Actualités

Lundi : les extras (jeux, films, revues, applications, prix, concours...) toujours pour les enfants
Du mardi au vendredi : des chroniques pour les petits enfants et les grands ados
Samedi : les sélections sur un thème d'actualité ou pas

 

Et des fois, rien, juste rien selon l'envie !

 

Mais pour encore plus d'actualités sur la littérature jeunesse ou sur le quotidien d'une blogueuse-maman-bibliothécaire-lectrice, c'est sur les réseaux sociaux et à la radio.



 

Sophie

Une Recherche Précise ?

Le blog dans et hors les murs...

Ce blog est né de deux bibliothécaires et mamans, Judith et Sophie (moi-même), férues de littérature jeunesse. De l’album au roman en passant par la BD et le documentaire, il y en a pour tous les âges de la naissance à l’adolescence et pour tous les goûts. Et comme le monde du livre est grand, on découvre parfois des portraits d’éditeurs et d’auteurs, ainsi que l’actualité de cet univers passionnant.


Pour savoir qui de Judith ou moi est l'auteur d'un article, il suffit de regarder tout en bas de celui-ci, juste avant le lien pour les commentaires.

 

Vous pouvez aussi me retrouver sous le pseudo, SophieLJ, sur les blogs, forums... Et sur le blog collectif À l'ombre du grand arbre auquel je participe.

 

Contact

 

La radio de Sophie

 

La bannière du blog a été réalisée par Anbleizdu.

Au quotidien...

Actualités au quotidien, informations, photos, concours des éditeurs et des blogueurs...
 
31 mars 2017 5 31 /03 /mars /2017 05:00

Tu ne sais rien de l'amour

Mikaël Ollivier

Thierry Magnier, 2016

 

Quand Nicolas reçoit un mail de sa mère avec pour objet "Ce qu'il vous faut savoir" et en copie Malina qu'il connait depuis toujours, il ne peut s'empêcher de replonger dans ses souvenirs d'enfance et d'adolescence.

Malina, il la connait depuis qu'il est petit. Ils ont toujours été amis et assez jeunes, ils sont devenus bien plus. Vivant pendant plusieurs années sous le même toit, partageant la même chambre et faisant l'admiration de leur entourage pour qui ils étaient Les amoureux.

Mais cette histoire a aussi été le point de départ de bien des questions pour Nicolas : l'amour, la famille, la maladie, ce qu'il voulait faire de sa vie... C'est tout cela qu'il nous révèle par épisode en naviguant entre son passé et cette nuit-là où il ne peut plus dormir à cause de ce courrier qu'il ne veut pas ouvrir, pas maintenant...

 

 

Voilà un roman qui m'a laissée assez songeuse du moins dans les premières pages. Avant d'entrer dans le fond du sujet que fut sa vie, Nicolas nous dépeint le décor : son histoire d'amour avec Malina. J'ai été assez mal à l'aise avec cela car c'est une histoire qui semble s'être construite à l'insu de Nicolas. En fait, en ouvrant le livre je m'attendais à une histoire d'amour bien différente car le fait que ce soit raconté par le Nicolas d'une vingtaine d'années qui revoie son passé n'a rien à voir avec ce que ça aurait été si on le vivait en même temps que lui. Là où j'ai eu du mal avec cette histoire c'est que Nicolas et Mélina la vivent très jeunes alors qu'ils habitent sous le même toit et qu'ils partagent la même chambre. Les adultes sont tous plutôt admiratifs de leur histoire et personne, encore moins leurs parents, ne semblent voir quoique ce soit de malsain là-dedans.

Heureusement, comme je le disais plus haut, cette histoire d'amour devient peu à peu un décor et on est absorbé par d'autres préoccupations concernant Nicolas : maladie, secret de famille... Malgré tout, ce "décor" est loin d'être anodin et va se révéler bien différent de ce qu'on imagine au point de dépasser largement le jeune couple.

 

Finalement avec ce roman, on se rapproche plus du thriller psychologique que de l'histoire à l'eau de rose, en tout cas je l'ai ressenti comme ça avec une pression qui monte de page en page quand on voit l'évolution de la vie de Nicolas et surtout cette révélation par mail qui l'attend nous attend jusqu'à la fin pour boucler la boucle et nous laisser stupéfait !

 

Un roman accrocheur que je vous recommande et qui vous fera voir le sens de la vie, et de l'amour, autrement !

 

Retrouvez l'avis de Pépita et la lecture commune À l'ombre du grand arbre.

