Les éléphants n'oublient jamais

Publié le par Sophie

La première fois que j'ai vu cet album, c'était quelques mois avant sa parution. J'étais en stage chez un libraire et j'assistais à la réunion avec le représentant. Ce livre était dans sa liste. Je trouvais la couverture très jolie et en le recroisant quelques années plus tard à la bibliothèque, je me suis dis que je devais le lire.

 

C'est chose faite et je viens maintenant vous présenter ce livre des éditions Tourbillon. L'histoire n'a rien de très originale, il y en a plein dans le même genre. C'est celle d'un éléphant séparé de son troupeau qui trouve refuge auprès d'un groupe de buffles. Il fait tout comme eux et même un peu plus. Mais le jour où il se retrouve face à d'autres éléphants, il se pose alors la question de son identité : est-il un éléphant ou un buffle ? Quel famille choisir ?

 

les-elephants-n-oublient-jamais.gif

 

Plein d'émotions se dégagent de cet album mais c'est une grande tendresse qui reste finalement. On se lie d'amitié rapidement avec ce petit éléphant et le texte comme les images m'ont fait frissonner de sympathie. Christiane Pieper le représente avec de grands yeux et un petit air penaud. Comment ne pas craquer ?

 

En dehors de l'éléphant et de la couverture, le style des illustrations n'est pas trop le mien. Cependant, je reconnais sans problème la qualité du travail qui a été réalisé pour mettre en valeur cette technique asiatique. Le papier est beau et le bleu (la seule couleur) ressort très bien. Il faut dire aussi que le livre a été réalisé en Inde de façon artisanale.

 

Cette belle histoire, écrite par Anushka Ravishankar, est celle d'une adoption réussie qui permettra d'aborder ce sujet tout en douceur.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

drole d'oeufon n'aime pas les chatspetit bleu et petit jaune-copie-1

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Luna 05/07/2011 11:07


Ça m'a l'air d'être une très jolie histoire !
Merci d'être passée :)


Sophie 05/07/2011 22:40



En effet, c'est une belle histoire.