La boulangerie de la rue des dimanches

Publié le par Sophie

Jack Talboni a perdu ses parents très jeune. Il passa donc son enfance dans un orphelinat avant de se destiner au métier de boulanger-pâtissier. Mais voilà, il n'apprit qu'à faire les baguettes pas trop cuites et les religieuses au chocolat. Peu importe, il n'y a pas besoin d'en savoir beaucoup pour bouleverser la vie des gens...

 

la-boulangerie-de-la-rue-des-dimanches.gif

 

Dans cet univers loufoque, digne de Roald Dahl, on suit le parcours d'un personnage tout aussi particulier ! Ce roman d'Alexis Galmot donne une belle leçon de vie. En effet, le personnage de Jack Talboni, après s'être donné corps et âme au travail, apprendra que la vie n'est pas faite que de cela.

 

J'ai particulièrement apprécié cet ambiance totalement irréaliste mais si pleine d'espoir et d'amour qu'on ne demande qu'à y croire. En revanche, l'arrivée du personnage final m'a beaucoup moins conquise. Je l'ai trouvé trop en décalage avec les autres personnalités.

 

Till Charlier illustre cette jolie histoire dans un style crayonné, coloré dans des tons rappelant les vieilles photos sépia. Il parvient à illustrer les moment les plus sombres avec tendresse mais sans tomber dans le pathétique.

 

Ce roman est assez court (moins de 80 pages) et le style de l'auteur est adapté aux enfants dès 8-9 ans. Ce bel objet des éditions Grasset jeunesse, avec sa couverture reliée et son beau papier, plaira aux gourmands et à tout ceux qui aiment les univers originaux.

 

Retrouvez les avis de Marianne, Za et Alice, toutes ravies de leur lecture.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

matildale loup sous le litcouleur amour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nath56 01/07/2012 12:49

Bonjour,
Je souhaite participer à votre concours pour gagner le livre "la boulangerie de la rue des dimanches". Votre avis m'a vraiment donné envie de le lire ! :)
Merci de nous donner l'occasion de le gagner.
Bonne continuation,
Nath56

Sophie 01/07/2012 12:58



C'est un plaisir et ça me permet aussi de faire un peu de place dans mes étagères.