Actualités

Lundi : les extras (jeux, films, revues, applications, prix, concours...) toujours pour les enfants
Du mardi au vendredi : des chroniques pour les petits enfants et les grands ados
Samedi : les sélections sur un thème d'actualité ou pas

 

Et des fois, rien, juste rien selon l'envie !

 

Mais pour encore plus d'actualités sur la littérature jeunesse ou sur le quotidien d'une blogueuse-maman-bibliothécaire-lectrice, c'est sur les réseaux sociaux et à la radio.



 

Sophie

Une Recherche Précise ?

Le blog dans et hors les murs...

Ce blog est né de deux bibliothécaires et mamans, Judith et Sophie (moi-même), férues de littérature jeunesse. De l’album au roman en passant par la BD et le documentaire, il y en a pour tous les âges de la naissance à l’adolescence et pour tous les goûts. Et comme le monde du livre est grand, on découvre parfois des portraits d’éditeurs et d’auteurs, ainsi que l’actualité de cet univers passionnant.


Pour savoir qui de Judith ou moi est l'auteur d'un article, il suffit de regarder tout en bas de celui-ci, juste avant le lien pour les commentaires.

 

Vous pouvez aussi me retrouver sous le pseudo, SophieLJ, sur les blogs, forums... Et sur le blog collectif À l'ombre du grand arbre auquel je participe.

 

Contact

 

La radio de Sophie

 

La bannière du blog a été réalisée par Anbleizdu.

Au quotidien...

Actualités au quotidien, informations, photos, concours des éditeurs et des blogueurs...
 
8 mars 2017 3 08 /03 /mars /2017 06:00

Quand un enfant s'endort...

Malika Doray et Annelore Parot

Seuil jeunesse, 2016

 

Un rêve, deux rêves, trois rêves... À chaque enfant qui s'endort, les rêves apparaissent et forment un magnifique univers !

 

 

Cet album, au papier très épais et au texte court et plein de douceur, plonge le lecteur dans un agréable bien-être. Sur un fond étoilé, on voit les enfants endormis qui s'ajoutent sur chaque page dans cet arbre parfait pour accueillir leurs rêves. Les pages trouées permettent de les faire apparaître progressivement jusqu'à la quadruple page finale qui s'ouvre pour laisser voir ce bel univers peuplé des beaux rêves de chacun.

 

C'est un album à lire à tous les âges : dès tout-petit pour la redondance du texte et la douceur que l'on peut y mettre et plus grand pour découvrir chacun des rêves et fouiller dans ce monde endormi.

Il faut aussi reconnaître la qualité du livre parfaitement conçu avec des pages bien épaisses, des trous qui ne décalent pas les illustrations d'une page à l'autre et la page dépliante qui s'ouvre et se maintient bien. Ce sont des détails que l'on apprécie particulièrement lors d'une lecture de groupe.

 

Un bel album qui enchante avec plaisir et qui aidera à se plonger dans une douce nuit faite de beaux rêves.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

28 octobre 2016 5 28 /10 /octobre /2016 05:00

Alors, Alfred ?

Clotilde Bernos

Bulles de savon, 2015

 

Pas facile pour Alfred d'être un enfant rêveur, en particulier le jour de son anniversaire. Chaque année, sa grand-mère voudrait qu'il soit bien là, obéissant et sans aucune surprise. Mais au moment de souffler ses bougies et de déballer ses cadeaux, Alfred est ailleurs. Leur relation devient compliquée et heureusement qu'il y a Izibi, la meilleure amie d'Alfred pour qu'il puisse être lui-même de temps en temps.

 

 

Alfred est un garçon tête en l'air et aimerait pouvoir le rester. Il aime rêver, voyager dans sa tête et ce n'est pas du goût de sa grand-mère qui se fâche et le rabaisse sans cesse. Parviendra-t-il à lui tenir tête pour son prochain anniversaire ?

Dans ce petit roman, on est dans la tête de ce garçon et on se demande bien pourquoi certains adultes tiennent tant à ce que les enfants aient les pieds sur terre. Cette histoire montre bien aussi la pression qu'il peut y avoir sur cette journée d'anniversaire qu'on veut toujours trop parfaite, au point que le principal intéressé ne soit plus vraiment lui-même.

Avec ce texte joliment écrit, on invite le lecteur à profiter de la vie avec simplicité. Peu importe que le gâteau soit celui du siècle et que les parts soient bien droites, l'important est d'en profiter en famille sans se prendre la tête. Les enfants n'ont pas envie de toucher au délicieux repas concocté pendant des heures et préfère jouer avec leurs cadeaux ? Est-ce bien grave ?

 

Un petit roman, avec une chouette couverture de Julieta Cánepa, qui laisse une belle place à la rêverie et invite à rester soi-même.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

21 octobre 2016 5 21 /10 /octobre /2016 05:00

Le dernier songe de Lord Scriven

Éric Senabre

Didier jeunesse, 2016

 

Christopher Carandini était un grand journaliste jusqu'à une affaire qui a mal tourné pour sa réputation. Le voilà maintenant sans rien, à la rue, quand il découvre l'étrange annonce de Mr Banerjee :

Gentleman cherche secrétaire particulier pour surveiller son sommeil.
Se présenter au 30 Portobello Road et demander une théière.

C'est ainsi qu'il fera la connaissance de ce mystérieux détective privé qui résout des enquêtes... en rêvant !

 

 

Dans l'Angleterre du début du XXe siècle, on s'attache bien vite à ce duo d'enquêteurs atypique. Non sans rappeler Sherlock Holmes et le Dr Watson, les deux hommes vont se lancer dans une affaire plus complexe que celles qu'ils ont l'habitude de résoudre. Et tout commence étrangement avec la sollicitation d'un majordome qui prétend être habité par l'âme de son employeur qui n'est autre que Lord Scriven, homme d'affaire reconnu qui vient de mourir.

Cette enquête est bien vite captivante. On la suit des yeux de Christopher, le narrateur de cette histoire, avec qui on partage d'abord l'étonnement vis-à-vis des pratiques de Banerjee avant de s'y faire nous aussi et de se prendre au jeu de cette intrigue palpitante.

 

Je ne suis pas forcément une adepte des romans sur fond historique mais ici c'est plus accessoire qu'autre chose et c'est surtout la relation des deux hommes et l'enquête qui sont intéressantes. Cette affaire s'annonce vite compliquée et elle l'est car elle ne cesse de s'envenimer jusqu'à partir dans des directions politico-économiques d'une ampleur mondiale. Rien de difficile à lire pour autant, c'est très progressif et abordé simplement pour ne pas perdre le lecteur. Le dénouement est d'ailleurs très intéressant et nous offre encore un autre regard sur cette histoire.

 

Voilà un moment que je ne m'étais pas plongée dans une intrigue policière et celle-ci était totalement accrocheuse. Et puis, un petit indice à la toute fin du livre laisse entendre qu'on pourrait bien retrouver quelques-uns des personnages dans une autre histoire... Affaire à suivre !

 

Retrouvez l'avis de Bouma.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

10 octobre 2016 1 10 /10 /octobre /2016 05:00

Il n'y a pas longtemps, avec Morgan, on a été voir un spectacle de la compagnie Théâtre Foz : les petites rêveries.

 

Adapté aux enfants à partir de 3 ans, ce spectacle nous entraîne dans un univers fait de rêveries et de poésie. Les deux comédiens complices se répartissent les rôles : un manipule les objets et personnages pour donner vie à trois histoires, l'autre est du côté des instruments et des sons tous très originaux.

 

 

Deux réveils prennent vie comme des marionnettes, un petit personnage part à la recherche de son cœur, un camion déboule sur scène laissant s'échapper quelques oiseaux colorés : voilà un court aperçu des trois rêveries à découvrir le temps du spectacle.

 

Morgan et moi, on a adoré. Il est resté scotché les yeux sur la scène avec une préférence pour la dernière histoire avec un camion (succès assuré !). Moi j'ai été admirative de la complémentarité des deux comédiens et des superbes sons produits. Coup de cœur aussi pour la dernière histoire que j'ai reconnue car elle est en fait inspirée du bel album Les oiseaux de Germano Zullo et Albertine.

 

Si vous avez l'occasion de voir ce spectacle ou de le faire voir dans votre structure, n'hésitez pas !

Partager cet article

7 avril 2015 2 07 /04 /avril /2015 05:00

De la tarte au citron, du thé et des étoiles

Fanny Ducassé

Thierry Magnier, 2015

 

Mustella adore les histoires, et en particulier les histoires à dormir debout, et encore plus celle avec le magicien qui traverse l'univers sur une météorite. Le jour où ce même magicien passe discrètement devant elle, Mustella décide de le suivre...

 

 

Fanny Ducassé a un univers très particulier. J'en ai lu des albums pour enfants et je n'ai rien trouvé de semblable jusque là. Ce conte onirique est totalement hors norme. On part dans un voyage un peu déjanté sans savoir jusqu'où ça va nous mener ! Je pense qu'on est assez proche de l'univers du conte avec une sorte de quête même si on n'a pas la solution mais une réponse qui convient au lecteur malgré tout. À ça, on ajoute une bonne touche de modernité no-limit qui permet d'aller vers là où on veut et chacun y trouvera son propre sens.

Les illustrations sont un peu dans le même esprit avec ce style joliment vieillot, ces couleurs d'automne et cette finesse dans le trait. Quand on parle de rêves et d'esprit loufoque, j'imagine des choses toujours très colorées. Ici, c'est beaucoup plus subtil, plus dans le détail et dans la libre interprétation du lecteur.

 

J'avoue à la première lecture, j'ai pas totalement accroché à cette histoire barrée loin, très loin, ni aux illustrations d'ailleurs. Mais plus je lis et relis cet album et plus il m'interpelle. L'histoire devient plus fluide, je me l'approprie et les illustrations, de plus en plus familière, me plaisent beaucoup plus. Je pense que le style de Fanny Ducassé sort tellement des sentiers battus qu'il nécessite d'être digéré pour se l'approprier et mieux l'apprécier. Ma question : comment les enfants perçoivent cet univers ? À tester !

 

Retrouvez l'avis de Céline.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

3 août 2011 3 03 /08 /août /2011 10:00

On peut dire sans problème qu'il y a autant de rêves que de rêveurs et même bien plus...

 

Ce grand album, des éditions Avousdelire - Globaal arts, propose aux enfants de découvrir les rêves d'une cigogne, d'hippocampes, d'une rivière, d'un gratte-ciel et de plein d'autres personnages qu'on n'imaginerait jamais faire des rêves...

 

nos-plus-beaux-reves.jpg

 

L'auteur est le polonais Przemystaw Wechterowicz. De façon amusante, il incite les enfants à rêver et à imaginer. Les rêves présentés ne manquent pas d'humour et en surprendront plus d'un !

 

Les illustrations sont de Marta Ignerska. Son style est très original. Elle dessine principalement en faisant des traits noirs et fins. Pour la couleur, il semble qu'il y est plusieurs techniques (peinture, pastel, crayon). J'ai eu l'impression qu'elle réalisait certains dessins sur du papier absorbant voire sur du tissu, ce qui expliquerait l'effet "tâche". Ses illustrations sont très riches et respectent bien l'ambiance onirique du texte. Sur chaque page, il y a beaucoup a découvrir...

 

Cet album est vraiment magnifique, je vous le conseille vivement... Le nombre d'exemplaires étant très limité, l'idéal est sûrement de l'acheter directement sur le site de Avousdelire.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

le livre qui rend heureuxet-si-tout-ca-n-etait-qu-un-reve.gifle colis rouge

Partager cet article

28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 12:56

La petite Radhija se pose des questions sur la vie, et une en particulier : si on était le rêve de quelqu'un ? Qui ne s'est pas demander à quoi tenait cette réalité qui nous entoure ?

 

Autour d'elle, tout le monde trouve cette idée stupide. Elle trouvera un début de réponse lors d'une rencontre avec l'écrivain. Puis finalement, on retourne à cette grande question : que sommes-nous vraiment ?

 

et si tout ça n'était qu'un reve

 

Les éditions Nathan nous offrent un magnifique album de Thierry Lenain et Brigitte Susini. Dans un univers ressemblant à celui d'Alice aux pays des merveilles par ses drôles de personnages et quelques références à l'histoire, on évoque la question de sa place dans l'univers avec son lot d'incertitude sur ce qui nous entoure réellement.

Partager cet article

30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 23:45
Il fallait bien qu'un jour je vous parle de ce grand classique de la littérature jeunesse. Alors quoi de mieux que quelques semaines avant la sortie de son adaptation au cinéma (16 décembre 2009). Cet album date de 1963, il a été écrit et illustré par Maurice Sendak et est pubié à l'Ecole des loisirs.

Max est un petit garçon turbulent. Il fait beaucoup de bêtises. Fatiguée, sa mère le fait se coucher sans manger. Commence alors une grande aventure aux pays des Maximonstres.

L'aventure de Max se balance entre le monde du rêve et la vraie vie qui reste présente dans son monde imaginaire.
Cet album offre une place majoritaire aux illustrations. Elles racontent leur propre histoire et donne bien plus de détails que les quelques lignes écrites. Certaines scènes ne sont d'ailleurs racontées qu'en images.

Dans les années 1960, cet album a beaucoup fait parler de lui. Il est l'un des premiers à aborder des notions de psychanalyse. Aujourd'hui, il s'agit d'un livre indispensable dans une bibliothèque de littérature jeunesse.

"Certains libraires, éducateurs et parents, s’érigeant en défenseurs de l’innocence de l’enfant, exprimèrent leur perplexité et leur hostilité à ce livre. On se posa un certain nombre de questions : Max fera-t-il du mal aux enfants ? Son mauvais comportement encouragera-t-il les jeunes lecteurs à le prendre pour leur idole et à s’opposer à leurs parents ? Les choses sauvages ne favoriseront-elles pas des cauchemars ?"
Maria Teresa Sá, psychologue clinicienne
Une lecture psychanalytique de Max et les maximonstres de Maurice Sendak

"Loin d'une représentation du réél, Sendak tente de figurer l'inconscient enfantin, en faisant voyager ses lecteurs dans la complexité des relations de l'enfant à sa mère et sans doute à son père, le grand absent du livre."
Nathalie Beau, La joie par les livres

Et vous, que pensez-vous de cet album ?

Partager cet article

22 juin 2009 1 22 /06 /juin /2009 16:39
marcel le reveur
 
Cet album d'Anthony Browne, publié chez Kaléidoscope, est plein de références de Van Gogh à Elvis Presley en passant par Alice aux pays des merveilles. Elles nous font voyager au fur et à mesure des rêves farfelus de Marcel.

Les illustrations parsemées de détails et de liens les unes envers les autres incitent à de longues heures d'observations et d'interprétations pour construire ses propres histoires.

Partager cet article

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -