Samiha et les fantômes

Publié le par Sophie

Samiha vit au milieu des fantômes. Un jour, elle aussi en deviendra un, c'est son oncle qui le souhaite. Mais elle pense déjà à tout ce à quoi elle devra renoncer, parce que quand on est un fantôme on doit accomplir certains devoirs et laisser de côté la liberté de l'enfance.

 

samiha-et-les-fantomes.gif

 

Dans cet album dont l'histoire est écrite par Clémentine Beauvais, les fantômes sont en fait des femmes musulmanes voilées. À travers le regard de cette petite fille, on découvre des femmes opprimées, privées de liberté, au service d'un homme de la famille. Ce livre aborde une réalité peu évoquée dans la littérature jeunesse mais souvent polémique dans la société actuelle. À aucun moment la religion n'est remise en question ou critiquée, il n'y est d'ailleurs même pas faire références. Ici, on pose juste la question de la liberté...

 

Les illustrations sont des peintures réalisées par Sylvie Serprix. Je n'ai pas spécialement accroché aux formes floues sans véritables contours. En fait, j'ai trouvé les illustrations un peu trop chargées, en couleurs notamment.

 

Malgré cela, j'ai apprécié cette histoire éditée chez Talents hauts, racontée simplement mais qui laisse une grande place à la réflexion autour de la question du voile islamique.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

la pouilleuseadulte à présentparadis

Commenter cet article