La mort, j'adore ! 1

Publié le par Sophie

Clémence est au lycée. Pas gâtée par la nature, on la surnomme "sale truie" et on essaye de lui percer ses boutons à coup de compas. Elle se sent insignifiante, sans intérêt et pourtant un soir Ronald, un garçon qui ne la laisse pas indifférente, l'invite à une soirée.

C'est là qu'elle va enfin découvrir qui elle est vraiment. Plus exactement, elle va retrouver la mémoire ! Clémence est une démone envoyée de l'enfer pour faire le Mal sur Terre ! Pour ça, elle va devoir remplir des missions, données par le peu commode Crépitus, et assistée par une bimbo transformée en mangeuse de chair humaine.

 

la mort j'adore 1

 

Je ne connais pas beaucoup le travail d'Alexis Brocas que je découvre un peu mieux ici. Publiée aux éditions Sarbacane, cette série nous plonge dans l'univers peu sympathique du lycée que beaucoup ont connu et une autre école beaucoup plus atypique : l'enfer !

Ce roman n'est pas un livre d'horreur (même si quelques passages sont un peu sanguinolents) mais plutôt le témoignage de cette jeune fille mal dans sa peau quelque soit son état de démone ou d'humaine.

 

Je dis "témoignage" parce que le récit est écrit sous forme de retranscription d'un enregistrement audio auprès d'un journaliste. Le lecteur alterne entre trois moments : celui où Clémence raconte son histoire, sa vie de lycéenne et ses souvenirs de l'école infernale. Ce décalage a tendance à entretenir un certain suspense puisqu'on ressent la tension de la narratrice lorsqu'elle parle au journaliste. On se doute qu'elle va avoir des problèmes mais lesquels ?

 

Le style est volontairement dérangeant, un peu vulgaire (c'est une démone qui parle ne l'oublions pas) et parsemée de quelques épisodes de débauches ! Ça ne m'a pas choquée personnellement mais j'ai pu lire des avis de personnes qui avaient été gênées par ça donc c'est à chacun de voir ce qu'il peut accepter ou non !

 

Ce roman s'adresse clairement aux adolescents et c'est un univers dur qui y est décrit et dans lequel ils pourront se reconnaître.

 

Rendez-vous prochainement avec la saison 2...

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

le reve du cachalotles haut conteursl'autre1

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Céline 30/01/2011 12:05


J'avais bien compris ton propos. Pas de confusion. Je questionnais plus l'auteur de la série, la maison d'édition. En gros : doit-on utiliser le même langage basique que les ados lambas pour qu'ils
se sentent compris ? Parle-t-on bébé durant toute la première année des bébés ? Là, était ma question et tu l'auras compris ma réponse :-)
Je confirme donc merci d'avoir validé mon a priori concernant cette série mais ça n'est qu'un a priori :-)


Sophie 30/01/2011 12:11



Ok. Pas de soucis.



Céline 29/01/2011 18:28


Voilà exactement tout ce que je déteste donc ! Pourquoi réservé aux adolescents ? Ils sont trop bêtes, trop incultes pour lire de beaux textes ? Alors, on leur réserve que du sombre, du glauque, du
débilitant ... pour ensuite leur reprocher d'être ce qu'on leur propose comme codes d'identifications ? Merci Judith et Sophie de confirmer l'a priori que j'avais eu en feuilleton l'ouvrage !
Dommage pour les éditions Sarbacane que j'apprécie d'ordinaire...


Sophie 29/01/2011 21:31



Je n'ai pas dit "réservé aux adolescents". J'ai juste dit que le style se rapprochait du langage et des problématiques (alcool, sexe, acceptations de soi) et que de ce fait ils se reconnaitraient
dans ce texte.Outre le style (surtout le voacabulaire en fait), les phrases sont bien construites.


De plus, les démons, anges sont en vogue en ce moment !


Ce n'est pas un texte moraliste ou qui donne des solutions aux mal-être des ados mais en lisant ce livre, ils peuvent se retrouver et se sentir moins seul !



bouma 29/01/2011 11:28


c'est un roman que je piste depuis un moment. je note.


Sophie 29/01/2011 14:59



J'espère qu'il te plaira.