Actualités

Lundi : les extras (jeux, films, revues, applications, prix, concours...) toujours pour les enfants
Du mardi au vendredi : des chroniques pour les petits enfants et les grands ados
Samedi : les sélections sur un thème d'actualité ou pas

 

Et des fois, rien, juste rien selon l'envie !

 

Mais pour encore plus d'actualités sur la littérature jeunesse ou sur le quotidien d'une blogueuse-maman-bibliothécaire-lectrice, c'est sur les réseaux sociaux et à la radio.



 

Sophie

Une Recherche Précise ?

Le blog dans et hors les murs...

Ce blog est né de deux bibliothécaires et mamans, Judith et Sophie (moi-même), férues de littérature jeunesse. De l’album au roman en passant par la BD et le documentaire, il y en a pour tous les âges de la naissance à l’adolescence et pour tous les goûts. Et comme le monde du livre est grand, on découvre parfois des portraits d’éditeurs et d’auteurs, ainsi que l’actualité de cet univers passionnant.


Pour savoir qui de Judith ou moi est l'auteur d'un article, il suffit de regarder tout en bas de celui-ci, juste avant le lien pour les commentaires.

 

Vous pouvez aussi me retrouver sous le pseudo, SophieLJ, sur les blogs, forums... Et sur le blog collectif À l'ombre du grand arbre auquel je participe.

 

Contact

 

La radio de Sophie

 

La bannière du blog a été réalisée par Anbleizdu.

Au quotidien...

Actualités au quotidien, informations, photos, concours des éditeurs et des blogueurs...
 
18 mars 2017 6 18 /03 /mars /2017 06:00

Je ne vous avais pas encore parlé de la série d'album Émile écrite par Vincent Cuvellier et illustrée par Ronan Badel chez Gallimard jeunesse. Pourtant, quel plaisir c'est à chaque fois de redécouvrir ce petit garçon impertinent aux répliques si drôles. Car Émile, sous son regard noir, cache bien tout l'humour qui se dégage de ces livres. Les enfants adorent son côté décalé et les parents, ça nous rappelle les petites extravagances enfantines qui nous font bien souvent mourir de rire !

Je ne vais pas vous refaire une mini-chronique pour chaque titre, ça se résumerait avec "C'est drôle et on adore !" mais je vous propose des petits résumés pour vous donnez une idée de ce qu'on trouve dans les histoires d'Émile.

 

Émile descend les poubelles

 

Aujourd'hui, c'est le jour des poubelles jaunes et Émile a pour mission de faire du tri dans sa chambre pour jeter du papier. Mais si la maman d'Émile pensait se débarrasser des innombrables dessins de son enfant, celui-ci préfère tirer un trait sur le livre de sa jeunesse Les aventures de Pinpin. Peut-être que Julie, la copine d'Émile, pourra satisfaire tout le monde ?

Une première approche du tri sélectif !

 

 

Émile, il est 7 heures

 

Quand la maman d'Émile le réveille à 7h, c'est un peu difficile pour le garçon. Mais s'il est 7h, il faut y aller. Par contre, cela risque d'être une journée très longue si Émile reste persuadé qu'il est 7h tout le temps.

Le temps qui passe, ce n'est pas une notion très parlante pour les petits. Chez moi, le matin c'est le soir et vice-versa, il faut refaire les réglages de Morgan plusieurs fois par jour. Là, c'est pareil et qu'est-ce que c'est drôle !

 

 

Émile est invisible

 

Aujourd'hui, Émile a décidé qu'il était invisible. Mais quand il comprend qu'avec ses vêtements, sa maman le voit encore, il décide d'être invisible tout nu. C'est justement le moment où une surprise sonne à la porte !

Cet album, c'est ma première rencontre avec Émile et il restera toujours cher à mon cœur tellement je ris à chaque fois ! Il a eu aussi son petit succès avec Morgan.

 

 

Émile se déguise

 

C'est le jour du Carnaval et Émile se cherche le meilleur déguisement. Quand on grandit, on a surtout pas envie de ressortir le prince charmant ou la tomate des années passées. Émile a fait son choix, cette année, il sera déguisé en Monsieur Ferber.

Voir Émile démontrer à sa maman, et aux lecteurs, la pertinence de son formidable costume (Monsieur Ferber est un monsieur plutôt banal) est un pur plaisir !

 

 

Émile et les autres

 

Émile est un garçon plutôt solitaire. En dehors de sa chérie Julie, on le voit rarement en compagnie d'enfants de son âge mais aujourd'hui Émile va devoir aller avec les autres et ça ne lui plait pas ! Bien déterminé à faire sa vie comme il l'entend, il va accepter d'aller au parc et il se liera d'amitié avec quelqu'un que l'on n'aurait pas forcément soupçonné !

Partager cet article

11 mars 2017 6 11 /03 /mars /2017 06:00

Aujourd'hui, je vous propose de découvrir ou redécouvrir la collection de haïkus de Agnès Domergue, illustrés par Cécile Hudrisier. Dans ces trois livres, le lecteur est invité à jouer en devinant tantôt des contes, des mythes et des fables. Plutôt que de vous faire de grands discours répétitifs, je me contenterais de vous dire que ces trois livres sont plein de poésie bien sûr mais aussi très purs et sobres dans leur forme et leurs illustrations à l'aquarelle. Ce sont de beaux livres très abordables à découvrir à tout prix !

Place maintenant à quelques extraits qui parleront bien mieux que moi !

 

 

 

 

Il était une fois... contes en haïku

Agnès Domergue et Cécile Hudrisier

Thierry Magnier, 2013

 

Retrouvez l'avis de Bouma

 

 

 

 

 

 

 

Autrefois l'Olympe... mythes en haïku

Agnès Domergue et Cécile Hudrisier

Thierry Magnier, 2015

 

Retrouvez l'avis de Bouma et Pépita

 

 

 

 

 

 

 

Auprès de La Fontaine... fables en haïku

Agnès Domergue et Cécile Hudrisier

Thierry Magnier, 2016

 

 

 

 

 

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

4 février 2017 6 04 /02 /février /2017 06:00

Voilà une petite sélection de trois albums pour petits et plus grands qui vous feront voyager en musique !

 

 

Didgeridoo

Frédéric Marais

Les fourmis rouges, 2014

 

Et si cet instrument finalement très simple en soi, avait un passé surprenant ? Cette histoire raconte comment le didgeridoo, avant d'être un instrument a pu aider à créer le monde tel qu'on le connait. Intriguant, non ? Je vous laisserais découvrir cet album aux allures de contes et légendes qui raconte la naissance du didgeridoo.

Un petit mot tout de même sur les illustrations qui s'inspire du style des dessins faits de points colorés que l'on trouve sur cet instrument : c'est une belle réussite. Du noir, du orange et une touche de blanc suffisent à créer cette belle ambiance nocturne de savane australienne.

 

Retrouvez l'avis de Bouma.

 

Cacophonie

Zidrou et Sébastien Chebret

400 coups, 2016

 

Un piano tombe à l'eau mais voilà qu'un requin le trouve. C'est le début d'un bel orchestre sous-marin qui aime les onomatopées ! D'autres animaux vont les rejoindre et la tournée pourra commencer.

Ce joli album cartonné plonge les petits lecteurs dans un univers musical et marin à la fois. Le texte n'oublie pas de jouer avec les sons et ça, ça devrait plaire aux bébés qui pourront s'amuser à répéter. Une histoire originale et efficace !

 

Mes premiers airs de rock

Aurélie Guillerey

Gründ, 2016

 

Ce petit livre cartonné et sonore vous fera voyager dans le rock des années 50 à 90. Elvis Presley, les Rolling Stones, Bruce Springsteen, Nirvana... voilà quelques exemples de groupes et artistes à découvrir avec les tout-petits. Ceux-ci seront ravis de trouver la puce qui lancera la musique. J'ai trouvé ce livre particulièrement réussi, le son est plutôt bon pour ce genre de système et les mélodies sont revisitées pour être adaptée aux plus petits.

Les illustrations de Aurélie Guillerey sont jolies et savent nous mettre dans l'ambiance de chacune de ces époques.

 

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

28 janvier 2017 6 28 /01 /janvier /2017 06:00

Aujourd'hui, je vous propose une petite sélection de ces petites choses qui nous font du bien quand on est enfant et qui nous aident à grandir : les doudous et les amis imaginaires. Si ces premiers sont assez présents en littérature jeunesse, c'est moins le cas des derniers qui se font bien plus discrets. Peut-être est-ce leur côté immatériel qui rend les auteurs moins à l'aise pour en parler. Pourtant qui n'a pas eu un jour un ami imaginaire étant enfant ?

 

 

Aventures dans la jungle

Eilen Rosenthal et Marc Rosenthal

Circonflexe, 2015

 

Matthias aimerais bien pouvoir jouer avec Bobo, son doudou-singe, tranquillement. Mais Nestor, le chat, ne cesse de leur tourner autour et de les déranger. Matthias a une idée, ils vont faire du dessin : une chouette histoire d'un singe dans la jungle attaqué par un féroce tigre !

Cet album, c'est une petite plongée dans l'imaginaire enfantin qui sait très bien s'inspirer de la situation réelle en l'amplifiant. Les illustrations sont sur un fond jaune/beige sans décors. Seul ce qui est utile au petit garçon est représenté non sans humour.

 

La nuit des doudous

Hélène Suzzoni et Lucie Vandevelde

Les minots, 2015

 

Alors que le sommeil tarde à venir et que compter les nuages semblent bien compliqués, l'enfant de cette histoire est interpellé par un mouton. Là, il découvre que si lui apprécie les nuages comme doudous, le reste de sa famille aiment serrer contre eux moutons, poussins ou pingouins. Tous vont l'accompagner dans une belle aventure, prémisse d'un doux sommeil.

Un texte tout en douceur et des illustrations foisonnantes de détails lumineux, voilà un bel album à lire avant d'aller au lit...

 

Chloum

Baptistine Mesange

La pimpante, 2015

 

Chloum, c'est un véritable ami pour le petit garçon de cette histoire. Personne ne le voit sauf lui mais ça ne les empêche pas de passer de bons moments de jeux et de rigolade. Ils sont complices mais le temps rendra Chloum de moins en moins présent. Peu importe, il faut parfois un ami comme lui pour bien grandir et se rassurer.

Les belles illustrations aux crayons de couleur apportent beaucoup de douceur dans cet album. Juste un petit regret pour la couverture souple.

 

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

21 janvier 2017 6 21 /01 /janvier /2017 06:00

Je les aime bien les albums chez Little Urban, cette récente maison d'édition lancée fin 2015. J'ai un faible tout particulier pour cette collection d'albums carrés pour les petits. Le petit plus pour moi, c'est qu'ils sont en papier (et non en cartonné) et je trouve ça très important de proposer ce type de livres pour apprendre aux tout-petits à les manier et à découvrir une autre texture que le côté plus froid du carton. L'autre petit plus pour les familles, c'est son tout petit prix de même pas 6€ qui ne remet pas en cause la qualité.

Little Urban, j'en avais aussi parlé à la radio ICI.

 

 

Badaboum bim boum

Nicola Grossi

Little Urban, 2016

 

Ours a perdu sa tanière, il cherche, il cherche et badaboum, le voilà qui tombe dans un trou, celui du Renard. Ensemble, ils cherchent la tanière de l'Ours et là, badaboum bim, ils tombent dans un trou...

Pas vraiment d'ours ou de renard dans ce récit en répétition illustré par des formes géométriques : rondes pour les animaux, en trait épais pour le trajet parcouru... À chaque fois, une couleur représentative de l'animal ou du chemin emprunté est dessinée au crayon de couleur. C'est bien rythmé par la structure mais aussi grâce aux onomatopées qui ponctuent l'histoire. Certains mots du texte sont aussi en couleurs (les animaux et les lieux), c'est bien pratique aussi pour les jeunes lecteurs qui peuvent les repérer facilement.

Un album simple et efficace avec une chute qui fait sourire.

 

Une faim de loup, un point, c'est tout

Elisabetta Pica, Chiara Vignocchi et Silvia Borando

Little Urban, 2016

 

Ici, on reprend le personnage si classique, si terrifiant mais si apprécié du grand méchant loup. Et sans grande surprise, il a faim. Il commence par une cerise, une coccinelle, un crabe... mais attention de ne pas manger le repas de trop, grand méchant loup !

On aime la structure répétitive qui aide les petits à se repérer dans le récit, le sujet de la gourmandise, les illustrations simples en noir et rouge sur fond blanc, les onomatopées gloutonesques et la chute, qui même si elle dénote un peu avec le reste nous décroche un sourire sans problème.

 

Qui a volé ma trompe ?

Lorenzo Clerici

Little Urban, 2016

 

Tout commence avec un éléphant qui a perdu sa trompe. Il va ensuite s'imaginer qui aurait pu lui la voler : l'autruche, la girafe, le lion... ? À chaque page, on découvre un animal avec la trompe à la place du nez mais tout ça n'est que supposition et ne résout pas le problème du pachyderme !

Un album que j'ai testé avec des petits/moyens en accueils de classe et qui fonctionne à merveille. À chaque supposition, les enfants s'exclament des oui et des non avant de rire de la chute amusante.

C'est un livre très agréable à lire à voix haute grâce au texte très vivant et à l'humour simple des dessins.

 

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 06:00

Qu'elle soit petite, grande, à l'air libre ou bien cloisonnée, qu'elle roule, qu'elle flotte ou qu'elle reste bien ferme sur ses fondations, on a tous besoin d'une maison où se sentir bien. Ici, vous trouverez une belle panoplie de maisons en tout genre...

 

 

Ma maison du bout du monde

Laurie Cohen et Marjorie Béal

Les minots, 2013

 

Comme le montre la couverture, ce petit pingouin imagine la maison de son futur. De la maison-bateau à la maison-caverne en passant par la maison-coquelicot, il ne manque pas d'imagination. Son monde serait le plus souvent très coloré et synonyme d'une grande liberté. Le texte, poétique, fait voyager avec douceur et les illustrations en papiers découpés et aux couleurs chatoyantes nous transportent sans problème. Le petit plus si bien assorti aux images, ce sont les noms des maisons écrites en lettres colorées.

Un bel album au format à l'italienne où tout le monde trouvera sa maison préférée...

 

Chez nous

Carson Ellis

Hélium, 2015

 

Chez nous, c'est différent pour chacun. Des petits maisons, des maisons très hautes, un bateau, sous l'eau ou encore dans un château, on a tous une maison. Que l'on soit humain, animal ou personnage imaginaire ou mythique, on a chacun son chez soi.

J'ai aimé les illustrations de cet album, pourtant un peu vieillottes et aux couleurs plutôt ternes, il y a quelque chose de beau et d'universel qui se dégage de ces peintures.

C'est un album sur la différence, celle qui nous autorise à vivre où l'on veut tant qu'on s'y sent bien !

 

Retrouvez l'avis de Céline.

 

Mais qui vit là ?

Constance v. Kitzing

La joie de lire, 2014

 

Album que j'ai lu et relu pour des séances de bébés lecteurs et qui a toujours son petit succès. La répétition du "Qui vit là ?", le motif mystérieux dont il faut deviner l'animal qui y vit et enfin la réponse plus ou moins attendu, c'est un petit rituel qu'instaure cet album avec beaucoup de plaisir. J'aime beaucoup la texture de la peinture craquelée des illustrations. Ce sont de beaux motifs avec des couleurs douces et travaillées pour un petit moment de lecture ludique.

 

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

7 janvier 2017 6 07 /01 /janvier /2017 06:00

En voilà une bonne résolution pour 2017 : être gentil, poli, serviable, appelez ça comme vous voulez ! Et pour aider les enfants à se repérer dans le flot de politesses quotidiennes, ces quelques livres seront bien utiles...

 

Thank You Pinned by juliobahar

 

Le dictionnaire des bonnes manières

Philippe Jalbert

Larousse, 2014

 

Voilà un dictionnaire qui ne manque pas d'humour ! Vous y trouverez des dizaines de bonnes manières à adopter en société, et si on s'arrête au texte, on peut penser avoir un livre très sérieux entre les mains et un peu trop bien pensant. Mais sur la page de droite, c'est autre chose et on rigole ! À chaque fois, un ou plusieurs lapins sont mis en scène avec d'autres animaux et les situations sont toujours loufoques et décalées.

Finalement les bonnes manières, ça peut-être un vrai plaisir !

 

Splat dit merci !

Rob Scotton

Nathan, 2013

 

Harry, le meilleur ami de Splat n'est pas en forme. Pour tenter de le réconforter, Splat lui retrace tous ces beaux moments où Harry a encouragé, aidé, soutenu Splat dans les difficultés. Et pour tout ça, Splat dit merci à Harry.

J'aime bien les illustrations des albums de Splat, modernes et fines dans le détail jusqu'au bout des poils. Cet album est particulièrement touchant dans tous ces mercis qu'offre Splat à son ami. En même temps, on retrouve tout l'humour de ce personnage à pleurer de rire !

 

Boris : mon petit manuel de politesse

Mathis

Thierry Magnier, 2016

 

Vos enfants adorent Boris et ses bêtises ? L'auteur, Mathis, a décidé de vous aider à rétablir la vérité sur les bonnes manières. Boris accumule les taquineries et les chamailleries (en particulier avec ses jouets), il est donc temps de lui rappeler quelques leçons de savoir vivre et de politesse : dire merci, ne pas couper la parole, ne pas roter à table... Avec vingt cas très concrets mettant Boris en scène, le jeune lecteur sera amené à dire ce que le personnage aurait dû faire ou pas.

C'est simple, évidemment c'est toujours drôle et avec un peu de chance les enfants retiendront quelques petites choses fondamentales sur la vie en société !

 

Thank You Pinned by juliobahar

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

3 décembre 2016 6 03 /12 /décembre /2016 06:00

Je lis beaucoup de bandes-dessinées principalement en adulte et des one-shots. J'essaye aussi d'en trouver dans les publications pour enfants et adolescents qui sortent un peu de l'ordinaire.

Pour ce week-end, je vous propose donc une chronique spéciale BD dans des univers plutôt du genre de la fantasy et du fantastique et avec ce qu'il faut d'humour pour certaines...

 

 

Nimona

Noëlle Stevenson

Dargaud, 2015

 

Dans un univers proche d'un Moyen-Âge parfois contemporain, on découvre le personnage de Nimona qui souhaite devenir l'assistante de Lord Ballister Blackheart, méchant aux tendances pacifistes. Nimona, c'est une jeune fille un peu rock-and-roll en apparence mais surtout douée pour semer le chaos partout où elle passe. Avec son super pouvoir de métamorphe, elle va en faire voir de toutes les couleur à l'institut (soi-disant "gentil" de l'histoire et ennemi de Blackheart). Bon gré, mal gré, ils vont déclencher une guerre bien difficile à maîtriser.

J'ai eu un peu de mal à rentrer dans cette histoire mais une fois que j'y étais, j'ai surtout eu du mal à en sortir. Dès que les éléments sont mis en place, on se laisse emporter, ne sachant pas toujours qui sont les gentils et les méchants et c'est ce qui est intéressant.

Finalement, c'est une bande-dessinée assez longue mais elle se lit bien.

 

 

Le facteur de l'espace

Guillaume Perreault

La pastèque, 2016

 

Le facteur de cette histoire est un facteur de l'espace. Plutôt que de faire du porte-à-porte, il fait du planète-à-planète et sa petite routine lui convient parfaitement. Mais voilà qu'un matin, son patron lui annonce qu'il lui a changé sa tournée. Et cette fois, on est loin de la tournée tranquille : planète de géant où il pleut sans cesse, celle d'une mamie qui ne range rien (et où tout tourne en apesanteur), planète exclusivement canine...

J'ai beaucoup aimé cette BD qui se lit très bien et qui a un graphisme très joli. L'histoire est simple, on passe de planète en planète avec à chaque fois son lot d'aventures mais notre facteur en retiendra quelque chose au final. Dommage que ce final soit justement trop rapide, on n'a pas le temps de s'approprier le message qui va avec !

Cette BD a reçu une Pépite au salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil cette semaine.

 

Neska du clan du lierre 1 : le marché des coccinelles

Louise Joor

Delcourt, 2016

 

Dans un peuple d'hommes miniatures, Neska est en plein apprentissage pour ses futures fonctions d'appeleuse. Mais voilà que sa mère qui la formait disparait et personne n'accepte de prendre le risque de partir à sa recherche, se persuadant de sa mort. Neska ne voulant pas abandonner sa mère va tout faire pour trouver une solution pour la sauver elle et son peuple qui ne peut survivre sans appeleuse...

Un univers intéressant avec un peuple qui vit au côté d'animaux comme les escargots et les insectes. On s'attend à pas mal d'aventures pour Neska qui va devoir faire ses preuves par elle-même dans les prochains tomes...

 

Retrouvez l'avis de Bouma.

 

Le chasseur de rêves 1 : gare au Bétopotame !

Martin Desbat

Sarbacane, 2016

 

Ce qui m'a donné envie de lire cette BD, c'est le graphisme de la couverture qui m'a bien plu et surtout les couleurs que je trouvais très belles. Quand on commence ce livre, on comprend très vite qu'on est dans de l'humour. Le personnage principal est un chasseur qui expose fièrement la tête de ses victimes sur un mur. Son assistant que l'on pense un peu secondaire et désuet a en fait un petit secret qui permet de combler à merveille la fierté du chasseur.

C'est amusant mais une fois qu'on a compris le truc, ça perd un peu de son pétillant. Le chasseur va vouloir aller de plus en plus loin donnant lieu à une succession de gags et de situations étonnantes.

Je me serais bien contentée d'un one-shot, mais il semble qu'il y aura des suites. À voir si ça apportera vraiment quelque chose...

 

Retrouvez l'avis de Bouma.

 

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

26 novembre 2016 6 26 /11 /novembre /2016 06:00

Régulièrement, j'utilise les tapis de lecture de l'association Nourse pour mes animations petite enfance à la médiathèque. Celui de ce mois-ci est un tapis en spirale dont les différentes cases représentes plusieurs moments de la journée avec principalement des animaux de la ferme.

Voilà les quelques livres que j'ai utilisé avec ce tapis en novembre.

 

 

 

 

Toi

Martine Bourre

MeMo, 2008

 

Déjà chroniqué ici.

 

J'y vais

Matthieu Maudet

L'école des loisirs, 2015

 

Déjà chroniqué ici.

 

Bloub bloub bloub

Yuichi Kasano

L'école des loisirs, 2014

 

Un petit garçon flotte tranquillement sur sa bouée au milieu de l'eau quand son père arrive et le soulève... Quand une tortue arrive et les soulèvent...

Cette petite histoire en répétition est très amusante. Les animaux se succèdent pour soulever ceux qui les précèdent jusqu'à ce que la pyramide soit trop haute. En plus, le format du livre qui s'ouvre vers le haut s'adapte parfaitement à cette histoire illustrée avec humour et ensoleillement.

 

Retrouvez les avis de Chlop et Céline.

 

Qui sont-ils ?

Tana Hoban

Kaléidoscope, 1996

 

Voilà un basique pour les tout-petits : pas de texte, des contrastes (images en noir sur fond blanc) et des animaux de la ferme.

Avant 4-5 mois, les bébés ne voient que les contrastes donc un livre en noir et blanc est très perceptible pour eux. Ici, Tana Hoban montre une succession d'animaux : moutons, cochons, chiens, chats, canards avec à chaque fois un adulte et de un à cinq petits. C'est un livre parfait pour tous les âges : les petits verront les contrastes, les plus grands nommeront les animaux et encore après ils les compteront. Simple et efficace !

 

Charlie poussin

Nick Denchfield et Ant Parker

Albin Michel jeunesse, 1999

 

Ce petit pop-up très simple est rigolo à souhait. On nous présente Charlie poussin comme un gros mangeur ce qui explique son gros ventre, son grand bec et ses grandes pattes. À chaque fois, on nous montre cela avec un pop-up bien parlant. Mais ce n'est rien à côté de sa maman...

Les illustrations sont également assez minimalistes. Une page sur deux est sur fond blanc avec le petit poussin jaune qui picore quelques graines, l'autre c'est le pop-up qui zoome sur les parties intéressantes du poussin.

Une petite histoire courte et animée qui captivera les enfants facilement.

 

Un petit bois mystérieux

Susumu Shingu

Gallimard jeunesse, 2015

 

Ce pop-up tout en verdure nous plonge au cœur d'un bois peuplé d'oiseaux et de petits animaux. Présenté par une courte phrase, chaque page met en scène un aspect de ce bois tantôt en plein jour puis dans la nuit. C'est un beau travail graphique qui a été réalisé avec succès. Succès garanti avec cet album en relief !

 

Retrouvez l'avis de Pépita.

 

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

19 novembre 2016 6 19 /11 /novembre /2016 06:00

Ce week-end, je vous propose une petite sélection sur les oiseaux avec de beaux albums tous très différents graphiquement.

 

 

Petit colibri

Catherine C. Laurent et Bénédicte Nemo

Cépages, 2015

 

Dans cet album, on assiste au début de l'indépendance d'un petit colibri qui va profiter d'une belle journée pour butiner de fleur en fleur. L'envol de cet oiseau est un beau prétexte pour faire une place importante aux fleurs. Sur chaque page de ce petit format carré, de belles fresques de peinture et d'autres techniques s'enchainent pour nous plonger dans cet univers coloré. On nous invite d'ailleurs à prolonger la découverte en nous donnant les noms de quelques fleurs représentées dans l'album... Ma préférée : l'orchidée colombe que je ne connaissais pas.

 

55 oiseaux

Séverine Vidal et Csil

Winioux, 2013

 

1, 2, 3, 4, 5... Autant d'oiseaux, autant de phrases douces et poétiques. Comme je ne sais pas comment les décrire, en voilà deux :

Cinq oiseaux sur ma branche, et je dois m'arrêter un peu regarder en l'air, souffler.

Dix oiseaux peints sur les murs, j'ouvre ma fenêtre... on ne sait jamais.

Les oiseaux sont ici une belles métaphores de la liberté, une invitation à prendre son temps et de la hauteur sur les évènements.

Le format en accordéon et les illustrations colorées avec douceur amène encore un peu plus de légèreté. En fait, c'est un petit livre beau à regarder et à lire pour se détendre.

 

Couac

Émilie Vast

MeMo, 2015

 

Cet album est adapté d'un spectacle d'Angélique Friant, lui-même inspiré du conte Le vilain petit canard de Hans Christian Andersen. Le graphisme sobre et élégant de Émilie Vast met joliment cette histoire en images.  On alterne entre de belles double-pages et des scénettes de quatre images qui donnent dynamisme et humour à l'histoire. Le beau papier rajoute encore une belle touche à ce livre de qualité.

 

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -