Actualités

Lundi : les extras (jeux, films, revues, applications, prix, concours...) toujours pour les enfants
Du mardi au vendredi : des chroniques pour les petits enfants et les grands ados
Samedi : les sélections sur un thème d'actualité ou pas

 

Et des fois, rien, juste rien selon l'envie !

 

Mais pour encore plus d'actualités sur la littérature jeunesse ou sur le quotidien d'une blogueuse-maman-bibliothécaire-lectrice, c'est sur les réseaux sociaux et à la radio.



 

Sophie

Une Recherche Précise ?

Le blog dans et hors les murs...

Ce blog est né de deux bibliothécaires et mamans, Judith et Sophie (moi-même), férues de littérature jeunesse. De l’album au roman en passant par la BD et le documentaire, il y en a pour tous les âges de la naissance à l’adolescence et pour tous les goûts. Et comme le monde du livre est grand, on découvre parfois des portraits d’éditeurs et d’auteurs, ainsi que l’actualité de cet univers passionnant.


Pour savoir qui de Judith ou moi est l'auteur d'un article, il suffit de regarder tout en bas de celui-ci, juste avant le lien pour les commentaires.

 

Vous pouvez aussi me retrouver sous le pseudo, SophieLJ, sur les blogs, forums... Et sur le blog collectif À l'ombre du grand arbre auquel je participe.

 

Contact

 

La radio de Sophie

 

La bannière du blog a été réalisée par Anbleizdu.

Au quotidien...

Actualités au quotidien, informations, photos, concours des éditeurs et des blogueurs...
 
20 mars 2017 1 20 /03 /mars /2017 06:00

 

Ma mamie en poévie, c'est un livre numérique (en ePub3) écrit par François David, illustré par Elis Wilk et publié par Cotcotcot éditions. Vous pouvez le télécharger sur tablette, smartphone et ordinateur.

 

Dans cette histoire, une petite fille raconte comment sa mamie change des mots du quotidien : elle fait de la poévie. Quand certains ne sont pas assez jolis, elle les remplace !

 

Regarde, ma chérie, comme on écrit avec la mésange.
Et puis, tu peux dessiner avec des mésanges de couleur.

 

Alors, vous avez deviné quel mot a été poétivé ?

 

D'apparence plutôt drôle et poétique bien sûr, ce livre aborde aussi des thématiques très sérieuses : le vieillissement, les pertes de mémoire, la relation grands-parents/enfants.

 

Qui dit album dit illustrations, qui dit numérique dit animations. Eh bien ici, une page sur deux est une illustration que le lecteur anime avec des gestes simples. Réalisées en papier découpé et avec des tampons, il y a un petit côté vieillot qui colle bien à la mamie et en même temps beaucoup de couleurs et de dynamisme.

 

 

Le format ePub est peut-être un brin moins réactif que le serait une application mais cela n'enlève rien à la beauté de cette histoire qui invite à vivre la vie avec poévie !

 

Retrouvez l'avis de Pépita qui a beaucoup aimé cet album numérique.

Partager cet article

25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 05:00

Je sors tout juste d'une lecture dont on peut dire qu'elle dérange : Théa pour l'éternité de Florence Hinckel dans la collection Soon chez Syros. Le livre m'a été offert par Kik lors du SWAP À l'ombre du grand arbre et je l'en remercie parce que j'aime qu'un livre me bouscule comme ça !

 

Théa va bientôt avoir 16 ans quand elle apprend que son meilleur ami, dont elle est amoureuse, aime une autre fille. Quand elle se bat avec cette dernière, elle n'imagine pas que son acte va être le commencement d'une nouvelle vie ! Elle est repérée par un scientifique qui lui propose de participer à une expérience inédite : stopper le vieillissement...

 

théa pour l'éternité

 

Je suis vraiment très partagée sur cette lecture. Tout d'abord, le sujet me met mal à l'aise : stopper le vieillissement c'est par définition jouer avec l'humanité, avec la nature et je n'aime pas. Autant comme le progrès de la science me semble important, là on joue à l'apprenti sorcier en touchant à la nature même de ce que nous sommes : mortel. La limite entre le bien et le mal, si l'on peut appeler cela ainsi, en matière scientifique est plutôt relative et ce livre en parle plutôt bien.

 

Au départ, j'ai cru que l'auteur cherchait à dénoncer toute cette agitation autour de l'apparence, de la chirurgie esthétique pour être plus belle, plus jeune, plus mince... Et puis, au fur et à mesure de la lecture, j'ai compris qu'elle ne cherchait pas à dénoncer mais simplement à faire réfléchir. Même si tout n'est pas rose, on est loin du scénario catastrophe qui diaboliserait cette pratique. Florence Hinckel nous amène à nous poser nos propres questions. Quelles sont les conséquences sur nous en tant que personne, sur nos proches, sur l'humanité ? Qu'est-ce que cela changerait dans notre mode de vie ? Que ferions-nous au quotidien si nous avions l'éternité devant nous ?...

 

Pour ce qui est de Théa, j'ai eu beaucoup de mal à accrocher avec ce personnage. Elle m'a rapidement paru antipathique, égoïste, et un peu pimbêche ! J'ai commencé à l'apprécier dans la dernière partie du livre quand elle se décide enfin à se poser les bonnes questions ! Mais jusque la fin, ce personnage m'a dérangé.

 

Dérangé, c'est le mot pour ce roman en fait. Je l'ai été du début à la fin : par le sujet, l'héroïne, le comportement de la mère de Théa et du scientifique qui gère le projet et même la couverture que je trouvais belle au départ à un goût amer maintenant. Pourtant je ne peux pas dire que je n'ai pas aimé cette lecture, c'est toute la complexité d'un roman dont l'histoire fait réagir.

 

La postface n'a pas arrangé mon sentiment puisque Florence Hinckel y explique que ce roman de science-fiction n'est peut-être pas si loin de la réalité actuelle. Les scientifiques n'en sont pas encore à guérir de la vieillesse mais ils s'en rapprochent. Je terminerais en reprenant cette question de l'auteure : est-ce souhaitable ?

 

Retrouvez les avis de Nathan et Kik.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

un swing parfaitle photographeecoutemoncoeur

Partager cet article

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -