Actualités

Lundi : les extras (jeux, films, revues, applications, prix, concours...) toujours pour les enfants
Du mardi au vendredi : des chroniques pour les petits enfants et les grands ados
Samedi : les sélections sur un thème d'actualité ou pas

 

Et des fois, rien, juste rien selon l'envie !

 

Mais pour encore plus d'actualités sur la littérature jeunesse ou sur le quotidien d'une blogueuse-maman-bibliothécaire-lectrice, c'est sur les réseaux sociaux et à la radio.



 

Sophie

Une Recherche Précise ?

Le blog dans et hors les murs...

Ce blog est né de deux bibliothécaires et mamans, Judith et Sophie (moi-même), férues de littérature jeunesse. De l’album au roman en passant par la BD et le documentaire, il y en a pour tous les âges de la naissance à l’adolescence et pour tous les goûts. Et comme le monde du livre est grand, on découvre parfois des portraits d’éditeurs et d’auteurs, ainsi que l’actualité de cet univers passionnant.


Pour savoir qui de Judith ou moi est l'auteur d'un article, il suffit de regarder tout en bas de celui-ci, juste avant le lien pour les commentaires.

 

Vous pouvez aussi me retrouver sous le pseudo, SophieLJ, sur les blogs, forums... Et sur le blog collectif À l'ombre du grand arbre auquel je participe.

 

Contact

 

La radio de Sophie

 

La bannière du blog a été réalisée par Anbleizdu.

Au quotidien...

Actualités au quotidien, informations, photos, concours des éditeurs et des blogueurs...
 
30 mars 2017 4 30 /03 /mars /2017 05:00

Va jouer avec le petit garçon !

Clémentine Beauvais et Maisie Paradise Shearring

Sarbacane, 2016

 

On a tous le souvenir de ce moment où un adulte, qui nous accompagnait enfant au parc, nous a envoyé jouer avec un autre tout seul. Clémentine Beauvais s'offre un petit délire tout à fait plaisant sur les conséquences que pourraient avoir ce comportement à priori anodin. Et si cet enfant était en fait un monstre déguisé ? Et s'il emmenait les enfants qui s'aventuraient à jouer avec lui dans son palais souterrain ? Et si...

 

 

C'est un vrai plaisir de lire cette histoire qui part d'un fait totalement commun pour entrainer le lecteur dans une aventure digne d'un imaginaire enfantin... ou de celui de Clémentine Beauvais. Et de Maisie Paradise Shearring, car cette illustratrice n'a rien à envier au loufoque esprit de l'auteure.

Si le style des illustrations n'est pas forcément le genre que j'apprécie habituellement, j'ai adoré me plonger dans cet univers. Une fois sous terre avec le monstre, on découvre des galeries impressionnantes comme une bibliothèque ou un aquarium pour distraire les taupes qui ont leur chambre pas trop loin... Je ne parle pas des mystérieux laboratoires ou de l'aventure qui conduira les enfants prisonniers dans l'enclos d'une panthère noire...

 

C'est un album qui stimule l'imaginaire, qui fait rire et qui rappelle que même au parc, il vaut mieux être seul que mal accompagné !

Partager cet article

10 mars 2016 4 10 /03 /mars /2016 06:00

Glouton, le croqueur de livres

Emma Yarlett

Gründ, 2016

 

Glouton est un petit monstre qui aime tout dévorer. Mais son péché mignon, ce sont les livres ! Attention, attention, petit lecteur, Glouton pourrait s'échapper plus vite qu'on ne le croit... et faire un carnage !

 

 

Je l'ai déjà dit, les livres qui parlent de livres, ça m'attire tout de suite. Celui-là en plus est bien pensé ! Ce petit Glouton dévore littéralement le livre que l'on tient dans les mains et va partir s'incruster dans les livres de contes. Boucle d'Or, le Petit Chaperon Rouge ou encore Jack vont être victimes de sa gloutonnerie. Sur les pages, de nombreux livres s'entassent (on dirait presque mon bureau... je devrais me méfier). Ceux dans lesquels entre Glouton sont intégrés sur la page sous forme de grands rabats pour donner un effet encore plus réel.

 

En tout cas cet album aux illustrations bien remplies et pleines de bazar, et surtout ce petit monstre jaune, ont eu beaucoup de succès auprès de Morgan qui s'est tout de suite pris au jeu. Les enfants seront ravis de retrouver les héros des contes dans des situations rocambolesques et qui sait si certains ne chercheront pas ce Glouton dans leur bibliothèque !

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

8 mai 2015 5 08 /05 /mai /2015 05:00

Le livre pour les enfants qui veulent gribouiller des monstres

Thomas Le Guern

Courtes et longues, 2014

 

Enfin un livre de coloriage qui sort du lot, et qui est aussi pour les plus jeunes qui ne maîtrisent pas encore le parcours de leur crayon. Chouette !

 

 

Guidé par un petit monstre, l'enfant va pouvoir laisser libre court à son gribouillage dans des espaces déterminés. Espaces découpés de la page qui révèleront le travail d'artiste de l'enfant sur la page suivante. C'est ainsi que des gribouillis vont devenir une coiffure ou des yeux de monstre, une cabane...

Et ce qui est encore mieux, c'est qu'il y a une vraie histoire dans tout ça, à laquelle le lecteur participe pleinement.

 

Ce livre de dessins est un amusant espace de liberté où enfin, on n'est plus obligé de faire attention à dessiner proprement. Lâchage total !

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

31 octobre 2014 5 31 /10 /octobre /2014 06:00

Un petit monstre à New York

Jean Leroy et Mélanie Roubineau

Milan, 2014

 

Ricky, une sorte de minuscule crocodile, s'est perdu en pleine ville. La foule le bouscule, l'écrase mais heureusement il va vite trouver refuge auprès du Grand Sam, un sans domicile, qui va l'aider à retrouver le chemin vers chez lui. Quelques temps plus tard, Ricky revient voir son ami Grand Sam en ville... et c'est beaucoup moins discret.

 

 

Cet album met à l'honneur l'amitié et la fidélité à travers la relation de Ricky et du Grand Sam. Avec ce dernier, l'auteur intègre aussi un petit message sur les sans domicile et l'ignorance que les gens leur accordent. Le dénouement sonne comme une gentille revanche "vous faisiez comme si nous n'étions pas là, maintenant ça va être difficile !".

Les illustrations sont très colorées à l'image de la couverture, qui n'est pas sans une petite référence cinématographique... Il y a une dominance de rose qui n'a rien d'un marqueur féminin ici. J'ai bien aimé les deux pages qui se lisent à la verticale et qui marquent deux événements majeurs de l'histoire. Elles ont exactement la même construction sauf que les personnages sont inversés : chamboulement dans l'histoire mais deux personnages mis sur un pied d'égalité avec ce rééquilibrage.

 

Voilà donc un bel album plein de vivacité et une belle leçon d'amitié.

 

Retrouvez l'avis de Liyah.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

23 janvier 2014 4 23 /01 /janvier /2014 06:00

Vous souvenez-vous de Va-t'en, grand monstre vert ! ? Et bien Ed Emberley a récidivé avec ce nouvel album pensé de la même façon et publié chez Kaléidoscope.

 

De page en page, on découvre Petit Monstre Vert : d'abord les yeux, puis les oreilles, la bouche... Mais voilà qu'une étoile arrive, il est temps de dire bonne nuit au Petit Monstre Vert et à chaque partie de son visage, page après page.

 

 

Autant le premier album était plus porté sur la peur des monstres, autant celui-ci, même s'il s'agit toujours d'un monstre, est plus un rituel pour le coucher. On prend le temps de découvrir un personnage enfantin avant de lui souhaiter bonne nuit.

Ce système de répétition, dans un sens puis dans l'autre, fonctionne bien avec les petits qui travaillent ainsi leur mémoire et leur vocabulaire.

 

Les illustrations sont faites avec des aplats de couleurs vives et avec des découpages dans la page pour représenter les différentes parties du visage de Petit Monstre Vert. On insiste aussi sur les couleurs, en les citant dans le texte avec un mot coloré.

 

J'appréciais beaucoup l'idée de vaincre la peur du monstre dans le premier volet. Cet album n'est pas le second, il y en a eu d'autres, et même si l'intérêt est encore présent, attention à ne pas trop tirer sur le filon !

 

Retrouvez les avis de Drawoua, Gabriel et Liyah.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 05:00

Voilà un album qui va se révéler d'une utilité vitale ! Quand on n'est pas expert en matière de monstre, ce petit livre peu nous sauver la vie. Son titre dit tout : on va enfin avoir les clés pour reconnaître un monstre.

 

Des pattes poilues en nombre, une longue queue, des écailles, des poils dans les oreilles, un gros nez : aucun doute c'est un montre.

 

comment-reconnaitre-un-monstre.gif

 

Cet album ne paye pas de mine à première vue mais ce qui a attiré mon attention, en plus du titre, c'est le petit bonhomme. Dans un style très simple, Gustave Roldán donne beaucoup d'allure à son personnage. Haut chapeau, grosses chaussures, allure fier, il semble tester lui-même les caractéristiques du monstre sur cette chose qui lui fait face.

 

La chute n'est pas surprenante en soit, on la sent arriver et pourtant devant la réaction du personnage (et l'allure orginale du montre), on ne peut que rire.

 

Les éditions Éveil et découvertes nous proposent ici un album principalement crayonné, porté par un personnage sûr de lui jusqu'à l'inévitable conclusion. Amusement garanti !

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

tous les monstres ont peur du noirVa-t'en, Grand Monstre Vert !Cap ou pas cap

Partager cet article

7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 06:00

J'avais déjà parlé de cet album il y a longtemps et j'avais envie de revenir dessus après relecture évidemment.

 

Les monstres ne sont pas si monstrueux qu'on le croit. Les soirs de plein Lune, on peut les entendre claquer des dents et sortir de leur cachette avant d'y retourner illico au moindre bruit. Ils leur arrivent même d'avoir peur de leur ombre !

Si tu as peur dans la nuit, rappelle-toi que les monstres aussi ont peur du noir...

 

tous les monstres ont peur du noir

 

Ce bel album est idéal pour aider les enfants à vaincre leur peur du noir. Il est bien souvent inutile de leur dire que les monstres n'existent pas alors pourquoi ne pas les mettre plutôt au même niveau qu'eux : eh oui, les monstres aussi ont peur du noir. Et si le soir, ils se cachent sous le lit, ce n'est pas pour effrayer les enfants, c'est pour se rassurer eux-mêmes.

 

Tous les monstres ont peur du noir est écrit par Mickaël Escoffier. Le texte est court et certains passages sont répétés comme dans une comptine. Il a réalisé une sorte de cycle dans son récit avec une phase inquiétante où les monstres semblent être des monstres, mais dès que l'on a l'explication de leur comportement, on comprend qu'en fait, ils ont peur ! J'ai trouvé ça vraiment intelligent parce qu'on garde une petite ambiance pesante mais largement compensée par une situation rassurante voir rigolote pour l'enfant.

 

Kris Di Giacomo est l'illustrateur de ce livre. Les dessins sont principalement en nuances de gris donc très sombres. On est totalement dans l'univers de la nuit avec les ombres, les formes étranges où le monde rassurant de la journée devient terrifiant quand le Soleil se couche.

 

Ce livre est publié chez Frimousse dans la collection Maxi' Boum. Je l'apprécie particulièrement pour le travail de qualité qui est fait dans la fabrication du livre avec un beau papier mat très épais (attention les angles sont un peu piquants). Le format étant assez grand, on a entre les mains un bel objet.

 

Retrouvez l'avis de Bouma.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :
peur du noirla peur du monstrele grand lapin blanc
 

Partager cet article

8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 06:00

Mario Ramos était un de ces illustrateurs qui ont compté pour la littérature de jeunesse. Suite à son décès le 16 décembre dernier, nous avons eu envie de vous concocter une petite semaine dédiée à cet auteur afin de vous faire découvrir ou redécouvrir son œuvre. Je commence avec La peur du monstre publié chez Pastel-L'école des loisirs.

 

Comme le dit sa maman, Polochon est un adorable petit bonhomme. Et comme beaucoup d'enfants, le soir, dans le noir, il a peur du monstre qui se cache sous son lit...

 

la-peur-du-monstre.gif

 

Voilà un album plein d'humour sur la peur des monstres et du noir écrit et illustré par Mario Ramos. Les rôles sont inversés dans cette histoire puisque le monstre dont il est question est en fait une petite fille. C'est une façon originale de traiter ce sujet qui montre aux enfants que celui qu'ils croient caché sous leur lit, est peut-être lui aussi peureux.

 

Les illustrations parviennent à mettre en avant cette histoire inversée. Le petit monstre vert a une tête bien mignonne et sympathique alors que la petite fille a un regard des plus inquiétants.

 

Une histoire qui rappelle avec humour que le méchant n'est pas toujours celui qu'on croit !

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

le cauchemarpeur du noirSur le nez !

Partager cet article

10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 08:00

halloween 2011

 

Ce second arrêt du train fantôme (challenge halloween) avait pour intitulé "l'effroyable village zombies". Comme je n'ai peur que des araignées, j'ai profité de cette excursion pour visiter en même temps les villages voisins avec des monstres en tout genre.

 

J'ai décidé de vous présenter ce documentaire de La Martinière jeunesse réalisé par Philippe Lécuyer. Il recense 32 créatures que nous avons pu croiser dans la littérature ou le cinéma.

 

diables-zombies-monstres-et-compagnie.gif

 

Vous y trouverez les classiques vampires, loups-garous, zombies... mais aussi des personnages diaboliques qui ont marqué l'histoire tels que Frankestein, Mister Hyde, Godzilla ou le célèbre sorcier dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom.

 

En adepte de Buffy, the vampire slayer, j'ai un peu regretté qu'elle ne soit pas du tout évoquée alors qu'elle a quand même remis le vampire au goût du jour et que bon nombre de ces créatures ou des dérivés ont eu leur place dans la série.

 

C'est un livre très illustré où chaque espèce ou personnage est présenté sur une double-page. Le texte est synthétique, il cite les histoires les plus connues et est agrémenté de quelques anecdotes toujours intéressantes à découvrir.

C'est vraiment l'aspect visuel du livre, très réussi, qui en fait son intérêt parce que d'un point de vue documentaire, c'est un peu léger.

 

Les nombreuses références font en revanche une bonne base pour se préparer une soirée d'Halloween d'enfer !

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

les animaux du futurterres-imagin-es.jpgpetites et grandes histories des animaux disparus

Partager cet article

2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 08:00

Va-t-en--Grand-Monstre-Vert--.gif

 

Quel enfant n'a jamais eu peur des monstres ? Voilà un album parfait pour rassurer les enfants et leur montrer que les monstres ne sortent que de leur imagination et qu'ils peuvent les faire disparaître.

 

Cet album de Ed Emberley fait apparaître un grand monstre vert un peu plus à chaque page par un système de trous. D'abord les yeux, puis le nez, la bouche... Une fois la tête du monstre entière, le procédé s'inverse et le monstre disparaît peu à peu.

 

Ce classique des éditions Kaléidoscope a fait ses preuves auprès des jeunes lecteurs qui apprécieront de maîtriser ce grand méchant !

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

le livre des peurstous les monstres ont peur du noirmax-et-les-maximonstres.gif

Partager cet article

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -