Daddy est mort... retour à Sarcelles

Publié le par Sophie

Comme je vous l'avais annoncé, c'est aujourd'hui la sortie du nouveau roman d'Insa Sané : Daddy est mort chez Sarbacane dans la collection Exprim'. Il s'agit là d'un nouvel épisode de sa série sur la vie à Sarcelles. Si cette comédie urbaine compte quatre romans, celui-ci est en fait la suite du premier Sarcelles - Dakar. Enfin pas exactement parce que les deux romans se croisent comme on ne suit pas le même personnage.

 

Nous sommes donc en 1995, Daddy a 20 ans, il va être père. L'occasion pour lui de se pencher à nouveau sur l'identité de son paternel inconnu ! Avec résistance, sa mère, droguée, prostituée, finit par lui avouer le nom tant attendu mais là c'est un choc... Daddy va vouloir le rencontrer, avoir des explications et surtout de l'argent tiré d'un chantage qui pourrait affaiblir cet homme réputé ! Malheureusement tout ce qu'il aura, c'est la mort...

Mort qui entrainera une véritable guerre entre la rue de Sarcelles d'où vient Daddy et celle de Paris où ils vivaient et est mort !

 

daddy-est-mort.gif

 

Le roman alterne entre les différentes personnes de l'univers de Daddy : les sarcellois, les parisiens, la famille, la police, les truands. Les personnages se croisent, s'aiment, se détestent, crient leur rage ou leur joie sur ce fond de guerre de cités. L'histoire s'assemble ainsi en découvrant de nouveaux éléments selon le personnage que l'on suit.

 

Je ne connaissais pas cet auteur et j'ai beaucoup apprécié son style. Son texte est chantant (il faut dire qu'Insa Sané est slameur), on entend le rythme à chaque phrase et pourtant on garde ce langage urbain caractéristique des cités. Ce roman intégrant un ensemble, l'auteur fait aussi beaucoup de lien avec ses autres livres bien sûr mais aussi avec certains de la collection. Ça donne un côté très réaliste comme s'il s'agissait d'une grande famille ou des habitants d'une même ville qui se rencontrent par hasard ou non ! D'ailleurs même le lecteur y est intégré puisque le narrateur, extérieur à l'histoire, s'adresse à lui de temps en temps.

 

Je remercie les éditions Sarbacane de m'avoir fait découvrir ce beau roman urbain. Il s'adresse à tous et permet de découvrir la réalité des cités que la plupart d'entre nous connaissent mal.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

une-ado-en-prison.gifl-passage.gifado-sous-controle.gif

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

alice 03/11/2010 13:22


J'ai hâte qu'il arrive de ce côté de l'océan!


Sophie 03/11/2010 13:36



Bon courage pour l'attente et bonne future lecture.