Le grand lapin blanc

Publié le par Sophie

Chez les lapins, c'est l'inquiétude. Depuis plusieurs jours, impossible de trouver de quoi se nourrir : les carottes et les navets ont été décimés. Pour le grand lapin blanc, aucun doute, c'est la faute des lapins noirs, il faut les expulser. Mais cela ne résout rien ! Un petit lapin gris décide d'enquêter et découvre que le coupable n'est pas celui qu'on croit !

 

le-grand-lapin-blanc.jpg

 

Cette histoire de Michaël Escoffier aborde deux sujets intéressants : ceux du mensonge et du racisme. Il montre à travers ce texte court qu'il ne faut pas toujours écouter le premier venu, ce n'est pas parce qu'on a un certain charisme que l'on a raison ! L'humanité a déjà payé le prix de cette erreur à ne pas reproduire.

 

Dans cet album, j'ai particulièrement apprécié les illustrations fines et colorées d'Éléonore Thuillier. J'ai aimé tous ces petits lapins qu'elle a pris le temps de faire tous différents. Un détail, mais j'ai trouvé l'herbe, que l'on retrouve sur plusieurs pages, très jolie avec tous ses brins et ses fleurs.

 

Par contre, j'ai trouvé que la couverture représentait assez peu le livre et l'histoire. On a l'impression qu'il y a une confrontation entre le lapin gris et le lapin blanc, ce qui n'est pas vraiment le cas. En plus, je trouve qu'elle ne dit pas grand chose cette couverture !

 

À destination des enfants à partir de 3 ans, cet album de Kaléidoscope permettra d'aborder le racisme simplement. Il invite aussi à penser par soi-même, ce qui devient une vraie qualité dans ce monde médiatique où il n'est pas toujours simple de ne pas se laisser influencer.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

le problème avec les lapinsle reve de samcyrano

Commenter cet article

Thalie 02/11/2012 18:40

J'adore tout: le thème, l'auteur, l'illustratrice et la maison d'édition. Alors avec autant de bons ingrédients, difficile de résister. Je te rejoins sur la couverture, un peu décevante,
heureusement,ton billet donne envie d'ouvrir le livre :))

Sophie 04/11/2012 17:45



A part la couverture, il est bien.