Tintin : vol 714 pour Sydney

Publié le par Sophie

Tintin, le capitaine Haddock et le professeur Tournesol partent en avion pour Sydney où ils sont invités à un congrès d'astronomie. Lors d'une escale, ils rencontrent Szut, un vieil ami qui emmène un milliardaire au même endroit. Ce dernier leur propose de partager son avion privé et ils acceptent. Ils n'avaient cependant pas prévu que celui-ci serait détourné sur une île déserte pour tenter de voler le riche homme. Voilà toute la bande prisonnière de Rastapopoulos à l'origine de ce coup monté. Grâce à Milou, ils parviendront à se libérer mais reste encore à s'échapper de l'île.

C'est une rencontre un peu particulière qui le leur permettra. Mais leurs sauveurs désirant garder l'anonymat les rendront amnésiques ! Seul Milou gardera ses souvenirs intacts. Quel dommage qu'il ne puisse pas les partager ! Et puis, le croirait-on ?

 

tintin-vol-714-pour-Sydney.gif

 

Cet album publié en 1968 chez Casterman fait parti des quelques-uns de la série qui touche à la science-fiction. La première moitié de cette aventure est plutôt classique pour Hergé : une histoire de tentative de vol et d'enlèvement sans grande originalité. Puis à partir du moment où le groupe d'amis trouve refuge dans une caverne, on commence à parler de télépathie et d'extraterrestres ! Tout ça pour arriver à une fin étrange où seul Milou et le lecteur sont témoins de la vérité oubliée.

 

C'est un album que j'apprécie beaucoup pour cet aspect là et aussi pour les nombreux gags glissés discrètement dans l'histoire. Ça commence avec la générosité du capitaine qui glisse un billet à un pauvre homme qui s'avèrera être milliardaire ! Il y a aussi la surprenante démonstration de boxe française du professeur Tournesol. Mais on retiendra surtout l'effet inquiétant et immédiat de la boisson Sani-Cola (on peut certainement penser à une autre boisson bien connue) sur une plante !

 

J'avais déjà un bon souvenir de cet album et celui-ci n'est que meilleur depuis que j'ai appris, en rédigeant cet article, que Roger Leloup (auteur de la série Yoko-Tsuno, une autre de mes BD favorite) y avait participé en réalisant l'avion privé "Carreidas 160" qu'empruntent Tintin et ses amis.

 

Maintenant, à vous de voter par ici pour votre aventure favorite de Tintin et Milou.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

tintin et les bijoux de la castafioretintin au tibetTintin et coke en stock

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article