Bras de fer

Publié le par Sophie

Julian a 18 ans. À chaque anniversaire, il se lance comme défi de battre son père au bras de fer. En jeu, la moto qu'il attend depuis si longtemps. Mais cette fois encore, il perd. En colère, il emprunte une moto pour rejoindre sa petite amie, Leila. Et là, c'est l'accident. Julian est amputé d'un bras et entame une lente descente aux enfers...

 

L'enfer de ce nouveau roman de Jérôme Bourgine, c'est la drogue. Tout commence par un simple joint, pour, mais cela se poursuit. Les quantités augmentent, les drogues sont de plus en plus dures et Julian perd peu à peu le contrôle de sa vie. Quand tous lui tournent le dos, il ne lui reste plus que Leila, prête à tout pour le soutenir et l'aider à s'en sortir.

 

bras-de-fer.gif

 

Ce qui m'a le plus marqué dans ce roman, assez dur par sa thématique, c'est la façon dont le dealer s'y est pris pour mener Julian dans la drogue. Jérôme Bourgine a parfaitement raconté la subtilité de la manipulation. À chaque fois, le dealer invite à une nouvelle drogue, comme ça, juste pour essayer et j'ai eu froid dans le dos en voyant comment il utilise les faiblesses de Julian.

 

Il y a beaucoup d'émotions dans ce roman. Leila donne tellement d'elle-même pour Julian qu'on a parfois envie de la secouer pour lui montrer qu'il l'entraîne avec lui. Et pourtant, tout ce qu'elle fait n'est que preuve de son amour et on ne peut qu'être touché par tant de générosité.

 

Un autre "détail" que j'ai apprécié, c'est un personnage secondaire et spectateur de toute cette histoire qui m'a beaucoup amusé. Je ne vous en dis pas plus, vous comprendrez en lisant le livre.

 

Pour conclure avec ce roman de la collection eXprim' chez Sarbacane, j'ai pris un grand plaisir à retrouver le style de Jérôme Bourgine. Il a énormément de talent pour dépeindre des situations très difficile à vivre. Et le plus impressionnant, c'est que malgré l'enfer que vivent ses personnages, on ne tombe jamais dans une histoire déprimante, il reste toujours une lueur d'espoir.

 

Retrouvez les avis conquis de Nathan et Stellabloggeuse.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

toute le viek-cendresadulte à présent

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nathan 30/10/2012 22:10

Un autre "détail" que j'ai apprécié, c'est un personnage secondaire et spectateur de toute cette histoire qui m'a beaucoup amusé. Je ne vous en dis pas plus, vous comprendrez en lisant le
livre.

Moi je comprends ! :D

Stellabloggeuse 23/10/2012 08:32

Je suis tout à fait d'accord avec toi sur le fait que, malgré le thème très dur, ce roman n'est jamais pesant, il est simplement prenant et sonne juste. Les personnages sont loin d'être
exemplaires, et cela m'a plu car ils sont au final terriblement humains...

Sophie 23/10/2012 08:40



Oui ils sont très humains, c'est ce qui rend ce roman terriblement réaliste et d'autant plus inquiétant.