L'histoire d'Adèle la coccinelle

Publié le par Sophie

The story of Adèle the beetle

 

Un matin, Adèle réalise qu'elle a perdu un de ses points. Où a-t-il pu bien passer ? Elle va demander de l'aide à Mademoiselle Lacraie la sauterelle, à Madame Quipic l'abeille, à Monsieur Curieux le scarabée... Mais personne n'a vu son point !

 

l-histoire-d-adele-la-coccinelle.jpg

 

Cette histoire de Marie Tibi est basée sur la répétition. Avec chaque animal, la coccinelle va reproduire le même type de dialogue. L'enfant peut ainsi participer à la lecture une fois qu'il a compris la logique. Il apprendra aussi à compter jusqu'à 5 en vérifiant à plusieurs reprises le nombre de points d'Adèle. Le texte est assez long donc il faut un public capable de poser son attention mais le rythme et la répétition aident à cela.

 

Les illustrations de C. Cilia s'intègrent au texte en reprenant les éléments importants pour, là aussi, permettre au jeune lecteur de participer en devinant certains mots grâce aux dessins.

 

Mais ce n'est pas fini. Ce livre publié chez Ad-hoc, quand on le retourne, nous raconte cette même histoire en anglais cette fois. Au départ, je me suis dit que ça n'apportait pas grand chose mais en fait, j'ai remarqué que pour conserver les rimes sur certaines parties du texte, quelques mots changeaient. On peut donc s'amuser à repérer les différences et à trouver la signification française grâce aux illustrations.

Dans l'ensemble, cette partie est assez compliquée et s'adresse à un public plus grand que pour l'autre. Le vocabulaire demande une certaine maîtrise de la langue.

 

L'histoire est assez intéressante et invite le lecteur à y prendre part. Les illustrations sont là pour aider à la lecture. Ça peut être un album à partager en famille avec la partie française pour les plus petits et la partie anglaise pour les plus grands.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

le voyage de naysur le chemindemoiselles coccinelles

Commenter cet article