Actualités

Lundi : les extras (jeux, films, revues, applications, prix, concours...) toujours pour les enfants
Du mardi au vendredi : des chroniques pour les petits enfants et les grands ados
Samedi : les sélections sur un thème d'actualité ou pas

 

Et des fois, rien, juste rien selon l'envie !

 

Mais pour encore plus d'actualités sur la littérature jeunesse ou sur le quotidien d'une blogueuse-maman-bibliothécaire-lectrice, c'est sur les réseaux sociaux et à la radio.



 

Sophie

Une Recherche Précise ?

Le blog dans et hors les murs...

Ce blog est né de deux bibliothécaires et mamans, Judith et Sophie (moi-même), férues de littérature jeunesse. De l’album au roman en passant par la BD et le documentaire, il y en a pour tous les âges de la naissance à l’adolescence et pour tous les goûts. Et comme le monde du livre est grand, on découvre parfois des portraits d’éditeurs et d’auteurs, ainsi que l’actualité de cet univers passionnant.


Pour savoir qui de Judith ou moi est l'auteur d'un article, il suffit de regarder tout en bas de celui-ci, juste avant le lien pour les commentaires.

 

Vous pouvez aussi me retrouver sous le pseudo, SophieLJ, sur les blogs, forums... Et sur le blog collectif À l'ombre du grand arbre auquel je participe.

 

Contact

 

La radio de Sophie

 

La bannière du blog a été réalisée par Anbleizdu.

Au quotidien...

Actualités au quotidien, informations, photos, concours des éditeurs et des blogueurs...
 
10 mars 2017 5 10 /03 /mars /2017 06:00

Nos âmes rebelles

Samantha Bailly

Rageot,  2016

 

Ça y est, c'est l'année de la terminale et du bac pour Sonia et Lou. Les deux amies qui se sont rencontrées sur internet ont créé un blog BD : la première au texte et la seconde au dessin, pour montrer leur quotidien de lycéennes. À cette année qui s'annonce chargée côté scolaire vont venir s'ajouter de nombreux projets : un roman pour l'une, le concours d'entrée à l'école des Gobelins pour l'autre et bien sûr des histoires d'amour et d'amitié...

 

 

Dès la couverture, je m'attendais à rentrer dans un roman girly mais la mention du blog BD a largement attiré mon attention. Finalement, je dois avouer que j'ai été un peu déçue par ce roman.

 

C'est un roman qui se lit très bien et j'ai apprécié qu'on alterne les points de vue de Sonia et de Lou au fil des mois de leur année scolaire. Les deux jeunes filles ne vivent pas du tout dans la même ville (une en Normandie et l'autre à Angoulême) mais elles sont très proches via les réseaux ce qui rend leur amitié tout à fait envisageable malgré la distance. Suivre leur quotidien est donc un bon point pour le roman qui aborde en plus des thématiques intéressantes : l'amitié, l'amour, l'homosexualité, la réflexion sur les études à venir, la préparation du bac, le blog, la famille... En plus les deux amies sont très différentes l'une de l'autre donc cela évite une redondance : Sonia est à l'aise avec les autres et très portée sur les garçons, Lou est plus réservée et solitaire.

 

Malgré tout, j'ai trouvé qu'il y avait quelques problèmes dans ce roman. Déjà, l'année passe très vite et l'auteure à l'habitude de nous couper dans notre élan en faisant des ellipses parfois frustrantes. En gros, Lou et Sonia ont chacune un chapitre, souvent centré autour d'un sujet/évènement, par mois. Sauf que certaines choses mériteraient d'être plus développées.

Une autre chose qui m'a gêné, c'est cette histoire de blog. Elles sont censées le faire à deux (une au texte, l'autre aux illustrations) sauf que Lou est la seule à nous en parler. Sonia est très investie sur son projet de roman, du coup le blog avance mais on ne voit pas son implication.
Autre incohérence, les week-ends que Sonia va passer à Paris à deux mois du bac. D'accord, elle travaille en semaine et ses parents sont très cools mais de là à faire le trajet chaque week-end, et visiblement sans interrogation parentale à ce sujet, à cette période de l'année, c'est un peu gros. Et non, ce n'est pas pour réviser qu'elle y va...

 

Quant au titre, pour le côté rebelle, on repassera ! C'est justifié à la fin d'une façon assez peu convaincante alors que ces deux lycéennes sont finalement assez commune avec leur vie et leur passion et c'est très bien comme ça.

