Le piano

Publié le par Sophie

La grand-mère de la narratrice vient de mourir. Son père récupère le piano de sa maman et l'installe dans le salon. Mais cet immense instrument prend beaucoup de place dans la maison, autant que la tristesse qui habite le cœur du papa...

 

le-piano.jpg

 

Cet album écrit et illustré par Marion Duval, est publié aux éditions Didier jeunesse. L'auteure nous raconte l'histoire d'une famille endeuillée où le piano symbolise la douleur de la famille. Il prend toute la place, devient pesant mais ils vont faire leur vie autour et s'adapter à sa présence. Un personnage extérieur, ami du père, viendra alors les soulager du piano et par la même occasion, de la tristesse.

 

Le texte est assez court, une ou deux phrases par double-page. Avec des mots simples, il rend très bien l'ambiance du deuil qui pèse sur la famille. Les sentiments sont très intenses, la petite fille qui raconte ne les comprend pas toujours et se questionne sur le nouveau comportement de son père. En ne mettant pas l'enfant au cœur de toutes ces émotions, l'auteure permet une distanciation qui rendra ce livre plus abordable avec les jeunes lecteurs dès 5 ans.

 

Le piano est l'élément principal de quasiment toutes les illustrations de Marion Duval. Elle lui donne une place sur-dimensionnée dans le salon de cette famille au point qu'ils mangent en-dessous ou peuvent s'allonger dessus ! Le rendu de la perspective est parfois étrange, on se croirait presque dans un rêve un peu "tordu". Les couleurs sont sombres tout autour du piano mais une clarté demeure à l'extérieur où en l'absence de l'instrument.

 

Si le thème de ce livre est celui de la mort, l'auteure a cherché à garder une certaine distance pour que le lecteur ne se sente pas prisonnier de cette tristesse. Ainsi, il pourra la percevoir et mieux la comprendre sans en être l'acteur principal.

 

Retrouvez les avis de Gabriel, de Cederdale et de Stéphanie, tous émus par cette histoire.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

le canard, la mort et la tulipel'été de garmannla visite de petite mort

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article