Un moment avec Cécile Bonbon

Publié le par Sophie

Cécile Bonbon est une des premières illustratrices que j'ai découvert quand j'ai commencé à m'intéresser à la littérature jeunesse en tant que professionnelle. J'ai eu un gros coup de cœur pour son album Le machin et il reste mon livre chouchou aujourd'hui.

 

Autant vous dire que j'étais ravie quand elle a accepté de répondre à quelques questions pour le blog.

 

Je vous laisse la découvrir un peu plus à travers ses réponses...

 


 

L’illustration

 

Quel parcours vous a menée à faire des livres pour enfants ?

Lorsque j'étais graphiste, salariée, je rêvais plutôt de faire de la bande dessinée, pas spécialement jeunesse... Mais je ramais complètement pour écrire mon scénario, c'était pourtant nécessaire mais complexe et j'étais pressée de me mettre à dessiner... À la naissance de ma fille, j'ai commencé à beaucoup plus m'intéresser aux albums jeunesse qu'à la bande dessinée.

 

En vivez-vous ou avez-vous un emploi à côté ?

Mon challenge à la base, quand j'ai quitté mon travail de graphiste, c'était d'en vivre. Je me suis donnée un an pour avoir mes premiers contrats. Depuis, c'est mon travail à temps plein, je n'ai rien d'autre à côté.

 

Vous avez un style original puisque vos illustrations sont réalisées en couture. Pouvez-vous nous expliquer comment vous les concevez ?

Je n'ai pas une véritable technique de couturière. J'ai, il y a quelques temps, pris un cours de couture pour voir... et c'est beaucoup plus rigoureux que ma façon à moi de "bricoler" ! Je cherche tout le temps, ça ne se voit peut-être pas, mais je change à chaque album : parfois tout est à plat (en appliqué), parfois les personnages sont en volumes, rembourrés, sur des décors tissu ou encore des décors dessinés, collages... vraies scènes photographiées ou des montages Photoshop.

 

Comment se passe la collaboration avec les auteurs ?

J'ai des auteurs de cœur, que j'ai sollicité, rencontré et avec qui ça a bien fonctionné au point d'être des amis, Stéphane Servant et Rachel Corenblit. Ça, c'est une chance. Avec eux je monte des projets complètement persos. Et puis il y a d'autres auteurs que l'éditeur me propose en collaboration, ça se passe bien, mais on ne se connaît pas réellement. Ce que je vis moins bien c'est lorsqu'il n'y a pas d'auteur proprement dit (le texte vient de l'équipe éditoriale) et du coup je dois assumer le texte en couverture (alors que je n'y suis pour rien...). C'est étonnant comme procédé, mais c'est la vérité. Mis à part "Rue Lapuce" (ndlr : mon avis), je n'ai écrit aucun autre texte.

 

De quoi vous inspirez-vous ?

J'aime m'entourer de livres d'images, et d'images : dans mon petit atelier, j'ai plusieurs présentoirs de cartes postales débordants d'images, cartes, flyers,... Mes sources d'inspirations sont autour de moi, ce sont des envies, des ambiances, des lieux, des objets... En ce moment, c'est la nourriture qui m'inspire, la musique, Barcelone où je viens de passer deux mois, le foot, la bande dessinée revient un peu également, mais plus alternative qu'il y a 20 ans... Le travail du textile demande du temps et de la patience, même s'il nécessite de simplifier formes et couleurs, cela reste malgré tout laborieux. Du coup, en réaction, j'ai envie de plus de spontanéité et de rapidité d'exécution.

 

Avez-vous un rituel de travail ?

J'essaye d'avoir des horaires fixes et un planning, mais mon corps et mon esprit commandent, et du coup je me cale sur ce naturel, en me forçant tout de même à un peu de rigueur. Ce qui donne une certaine lenteur matinale, et une efficacité croissante jusqu'au soir. D'ailleurs il m'arrive souvent de travailler le soir, c'est ouvert, libre... La musique, c'est quand je n'y arrive pas, ça me stimule, sinon quand je suis concentrée, elle disparaît.

 

Quels sont vos projets en cours ?

Je travaille avec Rachel Corenblit sur un projet "Philo" je n'en dirai pas plus ! Nous avons également un projet fait à l'envers, c'est à dire j'ai réalisé les illustrations et elle a réfléchi au texte ensuite. Ce qui donne une histoire à double, voire multiples lectures. Et je travaille avec Stéphane Servant sur un projet textile (livre objet), et sur une "suite" au "Machin" (ndlr : mon avis)...

 

La lecture

 

Avez-vous toujours aimé les livres ?

Oui, mais surtout les illustrations !

 

Quels livres ont marqué votre enfance ?

La bibliothèque rose, puis verte, les revues jeunesse aussi et les bandes dessinées. Sinon, "Poucet et son ami" avec lequel j'ai appris à lire au CP (et je l'ai encore) super rétro !

 

À quoi ressemble votre bibliothèque ?

À un grand GRAND bazar.

 

Si vous deviez conseiller un livre, ce serait :

Un livre écrit par Rachel ou Stéphane ! :)

En ce moment je lis un roman de Eduardo Mendoza "L'artiste des dames". Mes derniers achats en livres illustrés sont : "Los Garriris" de Mariscal, "Separar pro colores" de Sonia Pulido, "Un lugar Equivocado" (les noceurs en français) de Brecht Evens et la revue Dopututto de Misma. Rien en jeunesse en ce moment, mais je vais aller faire mes courses vers le Rouergue très bientôt...

 

Les lecteurs

 

Quelles relations avez-vous avec vos lecteurs ?

Je les rencontre lorsque je fais des ateliers dans les classes, autour de mes albums et c'est toujours très agréable et enrichissant, jamais je n'ai été déçue, mais c'est très fatiguant aussi ! ! !

 

Utilisez-vous internet pour parler de vos livres et/ou communiquer avec vos lecteurs ?

Pas assez, je n'ai actualisé mon site que depuis cette rentrée, j'ai enfin mis ma bio-biblio et les visuels (couvertures et quelques pages internes) de mes albums.

 

Faites-vous des rencontres en écoles, librairies, bibliothèques ?

Oui, mais comme je travaille à temps plein (édition, presse, communication), c'est totalement impossible à certaines périodes d'ajouter des ateliers et des déplacements de plusieurs jours…

 


 

Un grand merci à Cécile Bonbon pour le temps qu'elle m'a accordé. J'espère que ce petit moment vous aura plu.

Publié dans Interview, Cécile Bonbon

Commenter cet article

bonbon pas cher 19/10/2012 10:11

Merci pour vos précieux conseils.

Sophie 19/10/2012 15:08



Merci de nous suivre.



Yana 30/09/2012 11:33

Merci pour cette chouette interview ! Je connais bien "A la volette" et "Mon doudou c'est la Terre", mais je n'ai pas encore eu l'occasion de lire "Le machin" (mais ça sera vite chose faite ! )

Sophie 30/09/2012 14:52



Oui oui oui, il est extra (je radote là !)



Micoton 27/09/2012 21:17

Hé hé! Ce n'est pas faux! Mais je crois que ça nécessite beaucoup beaucoup de patience!

Micoton 27/09/2012 21:12

Une superbe découverte! Merci pour cet article.
Je ne connaissais pas cette illustratrice et son travail est vraiment très intéressant, j'adore!

Sophie 27/09/2012 21:15



Ça te donne de nouvelles idées de réalisations, avoue !