Tintin en Amérique

Publié le par Sophie

À peine rentré du Congo, voilà Tintin parti aux États-Unis à la recherche d'Al Capone et de ses gangsters. Bien évidemment, il est attendu et les ennuis commencent rapidement dans la ville de Chicago. Tintin parviendra à les arrêter puis sera confronté à un certain Bobby Smiles, chef d'une bande rivale qui l'entraînera dans une réserve de "Peaux-Rouges". Ce problème réglé et de retour en ville, c'est Milou qui se fait enlever par un mafioso !

 

tintin-en-amerique.gif

 

Ce nouvel épisode a été publié pour la première fois en 1931-1932 et a été édité en album par Casterman en 1946. Il nous emmène dans deux Amériques bien différentes : la ville de Chicago et un petit village indien, et confirme la réputation de Tintin qui se veut journaliste-enquêteur de terrain.

 

Hergé a voulu représenter l'Amérique de son époque avec la Guerre des Gangs qui sévissait dans le pays. Al Capone est d'ailleurs le seul personnage ayant réellement existé en dehors de la fiction. Habituellement, Hergé ne fait que s'inspirer de personnes réelles.

 

Pour l'anecdote, il a été dit (entre autres sur le site officiel tintin.com) que Rastapopoulos (on le retrouvera plusieurs fois par la suite) ferait sa toute première apparition dans cet album. Il serait l'un des invités, non nommés, de la réception donnée en l'honneur de Tintin quelques pages avant la fin.

 

Je trouve cet album un peu plus travaillé que les précédents. Si les actions s'enchaînent toujours rapidement et si Tintin a toujours beaucoup de chance, il semble qu'il y ait une meilleure logique. Tintin en Amérique est d'ailleurs l'album le plus vendu de la série.

 

À vous de voter pour votre album favori de la série ici.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

tintin au pays des sovietstintin au congoma maman

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article