 

Dans ce roman, les relations entre les personnages sont intéressantes. J'ai particulièrement aimé l'amitié entre Sonia et Matthieu qui aurait mérité d'être encore plus présente, je trouve, surtout à la fin. Les sujets abordés sont très bien vus également et font sans problème écho au quotidien des ados, je pense. C'est le traitement de tout ça qui manque de profondeur et de logique.

Un roman qui se lit bien, qui plaira sûrement aux ados mais qui manque de quelque chose.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

9 octobre 2014 4 09 /10 /octobre /2014 05:00

L'été où papa est devenu gay

Endre Lund Eriksen

Thierry Magnier, 2014

 

Cette année, pas de belles vacances en famille pour Arvid : ses parents se sont séparés et c'est au camping avec son père et son chien qu'il passera l'été. Ça promettait d'être suffisamment ennuyant comme ça mais en plus il a fallu que la fille du voisin, Indiane, squatte chez lui et viennent bouleverser son programme. Mais ce n'est rien jusqu'à ce que Arvid apprenne que le voisin est gay et qu'il s'entend très trop bien avec son père !

 

 

 

En commençant ce roman, je n'en attendais pas grand chose sinon une lecture légère et amusante. Et bien j'avais tort parce que c'était vraiment mieux que ça.

Déjà le sujet est assez original, pour les ados, il y a des romans sur des couples de parents homosexuels, sur des jeunes qui se découvrent homosexuels mais jamais sur un père qui le devient. Mais en plus de ça, j'ai trouvé très intéressant le regard du fils sur son père. Arvid n'a jamais rien eu contre l'homosexualité mais quand celle-ci s'immisce dans son quotidien, cela lui semble tout de suite plus problématique. Et je pense qu'il est loin d'être le seul dans ce cas-là.

On ne parle pas que de ça dans ce roman. C'est aussi une excellente histoire autour de la puberté, du corps de l'enfant qui change pour entrer dans l'adolescence, des premiers amours...

Je vous passerais l'histoire des toilettes célèbres, même si ça fait bien rire de temps en temps dans ce roman, mais ce qu'il faut savoir c'est qu'il y a un livre d'or dans ces WC. J'en viens donc à la forme du récit, narré par Arvid dans ce fameux livre d'or qu'il a "emprunté" et qui lui sert de journal. C'est donc dans ces toilettes qu'il va nous écrire tous les chamboulements dans la vie de son père, dans la sienne et accessoirement, ou pas, dans celle de son chien.

 

Pour un livre dont je n'attendais pas grand chose, j'ai finalement adoré. J'ai aimé voir ce père et son fils donné un sens nouveau à leur vie, l'un pour reprendre pied après son divorce, l'autre pour faire face à ses hormones qu'il ne comprend guère. J'ai aussi apprécié le style de cet auteur norvégien, Endre Lund Eriksen, qui m'a captivé du début à la fin et qui sait montrer toute la complexité des choses qui peuvent paraître très simples.

Bref, un roman que je vous conseille sans hésiter.

 

Retrouvez l'avis de Céline.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

4 septembre 2014 4 04 /09 /septembre /2014 05:00

Rouge Tagada

Charlotte Bousquet et Stéphanie Rubini

Gulf stream, 2013

 

Alex est en 4e quand elle rencontre Layla. Les débuts sont timides mais rapidement elles deviennent inséparables au point que Alex délaisse ses deux meilleurs amis. Les deux jeunes filles ne se quittent plus, jusqu'au jour où Layla tombe amoureuse d'un garçon...

 

 

Une couverture rouge pétant au papier tout doux, un titre gourmand, des lèvres sucrées qui en annoncent beaucoup. J'avais entendu parlé de ce roman graphique en bien exclusivement mais je n'ai pas pris le temps de le lire. Puis Nathan me l'a offert lors d'un SWAP il y a quelques mois et je l'ai sagement rangé dans ma bibliothèque. Mais voilà qu'une suite sort en librairie, il était plus que temps que je lise ce livre et le suivant.

 

Commençons par celui-ci qui nous raconte les débuts de cette intense complicité mais pas que... Il y a aussi les amitiés bouleversées, les amours adolescents et les amours à sens unique... Et surtout les premiers émois, les questions sur soi, la recherche de son identité.

C'est difficile de ne pas trop en dire alors je me contenterais de "J'ai adoré !". Je l'ai dévoré en quelques minutes, passionnée par l'histoire de ces deux jeunes filles dont j'entrevoyais les non-dits. Les dessins dans un style assez classique m'ont captivée par les émotions qu'ils délivraient.

 

Le duo de Charlotte Bousquet au texte et Stéphanie Rubini aux illustrations fonctionnent à merveille. Je n'ai qu'une envie, découvrir la suite...

 

Retrouvez les avis de Nathan, Kik, Bouma et Drawoua.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 06:00

Charlie vient d'entrer au lycée. Là-bas, on le trouve bizarre, pas comme tout le monde, "pas raccord" ! Et pour cause, c'est un jeune garçon discret, passionné de littérature, mais qui a parfois tendance à parler trop vite. Tout va changer quand il va faire la connaissance de deux élèves de terminale : Patrick et Sam. Rapidement, il tombera sous le charme de cette dernière mais persuadé qu'il n'est pas fait pour elle, il se contentera de son amitié.

Ces deux nouveaux amis lui feront découvrir la musique, les filles, la fête, un monde qu'il n'aurait peut-être jamais connu sans eux...

 

le monde de charlie

 

Vous connaissez peut-être ce roman de Stephen Chbosky puisqu'il a déjà été publié dans la collection eXprim' chez Sarbacane sous le titre "Pas raccord". Il a été réédité il y a quelques semaines à l'occasion de l'adaptation cinématographique qui sort aujourd'hui (avec entre autres Emma Watson).

 

J'ai donc lu ce livre à cette occasion avant d'aller voir le film et j'ai été conquise. Le personnage de Charlie est pour le moins original. C'est le genre même du garçon qui se fait chahuter dans la cour du lycée à cause de son caractère un peu trop banal, timide, original, décalé, naïf (j'ai pas trouvé mieux comme adjectif !). Je pense que beaucoup de jeunes pourront se retrouver dans ce personnage, et pour les autres, ce roman les aidera à comprendre tous les Charlie.

 

Ce qui est intéressant dans ce livre, c'est que l'auteur parvient à raconter la vie d'un adolescent sans prétention et à montrer son évolution. C'est un vrai récit sur l'adolescence, loin d'être simple à vivre, avec tout ce qui la compose : les amis, les premiers amours, le lycée, le permis, les fêtes, parfois l'alcool et la drogue...

 

J'écris, j'écris mais revenons un peu à la forme. Il s'agit d'un roman épistolaire. Charlie écrit des lettres à un inconnu (le lecteur ?) où il raconte sa vie (sur une année) parfois dans les moindre détails. Étrange procédé qui reflète là encore la personnalité du narrateur.

 

Ce livre m'a vraiment plu et j'ai hâte de découvrir le film qui vu la bande-annonce doit valoir le coup d'œil ! On partage le quotidien et les sentiments de Charlie et c'est ce qui fait toute la force de ce récit.

 

Retrouvez les avis de Stellabloggueuse, Azilis et Phooka.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Lorraine super-bolidecomment j'ai raté ma vie de super hérosmoi iris ma vie mes pieds

Partager cet article

3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 05:00

... Et autres petits (grands) bruits de la vie

 

C'est l'histoire d'un amour naissant. Thimothée aime Fleur, de tout son coeur. C'est l'histoire de deux enfants qui découvrent les joies de partager des moments heureux, complices, au cinéma ou autour d'un verre.

C'est aussi l'histoire d'un petit coeur brisé, celui de José, qui aime en secret ... Thimothée.

 

Boum---Boum---Et-autres-petits--grands--bruits-de-la-vie.gif

 

Les textes et les illustrations de cet album grand format sont vraiment superbes, malgré leur apparente simplicité. Les mots forment de petites poésies très imagées, basées sur les bruits de la vie. Les dessins aux couleurs très douces déroulent un univers tout en finesse où l'imaginaire bouscule le réel.

 

J'ai été très surprise par cet album ! D'abord parce que je m'attendais à un "classique" album sur les bruits du quotidien ( Boum ! Boum ! Tic ! Tac ! ) et voilà que je me retrouve plongée dans une histoire d'amour. Ensuite parce qu'il aborde un sujet rare et souvent délicat dans la littérature jeunesse : l'homosexualité. Avec douceur et sans discours, le livre permet de voir ce thème sous l'angle le plus "humain", ceci est une histoire d'amour.

 

Boum ! Boum ! Et autres petits (grands) bruits de la vie, Catherine Lafaye Latteux, illustré par Mam'zelle Roüge, éditions Frimousse.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

toi aimer Deux

Partager cet article

13 juillet 2012 5 13 /07 /juillet /2012 05:00

Claire-Lise Marguier m'a offert mon dernier coup de cœur pour adolescents (à partir de 13 ans) avec son premier roman (et unique à ce jour) et je l'en remercie.

 

Damien est un lycéen solitaire, méprisé par les autres, incompris par ses parents. Le jour où Samy le sauve d'une agression de skateurs, tout bascule. Piercings, vêtements noirs, maquillage, les amis de Samy sont bien différents de Dam et pourtant c'est avec eux qu'il va enfin pouvoir devenir lui-même...

 

le-faire-ou-mourir.gif

 

Je pense que je vais avoir du mal à vous parler de ce livre de la collection Doado au Rouergue tellement il m'a ému mais je vais essayer de rendre au mieux mon impression.

 

Damien, surnommé Dam, est le narrateur de sa propre histoire. Au fil des pages, on découvre sa souffrance qui se manifeste par des scarifications et l'incompréhension quotidienne dont il est victime par sa famille. Samy, c'est tout l'inverse. Il est sûr de lui, assume ses choix quoi qu'on en dise et se confie à sa mère sans honte.

Ces deux là auraient pu ne jamais se rencontrer et pourtant une relation très forte va se nouer entre eux.

 

Le style de l'auteur est vraiment formidable. D'ailleurs, je n'ai pas lu ce roman, je l'ai bu d'une traite sans respirer. Il n'est pas très long (une centaine de pages) mais dégage une énergie impressionnante. Les phrases sont courtes et s'enchaînent en suivant la pensée de Damien. Elles reflètent parfaitement son mal-être et sa détresse.

 

Il y a un grand final dans ce livre mais je ne peux pas vous en dire grand chose, sinon ce sera forcément trop. Je me contenterais donc de vous dire que c'est fort en émotions et que ça donne tout son sens au titre.

Ce moment dure quand même pendant le dernier quart du livre et c'est tout ce que ça représente qui m'a le plus plus dans ce roman. Pour faire simple, ça montre à quel point une vie peut basculer en quelques minutes !

 

Je ne peux que vous conseiller ce roman. Croyez-moi, vous ne serez pas déçus. Moi qui aime lire des histoires qui donnent de l'émotion, quelles qu'elles soient, j'ai été servi.

 

Retrouvez les avis de Laurence, qui a eu un coup de cœur, de Dorota, qui a aimé tout autant et de Stéphie, que cette lecture a chamboulé.

 

Ca pourrait aussi vous plaire :

oh boyle journal infirme de clara mullercomment bien rater ses vacances

Partager cet article

31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 09:00

En ce début d'année, j'ai eu envie de revenir vers une valeur sûre de la littérature jeunesse : Marie-Aude Murail. Je suis bien incapable de vous dire si j'avais déjà lu Oh, boy ! quand j'étais enfant. En tout cas, cette lecture de l'école des loisirs était comme neuve.

 

Siméon, 14 ans, Morgane, 8 ans, et Venise, 5 ans, sont tous les trois des Mourlevent. Ils viennent de perdre leur mère. Leur père ayant quitté le foyer depuis longtemps, ils se retrouvent livrés aux services sociaux. Très proches, ils se font la promesse de ne jamais laisser personne les séparer.

Un demi-frère et une demi-sœur sont retrouvés mais ni l'un ni l'autre ne semblent intéressés par la garde de ces enfants dont ils n'ont en commun qu'un père tout aussi absent.

Le tableau est déjà bien sombre et pourtant, ce n'est pas terminé...

 

oh-boy.gif

 

Marie-Aude Murail a un véritable talent pour parler de situations graves et désespérées sans pour autant dramatiser. Le sort s'acharne contre cette famille et pourtant les enfants gardent la tête haute. Ce sont des personnages assez impressionnants pour leur force et leur intelligence (Siméon est surdoué et Marguerite en prend le chemin). Ce dernier aspect amène parfois des situations plutôt amusantes ou le narrateur, et par lui le lecteur, se moquent des adultes et de leur ignorance sur certains sujets.

 

Le style de l'auteur est particulièrement fluide et agréable à lire. Marie-Aude Murail utilise un vocabulaire et une grammaire simples mais qui sont aussi très aboutis. Elle ne fait pas dans le simpliste et met en avant la langue française dans ses romans.

 

Dans celui-ci, elle aborde deux thèmes difficiles. Le premier est celui de l'homosexualité. Si aujourd'hui, le nombre d'histoires autour de ce sujet se développe, en 2000, date de publication de ce livre, ce n'était pas encore très répandu. Pourtant, elle le fait avec liberté en mettant à mal les préjugés.

Le second thème est celui de la maladie voire la mort d'enfants. Là aussi elle le fait avec beaucoup de douceur et de tendresse.

 

Marie-Aude Murail fait de chaque épreuve une occasion pour ces personnages d'y puiser une nouvelle énergie. C'est sûrement ce qui donne cette légèreté à l'histoire. C'est peut-être un enseignement qu'on devrait tous en tirer...

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

simplele chant du trolltoute le vie

Partager cet article

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -