Actualités

Lundi : les extras (jeux, films, revues, applications, prix, concours...) toujours pour les enfants
Du mardi au vendredi : des chroniques pour les petits enfants et les grands ados
Samedi : les sélections sur un thème d'actualité ou pas

 

Et des fois, rien, juste rien selon l'envie !

 

Mais pour encore plus d'actualités sur la littérature jeunesse ou sur le quotidien d'une blogueuse-maman-bibliothécaire-lectrice, c'est sur les réseaux sociaux et à la radio.



 

Sophie

Une Recherche Précise ?

Le blog dans et hors les murs...

Ce blog est né de deux bibliothécaires et mamans, Judith et Sophie (moi-même), férues de littérature jeunesse. De l’album au roman en passant par la BD et le documentaire, il y en a pour tous les âges de la naissance à l’adolescence et pour tous les goûts. Et comme le monde du livre est grand, on découvre parfois des portraits d’éditeurs et d’auteurs, ainsi que l’actualité de cet univers passionnant.


Pour savoir qui de Judith ou moi est l'auteur d'un article, il suffit de regarder tout en bas de celui-ci, juste avant le lien pour les commentaires.

 

Vous pouvez aussi me retrouver sous le pseudo, SophieLJ, sur les blogs, forums... Et sur le blog collectif À l'ombre du grand arbre auquel je participe.

 

Contact

 

La radio de Sophie

 

La bannière du blog a été réalisée par Anbleizdu.

Au quotidien...

Actualités au quotidien, informations, photos, concours des éditeurs et des blogueurs...
 
14 avril 2017 5 14 /04 /avril /2017 05:00

Celle dont j’ai toujours rêvé

Meredith Russo

Pocket jeunesse, 2017

 

Amanda emménage chez son père, séparé de sa mère depuis plusieurs années, afin de commencer une nouvelle vie pour sa dernière année de lycée. Tout commence plutôt bien, elle se fait vite des amies et sa popularité n’est plus à prouver. Elle rencontre aussi Grant, le premier garçon dont elle tombe amoureuse. Tout serait parfait si elle n’était pas inquiète à l’idée de se révéler dans cette nouvelle vie… Car Amanda cache un secret : avant elle s’appelait Andrew.

 

 

Des romans sur des adolescents transgenres, vous n’en trouverez pas beaucoup. Celui-ci est un récit vraiment formidable pour découvrir ce que vivent les personnes trans. On est bien loin des clichés et on constate très vite qu’Amanda n’aspire qu’à une vie tranquille avec ce corps qu’elle aime enfin. En fait, comme tout l’entourage d’Amanda, si on ne connaissait pas son secret, on ne verrait qu’une adolescente normale. Les retours en arrière permettent aux lecteurs de mieux comprendre ce qu’elle a vécu et particulièrement cette sensation de ne pas être née dans le bon corps. Devenir une fille pour un garçon ou vice-versa, n’est pas juste une envie de changer de sexe, c’est une volonté d’être enfin soi-même. Amanda le dit plusieurs fois, c’est une fille née dans un corps de garçon. C’est cet aspect psychologique qui est intéressant dans ce roman sensible et sincère. Sincérité qui vient sûrement du fait que l’auteure est elle-même une personne trans et qu’elle s’est inspirée de sa propre expérience.

 

En même temps, on constate qu’Amanda n’est pas un modèle de personne trans. Son histoire est romancée et comme le note l’auteure à la fin du livre, c’est un personnage normalisé : elle est hétéro, son corps est très féminin, les gens ne se questionnent pas une seconde sur son genre et elle a pu bénéficier d’une transformation peut-être trop onéreuse pour une adolescente et sa famille dans la vie réelle. Amanda est donc une sorte de trans idéale pour l’histoire mais ça ne retire rien à la véracité de son parcours et à tout ce qu’on apprend sur la psychologie en matière de transsexualité.

 

Un roman à découvrir pour s’ouvrir sur ces gens et sortir des clichés.

Partager cet article

16 octobre 2014 4 16 /10 /octobre /2014 05:00

Eleanor & Park

Rainbow Rowell

Pocket jeunesse, 2014

 

Quand Eleanor monte dans le bus, toutes les places semblent réservées, et pourtant il faut bien qu'elle s'assoie. Park se décale en grimaçant. Ouf, une place. Nouvelle au lycée, Eleanor est trop rousse, trop ronde et subit les railleries des autres. Park est un garçon solitaire, mais assis à côté d'elle, il la laissera peu à peu entrer dans son monde...

 

 

Ça va être difficile de trouver les mots à la hauteur de ce que j'ai ressenti en lisant ce livre. J'ai tout de suite été captivée par l'histoire de ces deux adolescents qui vont se rapprocher lentement et tendrement. Signe annonceur d'un gros coup de cœur, je ne me suis pas endormie sur le livre, car en général même quand ça me plaît, passer une certaine heure, je pique du nez. Là non, il m'a fallu du courage pour stopper ma lecture deux fois pour ne pas le lire d'une traite (presque 400 pages quand même) !

Cette histoire d'amour est écrite avec beaucoup de douceur et de sincérité. Ce qui les unit est très fort mais ce n'est pas un roman à l'eau de rose. L'auteure, avec ses superbes mots, a su les faire avancer pas à pas, on est loin du coup de foudre. Elle a parsemé leur histoire d’embûches : un beau-père alcoolique, une famille pauvre et étriquée, des ados moqueurs voire plus... Des obstacles qu'ils devront surmonter ensemble, mais y parviendront-ils ?

Peut-être que la force de ce livre tient en partie à la première page, aux premiers mots de l'auteure. Ceux où elle raconte la séparation, ou l'après plutôt, quand on croit voire l'autre, quand il nous manque. Car même si on n'y pense pas à chaque page, ces quelques mots planent comme une ombre menaçante au dessus d'eux, au dessus du lecteur... L'annonce que oui il pourrait y avoir une fin, mais comment un tel amour peut-il s'arrêter ? S'arrête-t-il vraiment ?

 

Je vous laisse en découvrir plus sur ce roman par vous-même. Moi j'ai adhéré, j'ai aimé, c'est un coup de cœur et même plus encore. Mon ventre papillonnait avec eux, mon cœur battait à leur rythme, bref c'était parfait !

 

Retrouvez les avis de Céline du Flacon et Céline du Tiroir.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 06:00

August est né avec une malformation faciale. Quoique vous puissiez imaginer, c'est sans doute pire. Pourtant, il est venu pour lui le temps de se confronter plus que jamais au monde. Il a 10 ans et il va faire sa première rentrée au collège. Sera-t-il accepté tel qu'il est par les autres élèves ou s'arrêteront-ils à son physique ?

 

Ne jugez par un livre garçon à sa couverture son apparence.

 

wonder-copie-1.gif

 

Sur les conseils plus qu'unanimes de quelques blogueuses, je me suis laissée tenter par cette lecture. On m'avait prévenue "Il est génial", "Tu ne pourras pas le lâcher" et maintenant que j'ai lu ce roman publié chez Pocket jeunesse, je peux dire que oui il est génial et que non, on ne le lâche pas comme ça !

 

Génial, ce n'est peut-être pas le bon mot parce qu'il y a quand même des choses pas bien du tout dans ces quelques 400 pages ! Certes, c'est bien écrit, c'est facile à lire et la construction est intéressante (je vais y revenir) mais on parle de l'acceptation de l'autre avec ses différences et là, ça se gâte parce que dans ce genre de sujet, l'être humain en prend pour son grade.

 

Cette année de sixième est dure pour August mais pour le lecteur aussi ! En dehors des moqueries plutôt courantes qui que l'on soit à cet âge, il y a les regards horrifiés, les mots blessants, les comportements inhumains qui sont malheureusement trop réels pour qu'on puisse penser qu'ils n'existent pas en dehors de ces pages...

Heureusement, il y a aussi l'espoir de certains pour l'intégration dans la société de cet enfant différent, l'intelligence d'autres qui acceptent d'être bons quand tout est plus simple à l'opposé et puis la gentillesse et l'amitié. Mais surtout le courage de ce petit garçon qui affronte tant bien que mal cet univers, commun pour nous tous mais si hostile pour lui.

 

Je vais revenir sur la structure du roman qui contribue à mon avis à ce que l'histoire soit plus fluide et moins "lourde" d'émotions qui ne manquent pourtant pas. R. J. Palacio a choisi de faire parler plusieurs personnages. On commence donc avec August puis on passe par plusieurs autres personnages avant de terminer avec August pour que la boucle soit bouclée. En fait, ce que j'ai trouvé bien c'est qu'on n'a pas juste une histoire racontée de plusieurs points de vue puisque celle-ci avance en même temps. On revient toujours un peu en arrière quand on change de narrateur mais ensuite on dépasse là où on s'était arrêté avec le précédent.

Ça m'a semblé vraiment intéressant parce que ça aide à mieux comprendre chaque personnage et à avoir des réponses sur certains évènements dont on ne pouvait pas avoir tous les éléments avec un seul personnage. En même temps, ça permet aussi de voir August de l'intérieur et par le regard des autres aussi.

 

Ce roman c'est vraiment une expérience humaine. On y côtoie le pire comme le meilleur. On est envahi d'une palette d'émotions très large. Et franchement quand on le referme... bah... voilà quoi ! C'est un livre qu'il faut lire, personne ne peut y rester indifférent. Pour moi, c'était un coup de cœur et je vais m'en souvenir longtemps.

 

Retrouvez l'avis de Dorot', Jess et Pépita.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

simpleecoutemoncoeurbras de fer

Partager cet article

30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 06:00

Alex décide de se rendre à la nouvelle librairie de la ville. Il paraît que l'ambiance y est particulière puisqu'elle est spécialisée en histoires d'horreur. Amateur de sensations, il repart avec un livre au titre énigmatique et inquiétant Le livre dont vous êtes la victime. Lorsqu'il commence à le lire, le livre se comporte de façon étrange. Il lui donne des ordres et l'histoire s'écrit selon les actes que réalise Alex.

Jusqu'où ce livre le poussera-t-il ?

 

le-livre-dont-vous-etes-la-victime.gif

 

S'il y a bien des livres qui m'attirent, ce sont ceux où le titre ou la quatrième de couverture déconseillent de les ouvrir (esprit de contradiction ?). C'est de cette façon que celui-ci est arrivé dans ma bibliothèque et a fait partie de ma sélection d'Halloween. Parfois la surprise n'est pas à la hauteur, ici ce n'est pas le cas, j'ai adoré cette lecture.

 

J'ai rapidement retrouvé l'ambiance oppressante que me procurait la collection "Chair de poule" dans mon enfance. Ce roman n'est pas non plus sans rappeler la série "Le livre dont vous êtes le héros", le livre d'Alex étant écrit sur ce modèle.

 

J'ai donc été totalement happée par cette lecture pleine de suspense. Ce roman d'Arthur Ténor est écrit dans un style abouti et très agréable à lire. L'intrigue est parfaitement menée et se révèle peu à peu au lecteur qui prend connaissance de tous les éléments au fur et à mesure de la lecture.

 

Je vous recommande ce livre, publié chez Pocket jeunesse, pour occuper votre soirée d'Halloween ou toute autre soirée froide d'hiver, si vous osez l'ouvrir...

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

kerity-dautremer.jpgmatildale livre des peurs

Partager cet article

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -