Trois doudous qui ne voulaient pas dormir

Publié le par Judith

Trois doudous qui ne voulaient pas dormir, de Sean Taylor et Jimmy Liao, éditions Bayard jeunesse

 

Trois-doudous-qui-ne-voulaient-pas-dormir.gif

C'est l'heure de se coucher pour Stella. Seulement voilà : ses 3 doudous, Cerise, SuperSouris et Flip-Flop, n'ont aucune envie de dormir! Elle va devoir déployer des trésors d'imagination pour réussir à les endormir... avant de s'endormir à son tour.

 

Les illustrations et les textes de cet album sont magnifiques, ils soulignent avec talent les moments ancrés dans la réalité et les moments de jeu et de rêve. Alternent donc des petites illustrations contenues dans des "cases" et des pleines pages aux couleurs vives et aux détails foisonnants. Le texte passe quant à luide dialogues pleins de tendresse entre Stella et ses doudous et des poèmes aux sonorités mélodieuses.

 

J'ai beaucoup aimé cet album qui invite à la rêverie, nous transportant dans des univers fantaisistes et bariolés, au gré des inventions de la petite fille pour endormir ses doudous. Cet album est donc parfait pour une histoire du soir.De plus, ce renversement de situation (dans la réalité, ce sont plutôt les parents qui doivent endormir leurs enfants récalcitrants... non?) vous fera sûrement sourire.

Petits bémols : il est un peu trop long pour mon fils ( 6 mois ) et le charme désuet des illustrations n'est peut-être pas au goût de tous...

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

allez au lit maman marcel le reveur mon doudou si doux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

MA 22/06/2012 09:57

Je pense effectivement qu'il est plus adapté pour les enfants autour de 2 ans ?
http://litt-rature-enfantine.over-blog.fr/article-trois-doudous-qui-ne-voulaient-pas-dormir-de-s-taylor-97216529.html

Judith 28/06/2012 12:56



Eh oui ! Pour la longueur et la "compréhension", c'est certainement plus adapté à des enfants de 2 à 4 ans. Mais j'aime proposer des trucs "pas de son âge" à mon fils ( 10 mois ), au moins
découvre-t-il de belles illustrations ...