Ni vu ni connu

Publié le par Sophie

Léon, le lézard, a bien mangé. Il a maintenant envie de faire caca. Il trouve un coin tranquille mais au moment de s'essuyer... pas de papier. Cette vieille culotte fera bien l'affaire ! C'était sans compter sur sa conscience !

 

ni-vu-ni-connu.gif

 

J'adore l'association de Michaël Escoffier et de Kris Di Giacomo et j'adore les éditions Frimousse... donc sans surprise j'ai adoré ce livre.

 

C'est une histoire drôle et piquante écrite avec tout le talent de Michaël Escoffier pour faire rire le lecteur jusqu'à la dernière page. Le dialogue entre Léon et ce qu'il croit être sa conscience est exquis !

 

Les illustrations de Kris Di Giacomo sont là aussi bourrée d'humour. Ce que j'apprécie particulièrement, c'est qu'elles sont complémentaires au texte. La chute, extra, serait inexistante sans les images. L'un ne va pas sans l'autre et c'est là tout l'intérêt de cette coopération.

J'aime beaucoup le style de cette illustratrice. Ici, elle réalise une partie de ses illustrations avec des tâches ou des empreintes : les arbres principalement, et c'est très joli. Les couleurs sont vives et bien assorties entre elles. En pleine page, les illustrations offrent une lecture intéressante et amusante avec des détails pertinents : le rouleau de papier vide accroché à l'arbre et la mouche que mange le lézard à table ! Et puis, rien que le lézard a une tête extra !

 

Bref, j'ai adoré cet album. C'est un régal, une vraie petite gourmandise de la littérature jeunesse.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

le machinde la petite taupe qui voulaitla mouche qui pète

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article