Actualités

Lundi : les extras (jeux, films, revues, applications, prix, concours...) toujours pour les enfants
Du mardi au vendredi : des chroniques pour les petits enfants et les grands ados
Samedi : les sélections sur un thème d'actualité ou pas

 

Et des fois, rien, juste rien selon l'envie !

 

Mais pour encore plus d'actualités sur la littérature jeunesse ou sur le quotidien d'une blogueuse-maman-bibliothécaire-lectrice, c'est sur les réseaux sociaux et à la radio.



 

Sophie

Une Recherche Précise ?

Le blog dans et hors les murs...

Ce blog est né de deux bibliothécaires et mamans, Judith et Sophie (moi-même), férues de littérature jeunesse. De l’album au roman en passant par la BD et le documentaire, il y en a pour tous les âges de la naissance à l’adolescence et pour tous les goûts. Et comme le monde du livre est grand, on découvre parfois des portraits d’éditeurs et d’auteurs, ainsi que l’actualité de cet univers passionnant.


Pour savoir qui de Judith ou moi est l'auteur d'un article, il suffit de regarder tout en bas de celui-ci, juste avant le lien pour les commentaires.

 

Vous pouvez aussi me retrouver sous le pseudo, SophieLJ, sur les blogs, forums... Et sur le blog collectif À l'ombre du grand arbre auquel je participe.

 

Contact

 

La radio de Sophie

 

La bannière du blog a été réalisée par Anbleizdu.

Au quotidien...

Actualités au quotidien, informations, photos, concours des éditeurs et des blogueurs...
 
10 mars 2017 5 10 /03 /mars /2017 06:00

Nos âmes rebelles

Samantha Bailly

Rageot,  2016

 

Ça y est, c'est l'année de la terminale et du bac pour Sonia et Lou. Les deux amies qui se sont rencontrées sur internet ont créé un blog BD : la première au texte et la seconde au dessin, pour montrer leur quotidien de lycéennes. À cette année qui s'annonce chargée côté scolaire vont venir s'ajouter de nombreux projets : un roman pour l'une, le concours d'entrée à l'école des Gobelins pour l'autre et bien sûr des histoires d'amour et d'amitié...

 

 

Dès la couverture, je m'attendais à rentrer dans un roman girly mais la mention du blog BD a largement attiré mon attention. Finalement, je dois avouer que j'ai été un peu déçue par ce roman.

 

C'est un roman qui se lit très bien et j'ai apprécié qu'on alterne les points de vue de Sonia et de Lou au fil des mois de leur année scolaire. Les deux jeunes filles ne vivent pas du tout dans la même ville (une en Normandie et l'autre à Angoulême) mais elles sont très proches via les réseaux ce qui rend leur amitié tout à fait envisageable malgré la distance. Suivre leur quotidien est donc un bon point pour le roman qui aborde en plus des thématiques intéressantes : l'amitié, l'amour, l'homosexualité, la réflexion sur les études à venir, la préparation du bac, le blog, la famille... En plus les deux amies sont très différentes l'une de l'autre donc cela évite une redondance : Sonia est à l'aise avec les autres et très portée sur les garçons, Lou est plus réservée et solitaire.

 

Malgré tout, j'ai trouvé qu'il y avait quelques problèmes dans ce roman. Déjà, l'année passe très vite et l'auteure à l'habitude de nous couper dans notre élan en faisant des ellipses parfois frustrantes. En gros, Lou et Sonia ont chacune un chapitre, souvent centré autour d'un sujet/évènement, par mois. Sauf que certaines choses mériteraient d'être plus développées.

Une autre chose qui m'a gêné, c'est cette histoire de blog. Elles sont censées le faire à deux (une au texte, l'autre aux illustrations) sauf que Lou est la seule à nous en parler. Sonia est très investie sur son projet de roman, du coup le blog avance mais on ne voit pas son implication.
Autre incohérence, les week-ends que Sonia va passer à Paris à deux mois du bac. D'accord, elle travaille en semaine et ses parents sont très cools mais de là à faire le trajet chaque week-end, et visiblement sans interrogation parentale à ce sujet, à cette période de l'année, c'est un peu gros. Et non, ce n'est pas pour réviser qu'elle y va...

 

Quant au titre, pour le côté rebelle, on repassera ! C'est justifié à la fin d'une façon assez peu convaincante alors que ces deux lycéennes sont finalement assez commune avec leur vie et leur passion et c'est très bien comme ça.

 

Dans ce roman, les relations entre les personnages sont intéressantes. J'ai particulièrement aimé l'amitié entre Sonia et Matthieu qui aurait mérité d'être encore plus présente, je trouve, surtout à la fin. Les sujets abordés sont très bien vus également et font sans problème écho au quotidien des ados, je pense. C'est le traitement de tout ça qui manque de profondeur et de logique.

Un roman qui se lit bien, qui plaira sûrement aux ados mais qui manque de quelque chose.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

14 décembre 2016 3 14 /12 /décembre /2016 06:00

Le temps des mitaines 2 : cœur de renard

Loïc Clément et Anne Montel

Didier jeunesse, 2016

 

On retrouve toute la bande du premier tome qui avait résolu l'énigme de mystérieux enlèvements. Arthur, Kitsu, Gonzague, Pélagie, Willo ont retrouvé la routine de l'école quoique pour certains - Arthur pour ne pas le nommer - le succès est monté à la tête.

Cette année, les cinq amis vont devoir faire un stage. Si ils partent dans des domaines assez différents, ils vont bien vite se retrouver réunis par une nouvelle enquête qui consistera à aider un couple d'horticulteurs.

 

 

Je dois avouer que j'ai un peu moins accroché à cette histoire qu'à la première mais malgré tout, on retrouve une belle ambiance, moins mystérieuse et plus portée sur le relationnel entre les personnages. Si les problèmes financiers du couple Lupin vont être au cœur d'une histoire qui pourrait un peu se rapprocher d'une enquête, on comprend qu'elle doit aussi être l'histoire qui aidera à calmer la grosse tête d'Arthur qui s'éloigne peu à peu de ses amis.

Ce personnage a beaucoup changé. Lui qui était timide et peu assuré est devenu prétentieux et égoïste, la rançon de la gloire. D'ailleurs physiquement, ça n'a rien à voir avec le premier tome. Il arbore maintenant un marcel lui donnant un petit côté macho. Espérons que cette amitié malmenée sera plus forte que la bêtise du héros...

 

Côté graphisme, on est toujours dans le même style. La contradiction est à l'œuvre puisque si au premier regard, les dessins sont assez enfantins avec des animaux pour personnages, dans les faits on est plutôt dans un univers de collégien autant par le comportement des jeunes que leur vocabulaire ou leur préoccupation.

Les cinq héros sont cependant très intéressants pour leurs différences de caractères qui en font un groupe complet.

 

Cette histoire est un peu plus courte que la première, moins mystérieuse et sûrement un peu moins approfondie. Malgré tout, on prend plaisir à redécouvrir ces héros qui évoluent au fil des pages...

 

 

Retrouvez l'avis de Pépita.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

10 décembre 2016 6 10 /12 /décembre /2016 06:00

Ce week-end, je vous propose une petite série d'albums au format à l'italienne qui raconte les petites aventures de Petit Chat. Des sujets qui feront échos au quotidien des enfants tout en passant de petits messages sur la vie en société.

 

 

Petit chat et le ballon

Joel Franz Rosell et Constanze Von Kitzing

HongFei, 2016

 

Petit Chat découvre un ballon au pied de son immeuble en rentrant chez lui. Personne autour, il le prend pour jouer avec. Mais quand il arrive chez lui, sa maman lui explique qu'il faut d'abord s'assurer qu'il n'appartient à personne.Timidement, Petit Chat se résout à faire le tour de ses voisins pour trouver le propriétaire du ballon ou le garder.

Une histoire riche en symbole qui montre qu'on ne perd rien à être honnête.

 

Petit Chat et les vacances

Joel Franz Rosell et Constanze Von Kitzing

HongFei, 2016

 

Petit Chat entend ses amis annoncés leurs vacances toutes aussi formidables les unes que les autres. Mais lui s'inquiète, il ne sait pas ce qu'il fera et voilà que sa mère lui annonce qu'ils ne partiront nulle part cette année...

Tous les enfants ne partent pas en vacances mais parfois on peut aussi passer de très bons moments en famille autour de chez soi. Une histoire qui dédramatise les vacances "à la maison" qui peuvent se révéler aussi denses que celles à l'autre bout du monde.

 

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

7 novembre 2016 1 07 /11 /novembre /2016 06:00

Copain ?

Charlotte Gastaut

Albin Michel jeunesse, 2016

 

Au printemps, les éditions Albin Michel ont sorti une nouvelle collection : Histoires animées. Comme son nom l'indique en partie, cette collection propose des livres animés mais pas physiquement, non non, virtuellement grâce à la réalité augmentée !

Sans entrer dans les détails techniques que je ne maîtrise pas (sauf si comme on est tenté de le penser c'est de la magie), la réalité augmentée permet de voir un livre s'animer sur un écran en le regardant par l'intermédiaire d'un smartphone ou d'une tablette.

 

 

J'ai testé l'album Copain ? et j'ai eu un sacré coup de cœur pour ce livre car on voit parfaitement ce que le numérique peut lui apporter.

J'ai commencé par le lire simplement, comme un livre quoi ! Déjà l'histoire avec très peu de texte est jolie. C'est l'histoire d'une amitié qui se crée et j'imagine assez bien le lire à des tout-petits.

Et puis j'ai sorti ma tablette, téléchargé l'application Histoires animées et je l'ai lu, ou plutôt écouté et vu cette fois avec l'écran entre moi et le livre. Et là, magie ! L'album avec peu de couleurs et des illustrations très blanches et aux tons froids s'illumine sous nos yeux et c'est magnifique.

Je laisse parler les images (désolée pour la qualité assez médiocre des photos mais dites-vous que c'est encore plus beau en vrai !)...

 

20161002_204837

20161002_205252

20161002_205334

 

Cet album est ma première expérience en réalité augmentée et il était vraiment très convaincant. C'est un livre qu'on peut lire seul ou avec le numérique, dans les deux cas il a beaucoup de charme et de poésie à vous offrir...

 

Retrouvez l'avis de Pépita.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

25 octobre 2016 2 25 /10 /octobre /2016 05:00

Le mystère des papas

Clément C. Fabre

Gallimard jeunesse, 2016

 

Stéphanie, Amélie et Clément se connaissent depuis longtemps.

On pourrait même dire depuis toujours car leurs papas aussi étaient amis.

[...]

Mais ce qui les unissait par-dessus tout était un mystère bien particulier : que pouvaient bien faire leurs trois papas ensemble tous les vendredis midi ?

 

 

Et voilà comment débute cette belle histoire sur l'amitié. C'est tout simple et vraiment adorable. On voit la naissance de l'amitié entre ces trois enfants, liée elle-même à celle qui unit les trois papas. On découvre les moments de complicité, les jeux, l'imagination avec une belle simplicité. J'ai surtout aimé qu'on retrouve ces trois enfants jusqu'à l'âge adulte avec une ambiance très authentique. On peut d'ailleurs soupçonné une petite partie autobiographique vu que le petit garçon de l'histoire a le même prénom que l'auteur/illustrateur.

Les illustrations sont très jolies. Là encore, c'est la douceur qui règne dans ces aquarelles aux couleurs automnales et lumineuses.

 

Cet album est vraiment une très belle histoire d'amitié, un chouette coup de cœur !

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

16 septembre 2016 5 16 /09 /septembre /2016 05:00

Mizu et Yoko : tout seul

Laurie Cohen et Marjorie Béal

Maison Eliza, 2016

 

Mizu est un petit pingouin persuadé de pouvoir faire les choses tout seul. Mais il va vite déchanter et se rendre compte que la solitude n'est pas toujours si facile à vivre...

 

 

Cet album est un des deux premiers de cette toute nouvelle maison d'édition et c'est plutôt prometteur.

J'ai eu un peu de mal avec la construction du récit qui ressemble à de petites scènettes sans que ce soit vraiment découpé ainsi. Du coup, la lecture manque un peu de fluidité mais on peut se rattraper en rythmant le texte facilement grâce aux prises de paroles du personnage.

En revanche, j'ai adoré les illustrations. Elles sont fraiches, la banquise aidant mais aussi le ton naturel et sans fioriture des couleurs. Et puis, ce petit pingouin est adorable.

En fait, contrairement à ce qu'on peut penser au premier abord, ce n'est pas forcément un livre pour les tout-petits. La construction du récit, le texte constitué uniquement des interventions des personnages et la grande complémentarité entre le texte et les illustrations en font presque une bande-dessinée pour les jeunes lecteurs. En tout cas, c'est comme ça que je l'ai lu.

 

Cet album raconte la rencontre entre Mizu et Yoko, on s'attend donc à une suite avec de nombreuses aventures pour le petit pingouin et l'ours blanc.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

8 juin 2016 3 08 /06 /juin /2016 05:00

Le grand bateau de Grand Ours

Eve Bunting et Nancy Carpenter

L'école des loirsirs, 2014

 

 

Nous vous avions parlé de l'album Le petit bateau de Petit Ours , voilà aujourd'hui la suite ! Petit ours a bien grandi, et il n'est plus seul, un nouveau Petit Ours a fait son apparition. Ayant bien grandi, Grand ours a donné son petit bateau et se construit un grand bateau. Oui mais, il l'aimait beaucoup son petit bateau. Le nouveau sera-t-il aussi beau ? D'autant que ses amis ne sont pas à court de conseils, au risque de ne pas écouter ses propres aspirations...

 

Comme dans l'album précédant, les thèmes sont l'indépendance, le changement, ainsi que l'amitié et l"affirmation de soi. En effet, comment réagir face à des amis qui donnent gentiment des conseils mais que l'on ne veut pas suivre, parce que ça ne nous correspond pas, parce que nos rêves ne sont pas les leurs ? S'affirmer tout en respectant les autres, vaste question...

 

J'ai beaucoup aimé ce livre, les illustrations pleine de douceur et de tendresse, qui adoucissent des thèmes finalement assez délicats. Je trouve que cette histoire parle aux enfants, qui sont confrontés dès l'école à ce genre de situation, et elle m'a interpellée moi aussi.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

17 mai 2016 2 17 /05 /mai /2016 05:00

Le lion et l'oiseau

Marianne Dubuc

La Pastèque, 2013

 

Un jour, un lion en plein jardinage découvre un oiseau échoué sur l'herbe. Sans hésiter, il le prend chez lui pour le soigner et rapidement une amitié se tisse. Mais voilà que quelques mois plus tard, une fois l'hiver passé, les oiseaux migrateurs repassent et avec eux repart le nouvel ami du lion...

 

 

Ce livre, je l'avais découvert avec Pépita lors du premier Summer Book Camp de À l'ombre du grand arbre. J'avais ensuite pris le temps de le découvrir de plus près et j'ai été séduite.

J'aime beaucoup cette histoire pleine de tendresse et d'amitié. Le lion apprend ici que parfois l'amitié, c'est aussi de savoir laisser partir l'autre et c'est ce qui se passera car chacun doit continuer à vivre sa vie. Mais ce n'est pas tout, car l'amitié, même au loin, perdure et il est parfois bon de se retrouver.

L'album est assez long (et ce n'est pas du tout pour me déplaire) mais avec très peu de texte : pas plus d'une phrase par page, parfois aucune. De cela, ressort un rythme calme et apaisé qui donne envie de prendre son temps. Et ce n'est pas le dessin plein de légèreté et les tons pastel qui inciteront au contraire.

 

Cet album, il est plein d'espoir et d'émotions. À chaque lecture, je suis un peu plus conquise par son beau message. Je l'ai d'ailleurs lu à des groupes d'enfants qui en ressortent avec un grand calme et une sorte de sérénité. J'espère que vous prendrez autant de plaisir que moi à le découvrir.

 

Retrouvez l'avis de Pépita.

 

Ça pourrait vous plaire :

 

Partager cet article

12 mai 2016 4 12 /05 /mai /2016 05:00

Le festin de Citronnette

Angélique Villeneuve et Delphine Renon

Sarbacane, 2016

 

Citronnette ne s'aventure pas souvent au fond de son jardin sauvage. Mais ce matin, elle aperçoit, derrière les arbres, des ombres qui se déplacent. Dans son cœur, quelque chose se serre. On est entré chez elle sans prévenir.

Lorsqu'elle s'avance à petits pas, Citronnette est surprise de trouver, posé sur la pelouse, un chapeau noir et grand. [...] Plus loin, se dresse un rocher rond, tout gris, tout râpeux. [...] Derrière le tronc d'un vieux prunier se glisse alors un nez pointu. À peine on le regarde, hop, il a disparu. Mais qu'y a-t-il derrière ce nez ?

 

 

Parfois, rien ne vaut un bon extrait pour se mettre dans l'ambiance d'un livre. Vous me direz, que peut-il bien se passer entre un chapeau, une pierre, un nez caché et un personnage au drôle de nom ? Et bien il faudra lire cet album pour découvrir la plume fleurie et citronnée de Angélique Villeneuve. Mais je peux déjà vous dire qu'on va parler de gourmandise, de timidité et d'amitié, ça vous donne envie ?

 

Les illustrations, de ce côté, c'est magnifique et printanier ! Les couleurs pétillantes sont finement amenées pour mettre en lumière le beau jardin de Citronnette. Vous avez sûrement remarqué sur la couverture que Citronnette ne porte pas ce nom par hasard, ce détail résume bien l'aspect parfois légèrement décalé de l'histoire et du personnage.

 

Personnellement, j'ai fait une très jolie balade dans le jardin de Citronnette, et j'y ai super bien mangé !

 

Retrouvez l'avis de Pépita.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

6 mai 2016 5 06 /05 /mai /2016 05:00

Maurice et Léopold

Vanya Nastanlieva

Les 400 coups, 2016

 

Maurice, un petit rat, cherche un ami pour jouer. Ça tombe bien, il trouve Léopold, un gros ours brun. Après avoir réussi à attirer son attention, s'en suit un jeu de répétition entre les deux nouveaux "amis"...

 

 

Ce n'est pas tout à fait une amitié franche qui se créer entre ce petit rat et ce gros ours. Pour la bonne raison qu'un grognement chez l'un n'aura pas le même effet chez l'autre, ou que leurs dents n'ont pas exactement la même taille, ils ne sera pas toujours facile d'être dans une relation sereine. Mais qu'importe ce petit rat si attachant et ce gros ours un brin mal léché forment finalement un joli couple qui n'est pas sans rappeler les relations enfants et adultes. Le jeu d'imitation qui se joue entre les deux est d'ailleurs assez caractéristique.

Les illustrations sont une belles découvertes pour moi. Un fond blanc, un coup de crayon fin pour le rat, épais pour l'ours et le tour est joué. Sans décor, avec beaucoup de simplicité, on plonge dans cette amusante et adorable relation. J'ai été conquise par les expressions du petit rat (certains y verront peut-être une souris mais moi je me tiens à ça) si mignon.

 

Sans hésitation, vous pouvez foncer vers ce livre cartonné, qui aurait peut-être pour seul défaut d'être un peu lourd. À part ça, c'est un petit concentré de tendresse !

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -