Doudous et amis imaginaires

Publié le par Sophie

Aujourd'hui, je vous propose une petite sélection de ces petites choses qui nous font du bien quand on est enfant et qui nous aident à grandir : les doudous et les amis imaginaires. Si ces premiers sont assez présents en littérature jeunesse, c'est moins le cas des derniers qui se font bien plus discrets. Peut-être est-ce leur côté immatériel qui rend les auteurs moins à l'aise pour en parler. Pourtant qui n'a pas eu un jour un ami imaginaire étant enfant ?

 

 

Aventures dans la jungle

Eilen Rosenthal et Marc Rosenthal

Circonflexe, 2015

 

Matthias aimerais bien pouvoir jouer avec Bobo, son doudou-singe, tranquillement. Mais Nestor, le chat, ne cesse de leur tourner autour et de les déranger. Matthias a une idée, ils vont faire du dessin : une chouette histoire d'un singe dans la jungle attaqué par un féroce tigre !

Cet album, c'est une petite plongée dans l'imaginaire enfantin qui sait très bien s'inspirer de la situation réelle en l'amplifiant. Les illustrations sont sur un fond jaune/beige sans décors. Seul ce qui est utile au petit garçon est représenté non sans humour.

 

La nuit des doudous

Hélène Suzzoni et Lucie Vandevelde

Les minots, 2015

 

Alors que le sommeil tarde à venir et que compter les nuages semblent bien compliqués, l'enfant de cette histoire est interpellé par un mouton. Là, il découvre que si lui apprécie les nuages comme doudous, le reste de sa famille aiment serrer contre eux moutons, poussins ou pingouins. Tous vont l'accompagner dans une belle aventure, prémisse d'un doux sommeil.

Un texte tout en douceur et des illustrations foisonnantes de détails lumineux, voilà un bel album à lire avant d'aller au lit...

 

Chloum

Baptistine Mesange

La pimpante, 2015

 

Chloum, c'est un véritable ami pour le petit garçon de cette histoire. Personne ne le voit sauf lui mais ça ne les empêche pas de passer de bons moments de jeux et de rigolade. Ils sont complices mais le temps rendra Chloum de moins en moins présent. Peu importe, il faut parfois un ami comme lui pour bien grandir et se rassurer.

Les belles illustrations aux crayons de couleur apportent beaucoup de douceur dans cet album. Juste un petit regret pour la couverture souple.

 

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Commenter cet article

Nathalie 29/01/2017 11:15

L'histoire d'ami imaginaire que je préfère, c'est la bd "Calvin et Hobbes"... J'adore !