Partager cet article

11 mars 2017 6 11 /03 /mars /2017 06:00

Aujourd'hui, je vous propose de découvrir ou redécouvrir la collection de haïkus de Agnès Domergue, illustrés par Cécile Hudrisier. Dans ces trois livres, le lecteur est invité à jouer en devinant tantôt des contes, des mythes et des fables. Plutôt que de vous faire de grands discours répétitifs, je me contenterais de vous dire que ces trois livres sont plein de poésie bien sûr mais aussi très purs et sobres dans leur forme et leurs illustrations à l'aquarelle. Ce sont de beaux livres très abordables à découvrir à tout prix !

Place maintenant à quelques extraits qui parleront bien mieux que moi !

 

 

 

 

Il était une fois... contes en haïku

Agnès Domergue et Cécile Hudrisier

Thierry Magnier, 2013

 

Retrouvez l'avis de Bouma

 

 

 

 

 

 

 

Autrefois l'Olympe... mythes en haïku

Agnès Domergue et Cécile Hudrisier

Thierry Magnier, 2015

 

Retrouvez l'avis de Bouma et Pépita

 

 

 

 

 

 

 

Auprès de La Fontaine... fables en haïku

Agnès Domergue et Cécile Hudrisier

Thierry Magnier, 2016

 

 

 

 

 

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

13 janvier 2017 5 13 /01 /janvier /2017 06:00

Robin des graffs

Muriel Zürcher

Thierry Magnier, 2016

 

La nuit, Sam parcourt Paris à la recherche du mur qui accueillera un des dessins de son vieil imagier. Son objectif, faire un graff de chacun des animaux sur des bâtiments de la ville. Son activité suscite une grande agitation chez les policiers qui enquêtent sur cette affaire.
Un jour que Sam se faufile dans le commissariat pour suivre le déroulé de l'enquête, il se retrouve avec une jeune fugueuse de 5 ans, bien décidée à faire de lui sa nouvelle famille.

Voilà une rencontre qui va bouleverser tous ses plans et sa vie...

 

 

J'ai beaucoup aimé ce roman qui nous plonge au cœur des difficultés sociales d'aujourd'hui.

Sam est un jeune en difficulté qui est hébergé grâce à un contrat original avec une dame âgée. Il a pour habitude, en dehors de ses graffs, de chanter à une chorale de SDF qui se réunit à chaque décès d'un sans-abri.
À ses côtés, il y a Bonny, cette petite fille de 5 ans qui est prise en charge par l'ASE (aide sociale à l'enfance) et qui se cherche désespérément une nouvelle famille.

En face d'eux, il  a Nora Laval, la capitaine de police qui doit jongler entre les ordres de son supérieur, sa morale personnelle, son couple et son père. Et n'oublions pas la jeune recrue, Jordan El Lokhi, qui aura l'art d'agacer le lecteur de sa fierté outre mesure.

Ce cocktail de personnage rend le roman très prenant car chacun rempli son rôle à merveille. Petit coup de cœur pour la petite Bonny qui est une enfant impressionnante et pleine de ressources.
 

L'intrigue autour de la double enquête (les graffs et la disparition de la petite fille) est très bien menée. Les évènements s'enchaînent avec logique et le lecteur est tenu en haleine sur le devenir des personnages.

 

C'est un roman qui aurait presque mérité quelques illustrations pour les graffs qu'on imagine mais qu'on aimerait beaucoup voir en vrai ! Une lecture plaisante et attachante que je vous conseille.

 

Retrouvez l'avis de Alice.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

7 janvier 2017 6 07 /01 /janvier /2017 06:00

En voilà une bonne résolution pour 2017 : être gentil, poli, serviable, appelez ça comme vous voulez ! Et pour aider les enfants à se repérer dans le flot de politesses quotidiennes, ces quelques livres seront bien utiles...

 

Thank You Pinned by juliobahar

 

Le dictionnaire des bonnes manières

Philippe Jalbert

Larousse, 2014

 

Voilà un dictionnaire qui ne manque pas d'humour ! Vous y trouverez des dizaines de bonnes manières à adopter en société, et si on s'arrête au texte, on peut penser avoir un livre très sérieux entre les mains et un peu trop bien pensant. Mais sur la page de droite, c'est autre chose et on rigole ! À chaque fois, un ou plusieurs lapins sont mis en scène avec d'autres animaux et les situations sont toujours loufoques et décalées.

Finalement les bonnes manières, ça peut-être un vrai plaisir !

 

Splat dit merci !

Rob Scotton

Nathan, 2013

 

Harry, le meilleur ami de Splat n'est pas en forme. Pour tenter de le réconforter, Splat lui retrace tous ces beaux moments où Harry a encouragé, aidé, soutenu Splat dans les difficultés. Et pour tout ça, Splat dit merci à Harry.

J'aime bien les illustrations des albums de Splat, modernes et fines dans le détail jusqu'au bout des poils. Cet album est particulièrement touchant dans tous ces mercis qu'offre Splat à son ami. En même temps, on retrouve tout l'humour de ce personnage à pleurer de rire !

 

Boris : mon petit manuel de politesse

Mathis

Thierry Magnier, 2016

 

Vos enfants adorent Boris et ses bêtises ? L'auteur, Mathis, a décidé de vous aider à rétablir la vérité sur les bonnes manières. Boris accumule les taquineries et les chamailleries (en particulier avec ses jouets), il est donc temps de lui rappeler quelques leçons de savoir vivre et de politesse : dire merci, ne pas couper la parole, ne pas roter à table... Avec vingt cas très concrets mettant Boris en scène, le jeune lecteur sera amené à dire ce que le personnage aurait dû faire ou pas.

C'est simple, évidemment c'est toujours drôle et avec un peu de chance les enfants retiendront quelques petites choses fondamentales sur la vie en société !

 

Thank You Pinned by juliobahar

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

6 décembre 2016 2 06 /12 /décembre /2016 06:00

Il était trop de fois

Muriel Zürcher et Ronan Badel

Thierry Magnier, 2016

 

Ce livre aimerait beaucoup nous raconter une histoire de grand méchant loup mais une petite voix lui indique qu'un gentil chien serait un mailleur héros pour l'histoire. Le narrateur, qu'on ne voit pas, ne cesse donc de mettre son grain de sel dans le récit si bien que ça devient bien compliqué de raconter quelque chose !

 

 

Ne vous laissez pas tromper par cette couverture rose, les animaux ne voit pas la vie de cette couleur ! Essayant tant bien que mal de satisfaire tout le monde pour raconter cette histoire de loup qui n'en est pas une, on pourrait bien se retrouver avec un caniche qui fait de la soupe... Mais ça il faudra le découvrir par vous même.

C'est totalement décalé et j'adore ça ! L'album est construit de façon à faire croire qu'il ne l'est pas du tout et ça amuse forcément. Et puis, les illustrations simplement crayonnées ne manquent pas d'humour dans le comportement des personnages et en particulier du caniche (qui remplace le loup). Caniche qu'on ne peut pas raté puisqu'il est affublé du même rose que le livre quand tous les autres animaux sont d'un invariable blanc.

 

Ce genre d'histoire à ne rien n'y comprendre, je trouve ça très chouette. Dommage que le format soit si petit car ça se prêtera difficilement à une lecture en groupe (alors que ça peut se lire à haute voix avec beaucoup de plaisir).

 

Retrouvez l'avis d'Alice.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

14 septembre 2016 3 14 /09 /septembre /2016 05:00

Léon l'étron : un livre très marron en cacamaïeu

Killoffer

Thierry Magnier, 2016

 

Voilà deux semaines que nous passons nos soirées à refaire nos toilettes. Décollage de tapisserie à fleurs qu'on ne pouvait plus voir, ponçage de mur et le dépoussiérage de maison qui s'en suit, peinture : une, deux, trois couches, puis le nettoyage et les finitions tant bien que mal parce que tout ça c'est pas notre métier à nous !

 

Et puis vendredi dernier à 23 h, nous avions fini... enfin. Plus que le dernier détail, celui qui allait faire de nos toilettes un lieu unique : l'ampoule-boule-à-facette !

 

20160912_094321

 

C'est le lendemain qu'il est arrivé, sûrement attiré par la lumière. Léon, je ne le connaissais que de vue à l'époque où il était plus petit, je ne l'avais jamais regardé de près (que celui qui s'est déjà attardé dessus me jette la première pierre).

 

Mais samedi, il m'a raconté son histoire : les difficultés pour se faire aimer (sauf par les mouches), l'impossibilité de connaître le grand amour, la solitude permanente (sauf les mouches toujours fidèles), ses efforts dans le sport mais son odeur encore plus forte et puis son ultime solution pour mettre un terme à cette vie insipide : le suicide.

 

 

J'ai compris que c'est ce geste extrême qui l'a conduit jusqu'à chez nous. Alors on l'a accueilli, exposé dans ce lieu dont on est si fier depuis quelques jours. On a invité de la famille dimanche pour qu'il ait régulièrement de la visite, tous ont trouvé son histoire triste et touchante.

 

Depuis, on tourne les pages de sa vie à chacun de nos passages et maintenant qu'est-ce qu'on en rit !

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

17 juin 2016 5 17 /06 /juin /2016 05:00

Le bus 666

Colin Thibert

Thierry Magnier, 2013

 

Comme tous les matins, Chloé prend le bus pour aller au collège. Sauf qu'aujourd'hui, pas de lunettes sur le nez, air distrait, la voilà dans le mauvais bus et c'est le 666. Elle se rend compte de son énorme erreur en voyant le conducteur un brin squelettique et il est déjà trop tard !

 

 

Ce petit roman vous emportera dans un voyage décoiffant et désopilant ! C'est pas moi qui le dit, c'est la quatrième de couverture et ma foi, ce n'est pas faux ! Une fois qu'on a compris que Chloé était un peu naïve et surtout pas toujours maligne, ou peut-être trop curieuse, on prend avec humour la succession de ses différentes aventures avec des créatures souvent mortes et vivantes à la fois. Si on s'inquiète un peu pour elle au début, on comprend vite que cet étrange monde parallèle n'est pas vraiment dangereux, mais il vaut mieux se méfier...

On est ici, plutôt dans l'humour que dans l'horreur, et si cet univers est assez inédit, il ne manque pas de références à des grands méchants de la littérature et des légendes.

 

On s'amuse bien et surtout on ne s'ennuie pas avec cette jeune fille dynamique qui aime se mettre au cœur des ennuis !

 

Retrouvez l'avis de Bouma.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

24 février 2016 3 24 /02 /février /2016 06:00

La caravane

Kochka

Thierry Magnier, 2013

 

Cette histoire, c'est celle de deux jeunes filles qui n'ont pour point commun que leur chevelure sauvage. Pour Jeanne, quand Jessy est entrée dans la classe, ce détail a tout enclenché et ce fût le début d'une amitié. Mais parfois les amitiés ne sont que furtives, et c'est le cas de celle-ci.

 

 

Jessy est de celle que l'on appelle les gens du voyage. Son passage dans l'école de Jeanne se devait donc de finir assez vite mais ça n'a pas empêché la naissance de cette belle amitié qui ne manquera pas de toucher le lecteur.

Cette histoire, c'est aussi celle d'une enfant dont le père veut qu'elle apprenne à lire pour avoir le pouvoir de choisir son avenir. Sous cette belle amitié, c'est aussi l'importance de la lecture qui se dégage et la difficulté à faire évoluer des habitudes dans un peuple dont l'oralité est maîtresse. Sous tout cela, c'est donc aussi la question de l'intégration qui se pose, même si elle n'est véritablement qu'effleurée.

 

La collection Petite poche a l'avantage de proposer des textes intelligents, de qualité et au cœur de la société actuelle. Ce livre ne déroge pas à la règle et invite à l'ouverture d'esprit.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

3 novembre 2015 2 03 /11 /novembre /2015 06:00

Le jardin des ours

Fanny Ducassé

Thierry Magnier, 2015

 

Un jardin, des escargots, Amour, gloire et beauté, le civet de lapin, l'ombre du saule pleureur, les jeux qui n'en finissent pas, les balades, les lapins... Juste quelques exemples de ce qui est évoqué dans cet album mais exactement ce qui m'a plongé dans mes souvenirs d'enfance.

 

 

C'est de cela qu'il s'agit dans cette histoire : de souvenirs, les souvenirs du narrateur pour son papi et son pépé qui fleurissaient les prés. Un brin de mélancolie mais surtout beaucoup de bonheur ressortent de ces instants de la vie quotidienne. J'ai été touchée au cœur par cette histoire dans laquelle je me retrouve tant. Encore une fois, en plus d'un texte emprunt de poésie, il y a les illustrations de Fanny Ducassé. Belles, pointilleuses, fourmillant de mille détails aux motifs si fins et avec les couleurs de l'automne, je ne pouvais que m'extasier devant son talent d'artiste !

 

Je me suis encore régalée avec cet album de Fanny Ducassé, son style est décidément très reconnaissable. Ici, seule le format change : plus grand pour encore plus de plaisirs...

 

Retrouvez l'avis de Pépita.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

30 octobre 2015 5 30 /10 /octobre /2015 06:00

Pomme pomme pomme

Corinne Dreyfuss

Thierry Magnier, 2015

 

La simplicité a du bon parfois et c'est toute la qualité de ce livre. Un fruit bien connu, un fruit joli à entendre et un livre à croquer.

 

 

Ici, on joue avec les sons, on répète, on fait des liens avec la nature en montrant le cycle d'une pomme dans son pommier, qui tombe, est croquée, arrosée et repousse pour renaître pommier plein de pommes.

On nous donne aussi envie de mordre dans ses pommes au rouge verni et à la texte lisse et douce, presque comme des vraies. Dans ce graphisme épuré, on ne voit qu'elles !

Ce livre est parfait pour les tout-petits qui apprécieront le jeu des sons et la petite comptine à chanter ou à dire à la fin. Les plus grands y découvriront l'histoire d'une pomme de la graine au fruit.

 

C'est hyper simple, très graphique et vraiment excellent !

 

Retrouvez l'avis de Pépita.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -