle et elles se revoient le lendemain. Pour Rosalie, c'est sûr, le destin les a mises sur le même chemin et elle se doit d'aider la jeune fille à sortir du milieu défavorisé dans lequel elle vit. Elle est prête à tout pour cela... vraiment tout, car Jess a besoin d'elle, ça ne fait aucun doute !

 

 

J'avais très envie de tester le nouvelle collection Court toujours sortie chez Nathan en septembre dernier. Le concept est simple, ce sont des textes courts qui peuvent se lire en une heure environ pour des ados. Trois formats existent : le livre papier qu'il faut avoir entre les mains pour accéder à une version audio et une autre numérique. Cette collection est lancée avec d'excellents auteurs et autrices comme Fabrice Colin, Florence Hinckel, Gaël Aymon ou encore Séverine Vidal dont j'ai lu le roman.

 

J'espérais de la surprise et je n'ai pas été déçue ! Tout commence sur une scène de harcèlement de rue qui va pousser Rosalie à venir en aide à Jessica en se faisant passer pour une connaissance. Après cela, tout s'enchaine mais je ne peux pas vous en dire trop sans vous spoiler ! En tout cas, Rosalie est déterminée à faire entrer la jeune fille dans sa vie et elle va faire tout ce qu'elle peut pour ça... quitte à mentir.

On entre progressivement dans une relation qui ne nous laisse pas indifférent, qui nous perturbe et dont on ne veut qu'une chose : connaitre le dénouement ! Les personnalités des deux femmes sont bien développées et nous entrainent dans cette relation qui va crescendo sans qu'on sache jusqu'où ça peut aller.

 

Ce roman est totalement accrocheur, il se lit d'une traite sans qu'on veuille le lâcher avant de savoir comment ça va se terminer entre Rosalie et Jessica. Si vous avez envie d'une lecture rapide et intense, vous serez servis avec cette histoire !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article