Actualités

Lundi : les extras (jeux, films, revues, applications, prix, concours...) toujours pour les enfants
Du mardi au vendredi : des chroniques pour les petits enfants et les grands ados
Samedi : les sélections sur un thème d'actualité ou pas

 

Et des fois, rien, juste rien selon l'envie !

 

Mais pour encore plus d'actualités sur la littérature jeunesse ou sur le quotidien d'une blogueuse-maman-bibliothécaire-lectrice, c'est sur les réseaux sociaux et à la radio.



 

Sophie

Une Recherche Précise ?

Le blog dans et hors les murs...

Ce blog est né de deux bibliothécaires et mamans, Judith et Sophie (moi-même), férues de littérature jeunesse. De l’album au roman en passant par la BD et le documentaire, il y en a pour tous les âges de la naissance à l’adolescence et pour tous les goûts. Et comme le monde du livre est grand, on découvre parfois des portraits d’éditeurs et d’auteurs, ainsi que l’actualité de cet univers passionnant.


Pour savoir qui de Judith ou moi est l'auteur d'un article, il suffit de regarder tout en bas de celui-ci, juste avant le lien pour les commentaires.

 

Vous pouvez aussi me retrouver sous le pseudo, SophieLJ, sur les blogs, forums... Et sur le blog collectif À l'ombre du grand arbre auquel je participe.

 

Contact

 

La radio de Sophie

 

La bannière du blog a été réalisée par Anbleizdu.

Au quotidien...

Actualités au quotidien, informations, photos, concours des éditeurs et des blogueurs...
 
29 mars 2017 3 29 /03 /mars /2017 05:00

Le loup en slip

Wilfrid Lupano et Mayana Itoïz

Dargaud, 2016

 

Dans une forêt où toute la vie des animaux est rythmée par la peur du terrible loup, ce dernier va bouleverser toutes les certitudes. Que se passerait-il si le terrible grand méchant loup débarquait un jour... en slip ?

 

 

Dans cette histoire entre l'album et la bande-dessinée, on montre aux lecteurs comment certaines croyances et surtout certaines peurs peuvent être bien plus impressionnantes que la réalité. Dans cette forêt, tout le monde vit grâce à la peur du loup. Oui "grâce" car les boutiques et les journaux en ont fait leur fonds de commerce. Sauf que le jour où le loup déboule en slip et sans représenter la moindre menace, voilà les animaux totalement décontenancés !

 

Le message proposé par cette histoire n'est pas anodin et invite à la réflexion et à l'esprit critique sur la société actuelle. Quand on voit les vendeurs d'alarmes anti-loup ou les romans qui fleurissent sur les crimes du loup, cela ne peut que rappeler des faits bien plus réels.

 

Cet humour empreint de critiques sur le monde actuel, c'est la marque de fabrique de Lupano, auteur de la série de bandes-dessinées pour adultes Les vieux fourneaux, que je ne peux que vous conseiller. Ce livre et la série forment en réalité un tout puisque la dernière page de garde nous révèle le pont qui existe entre les deux.

Si le trait est en effet plus enfantin, la forme proche des premières BD et les couleurs plus présentes, le propos de la "culture de la peur" est néanmoins totalement universel et intergénérationnel.

Partager cet article

3 décembre 2016 6 03 /12 /décembre /2016 06:00

Je lis beaucoup de bandes-dessinées principalement en adulte et des one-shots. J'essaye aussi d'en trouver dans les publications pour enfants et adolescents qui sortent un peu de l'ordinaire.

Pour ce week-end, je vous propose donc une chronique spéciale BD dans des univers plutôt du genre de la fantasy et du fantastique et avec ce qu'il faut d'humour pour certaines...

 

 

Nimona

Noëlle Stevenson

Dargaud, 2015

 

Dans un univers proche d'un Moyen-Âge parfois contemporain, on découvre le personnage de Nimona qui souhaite devenir l'assistante de Lord Ballister Blackheart, méchant aux tendances pacifistes. Nimona, c'est une jeune fille un peu rock-and-roll en apparence mais surtout douée pour semer le chaos partout où elle passe. Avec son super pouvoir de métamorphe, elle va en faire voir de toutes les couleur à l'institut (soi-disant "gentil" de l'histoire et ennemi de Blackheart). Bon gré, mal gré, ils vont déclencher une guerre bien difficile à maîtriser.

J'ai eu un peu de mal à rentrer dans cette histoire mais une fois que j'y étais, j'ai surtout eu du mal à en sortir. Dès que les éléments sont mis en place, on se laisse emporter, ne sachant pas toujours qui sont les gentils et les méchants et c'est ce qui est intéressant.

Finalement, c'est une bande-dessinée assez longue mais elle se lit bien.

 

 

Le facteur de l'espace

Guillaume Perreault

La pastèque, 2016

 

Le facteur de cette histoire est un facteur de l'espace. Plutôt que de faire du porte-à-porte, il fait du planète-à-planète et sa petite routine lui convient parfaitement. Mais voilà qu'un matin, son patron lui annonce qu'il lui a changé sa tournée. Et cette fois, on est loin de la tournée tranquille : planète de géant où il pleut sans cesse, celle d'une mamie qui ne range rien (et où tout tourne en apesanteur), planète exclusivement canine...

J'ai beaucoup aimé cette BD qui se lit très bien et qui a un graphisme très joli. L'histoire est simple, on passe de planète en planète avec à chaque fois son lot d'aventures mais notre facteur en retiendra quelque chose au final. Dommage que ce final soit justement trop rapide, on n'a pas le temps de s'approprier le message qui va avec !

Cette BD a reçu une Pépite au salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil cette semaine.

 

Neska du clan du lierre 1 : le marché des coccinelles

Louise Joor

Delcourt, 2016

 

Dans un peuple d'hommes miniatures, Neska est en plein apprentissage pour ses futures fonctions d'appeleuse. Mais voilà que sa mère qui la formait disparait et personne n'accepte de prendre le risque de partir à sa recherche, se persuadant de sa mort. Neska ne voulant pas abandonner sa mère va tout faire pour trouver une solution pour la sauver elle et son peuple qui ne peut survivre sans appeleuse...

Un univers intéressant avec un peuple qui vit au côté d'animaux comme les escargots et les insectes. On s'attend à pas mal d'aventures pour Neska qui va devoir faire ses preuves par elle-même dans les prochains tomes...

 

Retrouvez l'avis de Bouma.

 

Le chasseur de rêves 1 : gare au Bétopotame !

Martin Desbat

Sarbacane, 2016

 

Ce qui m'a donné envie de lire cette BD, c'est le graphisme de la couverture qui m'a bien plu et surtout les couleurs que je trouvais très belles. Quand on commence ce livre, on comprend très vite qu'on est dans de l'humour. Le personnage principal est un chasseur qui expose fièrement la tête de ses victimes sur un mur. Son assistant que l'on pense un peu secondaire et désuet a en fait un petit secret qui permet de combler à merveille la fierté du chasseur.

C'est amusant mais une fois qu'on a compris le truc, ça perd un peu de son pétillant. Le chasseur va vouloir aller de plus en plus loin donnant lieu à une succession de gags et de situations étonnantes.

Je me serais bien contentée d'un one-shot, mais il semble qu'il y aura des suites. À voir si ça apportera vraiment quelque chose...

 

Retrouvez l'avis de Bouma.

 

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 06:00

C'est dans la cuisine que l'on retrouve notre chère Ana Ana. Avec ses doudous, c'est le branle-bas de combat pour la préparation d'un gâteau au chocolat. Je vous laisse imaginer les dégâts !

 

 

La situation de ce second tome est un peu différente du premier. Là, la petite fille est un peu dans la position de la maman pleine de motivation pour un atelier cuisine avec ses enfants. Sauf que les enfants, ici les doudous d'Ana Ana, sont plein d'une énergie pas forcément adaptée à une cuisine en toute propreté !

 

Même si j'avais préféré le premier tome, j'ai beaucoup aimé le petit message de cette bande-dessinée qui rappelle que l'important n'est pas le résultat mais le bon moment passé ensemble.

 

Le duo que forme Alexis Dormal et Dominique Roques pour Dargaud donne un livre définitivement impertinent et plein de tendresse en même temps. Un savant mélange pour les jeunes lecteurs...

 

Retrouvez les avis de Pépita, Bouma et Céline.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

29 octobre 2013 2 29 /10 /octobre /2013 06:00

Ana Ana est la petite sœur de Pico Bogue, héros d'une série de bandes-dessinées que je n'ai pas encore lue. Elle partage tout avec ses doudous en particulier les nuits. Sauf que cette nuit, Ana Ana n'est pas décidé à s'endormir, elle lit et empêche ses amis de se reposer. Mais attention, il se pourrait bien qu'ils soient un peu contrariés...

 

 

Cette bande-dessinée écrite par Dominique Roques est un petit régal. Elle convient parfaitement aux jeunes lecteurs d'une part parce qu'il y a peu de texte et d'autre part car l'histoire leur parlera avec les premières lectures du soir accompagnées des doudous encore importants à cet âge.

Mais ce qui est le plus appréciable, c'est cette petite fille au caractère bien trempé et adorable en même temps.

 

Les illustrations d'Alexis Dormal sont dans le même style que la série Pico Bogue : crayon et aquarelle. C'est percutant, coloré, les émotions et l'humour passent sans problème. Une réussite...

 

Cette série publiée chez Dargaud est sortie il y a un an mais il n'est pas trop tard pour se faire plaisir et la découvrir. Bientôt, je vous parle du tome 2.

 

Retrouvez les avis de Bouma, C dans le tiroir et Pépita.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -