Actualités

CONCOURS

 

Lundi : les extras (jeux, films, revues, applications, prix, concours...) toujours pour les enfants

Du mardi au vendredi : des chroniques pour les petits enfants et les grands ados
Samedi : les sélections sur un thème d'actualité ou pas

 

Et des fois, rien, juste rien selon l'envie !

 

Mais pour encore plus d'actualités sur la littérature jeunesse ou sur le quotidien d'une blogueuse-maman-bibliothécaire-lectrice, c'est sur les réseaux sociaux et à la radio.



 

Sophie

Une Recherche Précise ?

Le blog dans et hors les murs...

Ce blog est né de deux bibliothécaires et mamans, Judith et Sophie (moi-même), férues de littérature jeunesse. De l’album au roman en passant par la BD et le documentaire, il y en a pour tous les âges de la naissance à l’adolescence et pour tous les goûts. Et comme le monde du livre est grand, on découvre parfois des portraits d’éditeurs et d’auteurs, ainsi que l’actualité de cet univers passionnant.


Pour savoir qui de Judith ou moi est l'auteur d'un article, il suffit de regarder tout en bas de celui-ci, juste avant le lien pour les commentaires.

 

Vous pouvez aussi me retrouver sous le pseudo, SophieLJ, sur les blogs, forums... Et sur le blog collectif À l'ombre du grand arbre auquel je participe.

 

Contact

 

La radio de Sophie

 

La bannière du blog a été réalisée par Anbleizdu.

Au quotidien...

Actualités au quotidien, informations, photos, concours des éditeurs et des blogueurs...
 
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 06:00

The story of Adèle the beetle

 

Un matin, Adèle réalise qu'elle a perdu un de ses points. Où a-t-il pu bien passer ? Elle va demander de l'aide à Mademoiselle Lacraie la sauterelle, à Madame Quipic l'abeille, à Monsieur Curieux le scarabée... Mais personne n'a vu son point !

 

l-histoire-d-adele-la-coccinelle.jpg

 

Cette histoire de Marie Tibi est basée sur la répétition. Avec chaque animal, la coccinelle va reproduire le même type de dialogue. L'enfant peut ainsi participer à la lecture une fois qu'il a compris la logique. Il apprendra aussi à compter jusqu'à 5 en vérifiant à plusieurs reprises le nombre de points d'Adèle. Le texte est assez long donc il faut un public capable de poser son attention mais le rythme et la répétition aident à cela.

 

Les illustrations de C. Cilia s'intègrent au texte en reprenant les éléments importants pour, là aussi, permettre au jeune lecteur de participer en devinant certains mots grâce aux dessins.

 

Mais ce n'est pas fini. Ce livre publié chez Ad-hoc, quand on le retourne, nous raconte cette même histoire en anglais cette fois. Au départ, je me suis dit que ça n'apportait pas grand chose mais en fait, j'ai remarqué que pour conserver les rimes sur certaines parties du texte, quelques mots changeaient. On peut donc s'amuser à repérer les différences et à trouver la signification française grâce aux illustrations.

Dans l'ensemble, cette partie est assez compliquée et s'adresse à un public plus grand que pour l'autre. Le vocabulaire demande une certaine maîtrise de la langue.

 

L'histoire est assez intéressante et invite le lecteur à y prendre part. Les illustrations sont là pour aider à la lecture. Ça peut être un album à partager en famille avec la partie française pour les plus petits et la partie anglaise pour les plus grands.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

le voyage de naysur le chemindemoiselles coccinelles

Partager cet article

23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 06:00

Mon niveau d'anglais est très limité, quoique j'essaye de l'améliorer en regardant les films et séries en VO sous titrée, mais j'ai tout compris de ce petit livre d'humour écrit et illustré par Mo Willems, publié chez l'éditeur anglais Hyperion books.

 

Un cochon et un éléphant, Piggie et Gerard, réalisent qu'on les observe et pour cause, ils sont dans le livre que nous sommes en train de lire ! S'en suit un petit jeu quand ils comprennent qu'ils peuvent faire dire au lecteur ce qu'ils veulent (bah oui puisqu'on lit le livre !). Mais ils s'inquiètent aussi quand ils se souviennent que tous les livres ont une fin !

 

we-are-in-a-book.jpg

 

C'est une histoire à mourir de rire ! Et en le lisant à voix haute pour un enfant c'est encore plus drôle. Le vocabulaire est très simple donc que vous soyez parents, comme moi loin d'être bilingue, ou que vous le lisiez à des enfants de primaire qui ont quelques notions d'anglais, ça passera. Et on peut facilement traduire le texte si on préfère pour les plus petits.

 

Les illustrations sont tout aussi simples : juste le cochon rose et l'éléphant gris à lunettes sont mis en scène sans aucun décors.

 

C'est un livre sans histoire où les personnages quittent leur rôle pour venir interagir avec le lecteur. Attention : risque de fous rires !

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

guili lapinl'autre guili lapinLesloups.jpg

Partager cet article

25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 09:00

Deux Pères Noël vivent l'un à côté de l'autre. Le premier est tout petit et le second est très grand. Ils distribuent chacun leurs cadeaux à des endroits différents. Mais un jour le petit Père Noël reçoit une lettre pour un éléphant et le grand Père Noël, une lettre d'un rat.

Les deux voisins vont travailler ensemble pour apporter les cadeaux qu'on leur demande et ils deviendront bien vite inséparables...

 

les-2-peres-noel.gif

 

Voilà une belle histoire d'amitié, et de saison en plus, publiée chez Le petit lézard. Les deux Pères Noël n'avaient jamais ressenti le besoin de se parler avant d'être confrontés à l'univers de l'autre. Et heureusement que ce rat et cet éléphant leur on fait une demande problématique sinon il n'aurait pas eu l'occasion de se rencontrer.

 

En plus de l'histoire d'amitié, il y a aussi une dimension pédagogique. Tomonori Taniguchi invite le lecteur à comparer le petit et le grand Père Noël. Cette opposition est mise en valeur tout au long de l'album. Et le petit plus, c'est un livre bilingue français-japonais.

 

Les illustrations sont peintes sur du papier journal ce qui donne une ambiance authentique.  Quoi de mieux pour une histoire de Noël !

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

lettres du pere noelcache cachepinocchio

Partager cet article

10 juin 2011 5 10 /06 /juin /2011 20:15

On connait Pinocchio, la marionnette en bois. Tomonori Taniguchi reprend le personnage mais le transforme en marionnette de fer.

 

Le problème du fer, c'est que ça rouille. Et c'est ce qui arrive à Pinocchio à force de travailler dûrement dans un cirque. Devenu inutile, il est obligé de fuir. Mais par chance, la forêt où il se réfugie accueille un public plus qu'attentif !

 

pinocchio.gif

 

Ce grand album, des éditions Le petit lézard, met en avant les belles illustrations de l'auteur. En plus de la peinture, le corps de Pinocchio est représenté avec une sorte de papier alluminium pour le fer. Si le texte est très court (et en bilingue japonais), le travail d'illustration est très important et chaque page est une petite œuvre d'art.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

cache cachela-reine-des-fourmis-a-disparu.gifdame hiver

Partager cet article

20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 07:29

Un voyage en train, une descente à ski, une île vue du ciel... Voilà des paysages qui ne sont pas ce qu'ils semblent être ! Un lapin et un singe se ballade... sur le dos d'animaux plus gros : un crocodile, une chèvre, une girafe...

 

cache-cache.jpg

 

Je voulais découvrir les albums de Tomonori Taniguchi mais impossible de les trouver en bibliothèque. Heureusement, Hélène est venue à mon secours et m'a prêté ses livres.

 

Cet album est publié chez Le petit lézard en bilingue français-japonais. Le même schéma se répète tout au long de l'histoire. Sur une double page, on voit les deux petits héros se promener et une onomatopée japonaise représente le bruit que l'on pourrait entendre. Sur la double page suivante, on découvre l'animal sur lequel on était.

L'enfant peut s'amuser à deviner les animaux et aussi ce que seraient les onomatopées en français. Elles sont expliquées à la fin du livre.

 

Gatagoto ! Gatagoto ! c'est Tchouk ! Tchouk !

 

Les illustrations sont faites à la peinture avec de belles couleurs pleines de variations (je veux dire qu'il y a pleins de couleurs dans un coup de pinceaux). J'aime beaucoup les payages mais moins les traits de visages des personnages que je trouve un peu grossier. Sauf l'éléphant qui a une tête adorable !

 

Finalement cet album, c'est un mélange de langages, de l'humour et une invitation pour le lecteur à agir avec le livre. Un vrai plaisir, quoi !

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

à quoi ça ressembleabc animaux animésmes geants

Partager cet article

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -