Actualités

Lundi : les extras (jeux, films, revues, applications, prix, concours...) toujours pour les enfants
Du mardi au vendredi : des chroniques pour les petits enfants et les grands ados
Samedi : les sélections sur un thème d'actualité ou pas

 

Et des fois, rien, juste rien selon l'envie !

 

Mais pour encore plus d'actualités sur la littérature jeunesse ou sur le quotidien d'une blogueuse-maman-bibliothécaire-lectrice, c'est sur les réseaux sociaux et à la radio.



 

Sophie

Une Recherche Précise ?

Le blog dans et hors les murs...

Ce blog est né de deux bibliothécaires et mamans, Judith et Sophie (moi-même), férues de littérature jeunesse. De l’album au roman en passant par la BD et le documentaire, il y en a pour tous les âges de la naissance à l’adolescence et pour tous les goûts. Et comme le monde du livre est grand, on découvre parfois des portraits d’éditeurs et d’auteurs, ainsi que l’actualité de cet univers passionnant.


Pour savoir qui de Judith ou moi est l'auteur d'un article, il suffit de regarder tout en bas de celui-ci, juste avant le lien pour les commentaires.

 

Vous pouvez aussi me retrouver sous le pseudo, SophieLJ, sur les blogs, forums... Et sur le blog collectif À l'ombre du grand arbre auquel je participe.

 

Contact

 

La radio de Sophie

 

La bannière du blog a été réalisée par Anbleizdu.

Au quotidien...

Actualités au quotidien, informations, photos, concours des éditeurs et des blogueurs...
 
8 mars 2017 3 08 /03 /mars /2017 06:00

Quand un enfant s'endort...

Malika Doray et Annelore Parot

Seuil jeunesse, 2016

 

Un rêve, deux rêves, trois rêves... À chaque enfant qui s'endort, les rêves apparaissent et forment un magnifique univers !

 

 

Cet album, au papier très épais et au texte court et plein de douceur, plonge le lecteur dans un agréable bien-être. Sur un fond étoilé, on voit les enfants endormis qui s'ajoutent sur chaque page dans cet arbre parfait pour accueillir leurs rêves. Les pages trouées permettent de les faire apparaître progressivement jusqu'à la quadruple page finale qui s'ouvre pour laisser voir ce bel univers peuplé des beaux rêves de chacun.

 

C'est un album à lire à tous les âges : dès tout-petit pour la redondance du texte et la douceur que l'on peut y mettre et plus grand pour découvrir chacun des rêves et fouiller dans ce monde endormi.

Il faut aussi reconnaître la qualité du livre parfaitement conçu avec des pages bien épaisses, des trous qui ne décalent pas les illustrations d'une page à l'autre et la page dépliante qui s'ouvre et se maintient bien. Ce sont des détails que l'on apprécie particulièrement lors d'une lecture de groupe.

 

Un bel album qui enchante avec plaisir et qui aidera à se plonger dans une douce nuit faite de beaux rêves.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

7 mars 2017 2 07 /03 /mars /2017 06:00

Embrasse-moi

Jacques Prévert et Ronan Badel

Gallimard jeunesse, 2016

 

Dès la couverture, l'illustration comme le texte, tout est dit : on va vous parler d'amour avec poésie.

 

 

J'ai tout de suite craqué sur la simplicité du trait de Ronan Badel sur cette couverture, et sur ce couple tout aussi simple qui s'embrasse dans un champ de fleurs.

Embrasse-moi, c'est un recueil de poèmes de Jacques Prévert, tous sur l'amour. Celui qui fait du bien comme celui qui fait mal. Dans ce livre, ils sont écrits à la main comme une déclaration griffonnée avec soin sur un bout de papier. À côté, il y a les aquarelles de Ronan Badel, sensibles, douces, faites de nature et d'émotions.

 

 

 

L'ensemble est vraiment superbe, simple et touchant !

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

6 mars 2017 1 06 /03 /mars /2017 06:00

Je tenais à vous parler de l'initiative de l'association Encrages qui a pour but de promouvoir la littérature jeunesse et la lecture auprès de publics défavorisés.

 

Depuis quelques mois, l'association se déploie en France pour proposer des ventes solidaires. D'abord Paris, puis Angoulême, Nantes ou encore Lyon, ont accueilli ces ventes d'illustrations grâce aux illustrateurs qui ont offert des œuvres et à l'énergie des nombreux bénévoles. L'argent récolté grâce à ces actions est reversé à des associations venant en aide aux réfugiés qui vivent dans des conditions plus que difficiles depuis des mois !

 

Si je vous en parle maintenant, c'est parce que c'est à Rennes (donc près de chez moi et j'y serai) que va se dérouler la prochaine vente d'illustrations.


Ce sera le dimanche 12 mars, à l'Hôtel Pasteur de Rennes de 14h à 20h.

 

Je vous joins l'affiche de la journée et le programme proposé car il n'y a pas que la vente. Vous pouvez aussi venir pour faire de belles rencontres et participer aux différents ateliers et spectacles qui vous seront proposés. L'idée est surtout d'être solidaire !

 

Pour voir le programme en grand, cliquez ici.

 

Je profite de cet article pour vous parler de deux petits livres publiés fin 2015 mais toujours autant d'actualité aujourd'hui. Ces deux livres avaient été réalisés par deux collectifs d'éditeurs en soutien aux réfugiés.

 

L'enfant qui voulait boire la mer / Mama mam'ba

Chantal Péninon et Magali Turquin

Bateau de papier, 2015

 

D'un côté un enfant qui découvre cet autre enfant allongé sur une plage, seul. Comme si c'était normal cette solitude à son âge ! Ou sont ses parents ? Que fait-il là ? On se souvient tous de cette photo qui a fait le tour des écrans en montrant cet enfant mort sur la plage. Il y a eu polémique mais l'important c'est peut-être ce qu'elle représentait : une triste réalité...

Dans l'autre histoire au verso, cela pourrait être cet enfant qui parle à sa mère, comme une voix venue de loin. Une voix qui l'invite à y croire encore même si lui n'a pas réussi à atteindre son but.

 

Eux, c'est nous

Daniel Pennac, Jessie Magana, Carole Saturno et Serge Bloch

Les éditeurs jeunesse avec les réfugiés, 2015

 

Daniel Pennac signe là un texte inédit et important. Un texte qui replace les choses et chacun bien à sa place. Car ces gens, ça aurait pu être nous, ça le sera peut-être un jour, qui sait ? C'est un texte qui invite à la solidarité car si le nombre de réfugiés est important, il ne l'ai pas tant face à celui de ceux qui peuvent aider par un peu de générosité, de soutien et de partage.

À la suite de ce texte, ce sont les huit lettres du mots RÉFUGIÉS qui vont servir de base à huit autres textes plus explicatifs sur toutes ces notions qui tournent autour des réfugiés (étranger, frontières, urgence...).

 

 

La page Facebook de l'association Encrages ICI

L'évènement Facebook de la vente rennaise

Partager cet article

3 mars 2017 5 03 /03 /mars /2017 06:00

Aimé

Claire Clément et Benjamin Strickler

Talents Hauts, 2016

 

Aimé porte un prénom lourd de sens, un prénom qui symbolise l'amour de ses deux parents. Mais dans sa classe, certaines filles trouvent surtout que ce prénom est parfait pour quelques moqueries. Sauf qu'un jour Aimé en a plus que marre et laisse exploser le nuage qu'il traîne au-dessus de sa tête.

 

 

Qui n'a pas été confronté à ces moqueries sur son prénom ou son nom à des degrés plus ou moins importants ? C'est un sujet quasi universel qu'aborde ce petit roman pour les jeunes lecteurs mais ce qui est intéressant c'est la façon dont il est traité.

J'ai particulièrement apprécié que Aimé souhaite résoudre son problème seul et apprendre à dominer ses émotions. Il est soutenu par sa maman, mais trop peu par l'école qui ne cherche pas vraiment à comprendre ce qui se passe. Cette histoire, c'est le cheminement qu'il va devoir faire pour dompter son nuage et faire comprendre que son prénom c'est son prénom et qu'on n'a pas à s'en moquer.

Autour de cela nait tout un questionnement intéressant autour de l'origine des prénoms et leurs significations plus ou moins connues. En trame de fond, c'est la famille monoparentale qui est évoqué avec douceur.

 

Quelques illustrations viennent ajouter un petit plus à l'histoire en aidant le jeune lecteur à visualiser certaines scènes, en couleur en plus. Et ce qui ne gâche rien, le papier glacé épais est très confortable pour la lecture.

 

Un roman pour les jeunes lecteurs qui traite de questions assez rares et intéressantes.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

1 mars 2017 3 01 /03 /mars /2017 06:00

La coccinelle : haïkus pour les enfants

Patrick Gillet et Toni Demuro

Sarbacane, 2017

 

Rien de mieux pour débuter le mois de mars, mois du Printemps des poètes, qu'un peu de poésie avec cet album de haïkus pour les petits qui sort aujourd'hui même.

 

Pour rappel, un haïku, c'est un petit poème japonais fait de trois vers. Souvent, il est en lien avec la nature et les saisons donc ce livre sur les coccinelles collent parfaitement dans le thème. En plus, ces haïkus respectent la construction de base : 5 pieds, 7 pieds, 5 pieds.

 

 

Dans ce livre de haïkus consacré aux coccinelles, on trouve de petits poèmes simples et facile à comprendre pour les plus jeunes. Tantôt quasiment documentaires, humoristiques ou faisant appel à des moments de l'enfance, il y en a pour tous les goûts.

 

La coccinelle jaune
Elle est prétentieuse
Avec 22 points !

 

Une coccinelle
Poursuivie par des fourmis
A un point de côté

 

Sur le bout du doigt
De l'enfant elle s'envole
La coccinelle

 

Les illustrations sont quant à elle entre deux styles : très graphiques avec des jeux d'ombres et beaucoup de nuances de vert pour le paysage, et assez réalistes avec un beau rouge pour les coccinelles.

 

Voilà un album parfait pour initier les plus jeunes aux haïkus et aux bêtes à bon dieu !

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

28 février 2017 2 28 /02 /février /2017 06:00

Zim bam boum

Frédéric Stehr

Pastel, 2016

 

Un petit hibou joue de la musique avec deux cuillères en bois et une casserole quand soudain un autre oiseau intrigué vient le rejoindre avec deux couvercles. À ce concert de BIM BAM et de ZIM ZIM, viendront s'ajouter des BOUM, des DZONG et des CLANG. Il ne faut pas grand chose pour faire de la musique, à peu près ce qu'il faut pour faire un bon gâteau !

 

 

J'ai beaucoup aimé cet album cartonné qui fait la part belle à l'enfance qui n'a besoin de presque rien pour s'amuser, créer et musiquer ! D'ailleurs même quand ils n'auront plus leurs instruments, ces oisillons ingénieux trouveront encore de quoi s'occuper... Certes, ça peut parfois finir en bêtises !

Un décor simple et blanc dans une pièce indéterminée de la maison suffit à mettre en valeur ces cinq petits oiseaux musiciens. On s'amuse à lire ce livre en faisant de plus en plus de bruit de musique avec les nombreuses onomatopées que les enfants se feront un plaisir de répéter.

 

Un chouette livre qui invite à laisser les enfants s'ennuyer un peu pour susciter ce genre de bons moments de liberté créative.

 

Retrouvez les avis de Bouma et Chlop.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

27 février 2017 1 27 /02 /février /2017 13:20

Huit enfants ont participé au concours pour gagner l'album L'apachyderme de Sandra Le Guen et Thanh Portal. Le principe était simple il me fallait un dessin d'apache-éléphant ou d'éléphant-indien, bref une trompe et des plumes !

 

 

Il est maintenant venu le moment de révéler l'heureux gagnant qui pourra partir en voyage avec Guillerm grâce à un exemplaire dédicacé de l'album.

 

Roulements de tambours...

...

...

...

...

 

LÉONIE, 10 ans

 

 

Mais ce n'est pas fini car comme je suis d'humeur généreuse aujourd'hui, et qu'il faut bien se consoler de cette journée généralement pluvieuse, j'ai décidé d'envoyer un livre à quatre autres participants ! Oui oui !

 

Les préférés de Sandra, l'auteure : Jonas et William

 

Mon préféré, un apachyderme prometteur : Quentin

 

Celui qui a eu le plus de J'aime sur Facebook : Eliott

 

J'attends les adresses de tout le monde pour vous faire suivre vos livres !

Partager cet article

25 février 2017 6 25 /02 /février /2017 06:00

Ce week-end, je vous propose une petite sélection de bandes-dessinées pour enfants et adolescents. Tout genre confondu, voilà des premiers tomes qui donnent envie d'aller plus loin !

 

 

Le journal d'Aurore 1 : jamais contente... toujours fâchée !

Marie Desplechin et Agnès Maupré

Rue de Sèvres, 2016

 

Petite sœur parfaite, grande sœur indépendante et entre les deux : Aurore, adolescente un brin garçon manqué. Cette BD, c'est son journal de octobre à juin, deux ans plus tard, à la fin du collège. Ce sont les années des premières fois, des amitiés qui vont et qui viennent, des amours pas moins tumultueux, de la recherche de soi et de la famille quand on aimerait tant s'en éloigner...

J'ai trouvé l'histoire un peu longue parfois mais cela suit assez bien le quotidien à cet âge quand tout va parfois trop lentement puis d'un coup trop vite...

Adaptée des romans de Marie Desplechin, vous pouvez retrouver cette histoire au cinéma sous le titre Jamais contente.

 

Retrouvez l'avis de Bouma.

 

La ligue des voleurs 1

Maïa Mazaurette et Dagda

Jungle, 2016

 

Imaginez qu'il existe une école spécialisé dans la formation des voleurs et que toute une société du genre cohabite en toute discrétion avec des gens aux occupations plus classiques ! Et bien, c'est exactement ce qui se passe dans cette BD où l'on va suivre particulièrement Clémence, 11 ans, qui préfèrerait largement étudier dans une école où on enseigne la grammaire et les maths.

Chouette histoire très originale et bien menée. On a beau être dans un environnement de voleurs, les préoccupations des jeunes sont les mêmes qu'un ado ordinaire et on perçoit quelques intrigues à venir.

La couverture m'a tout de suite attirée et le graphisme intérieur est agréable aussi. Une nouvelle série de BD à suivre !

 

Retrouvez l'avis de Bouma.

 

Yin et le dragon 1 : créatures célestes

Richard Marazano et Xu Yao

Rue de sèvres, 2016

 

Yin est élevée par son grand-père. Pêcheur, il part souvent en mer et la petite fille rêverait de l'accompagner. Comme il refuse sans cesse, elle décide un soir de se cacher dans le bateau. C'est cette nuit là que va choisir un dragon d'or pour faire son apparition dans leur vie !

Sur fond d'une Chine en conflit avec les japonais, on plonge avec plaisir dans l'aventure mystérieuse qu'introduit ce premier tome. Yin, petite fille espiègle et têtue va tout faire pour que son grand-père ramène chez eux le dragon blessé par leur faute. Mais il n'est pas simple de cacher cette énorme créature qui pourrait être dangereuse !

On sent les débuts d'une forte relation entre la jeune fille et le dragon mais on ne sait pas encore sur quoi elle va aboutir. Une chose est sûre, le superbe style des dessins, cette Yin si au tempérament de feu et ce dragon donne envie de poursuivre cette lecture.

 

Retrouvez l'avis de Bouma.

 

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

24 février 2017 5 24 /02 /février /2017 06:00

L'oiseau du sommeil

Isabelle Simler

Courtes et longues, 2016

 

Attention, ce livre est à lire avec délicatesse et sans bruit pour ne pas réveiller l'animal qui y dort. Tout commence avec quelques précautions d'usages : une tenue adaptée et le matériel utile. C'est parti pour une douce et légère promenade vers le sommeil...

 

 

Isabelle Simler met parfaitement l'enfant en condition pour lire cette histoire au lit. Après les règles à suivre, on voit cet enfant et son chat avancé tranquillement vers les indices de l'animal qu'on trouve dans le livre : des plumes, des œufs puis les parties de son corps qu'il va falloir escalader pour aller se blottir au creux de ses ailes.

Les illustrations de Isabelle Simler ont un style bien reconnaissable que je trouve vraiment magnifique. Les traits sont extrêmement fins et visibles partout sur les pages. Cela donne un mélange de couleurs superbes et des détails très pertinents dans cet univers de plumes.

 

Si vous cherchez un livre à lire pour apaiser les enfants avant le dodo ou en journée, celui-ci est parfait. Je l'ai testé en accueils scolaires et on sentait l'apaisement à tous les coups !

 

Retrouvez l'avis de Alice.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

22 février 2017 3 22 /02 /février /2017 06:00

Souffle !

Claire Zucchelli-Romer

Milan, 2015

 

Dès la couverture, on constate que l'on va pouvoir participer à donner vie à la lecture en soufflant sur différents éléments. Le cadre du titre est fait de bandes de papier qui matérialise le bruit du vent.

 

 

En effet, les saisons se succèdent et le vent est toujours de la partie. Que ce soit dans de petits moulins de papier, dans de hautes herbes, dans les feuilles de l'automne ou les flocons de neige, le lecteur a toujours une bonne raison de souffler pour entendre des sons différents.

Les pages plastifiées sont solides, les petites pièces à faire voler aussi, ce qui en fait un livre assez bien pensé même s'il sera difficile aux petits souffles enfantins de produire le bruit escompté.

 

Il y a beaucoup de douceur dans cet album qui permet de voir le vent dans toute sa splendeur !

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -