Cœur de Jade, lame du dragon 1...

Publié le par Sophie

... le secret des masques

 

Il y a plus de 2200 ans en Chine, une jeune villageoise voit sa famille anéantie par un cruel mercenaire. La jeune Su Yi décide alors de consacrer sa vie à la vengeance. C'est ainsi qu'elle lie un pacte avec le dragon Dao Laong et devient la justicière, Cœur de Jade.

Des années plus tard, elle se voit obliger de renouer avec d'anciens amis pour lutter contre une menace ancestrale : la secte des Masques...

 

coeur de jade 1

 

Je commence par remercier les éditions Nouvel Angle - Matagot pour ce partenariat.

J'ai découvert ce livre d'abord avec plaisir parce que je connais peu l'univers chinois et j'avais envie de le découvrir et puis, malheureusement, je n'ai pas été conquise par ce roman fantastique.

 

D'abord, je n'ai pas retrouvé la civilisation chinoise comme je l'attendais. Certes, les noms et quelques mots de vocabulaire ont la consonnance asiatique mais ça en moins et cette histoire pouvait se passer n'importe où.

Ensuite, disons-le, je n'ai eu aucune affinité avec les personnages assez froids et distants. Seul Xian m'a paru sympathique occasionnellement mais rien de concluant.

Je poursuis avec les scènes de combats, elles s'enchaînent assez souvent et moi ça a beau bouger dans tous les sens, ça m'ennuie.

Pour ce qui est de l'histoire autour du dragon, je n'ai pas très bien compris et j'ai trouvé qu'on en parlait assez peu finalement malgré l'importance que ça semble avoir.

 

Cependant il y a tout de même des points positifs. L'objet en lui-même est très joli. La couverture avec un décor de feu est magnifique et on attraperait presque chaud rien qu'à la regarder. Les têtes de chapitres représentent un dragon. Le dessin est vraiment très détaillé et intense.

Autre réussite, le style de l'auteur, Kristoff Valla. J'ai trouvé l'écriture très agréable mais pas dans un sens simpliste. C'était vraiment appréciable à lire et de qualité. C'est d'ailleur pour ça que j'ai continué ce roman jusqu'au bout.

 

Finalement, l'esthétique génrale du livre est réussie mais l'histoire ne m'a pas emballée. Heureusement, c'est ce qu'il y a de plus subjectif et j'ai pu voir sur d'autres blogs des avis bien plus positifs. Je pense que l'univers ne me correspondait pas tout simplement et je n'ai, du coup, pas l'intention de poursuivre cette série.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

les haut conteursblanche-1.gifdeux cierges pour le diable

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article