Vous prendrez bien un peu de bulles ?

Publié le par Sophie

Je lis beaucoup de bandes-dessinées principalement en adulte et des one-shots. J'essaye aussi d'en trouver dans les publications pour enfants et adolescents qui sortent un peu de l'ordinaire.

Pour ce week-end, je vous propose donc une chronique spéciale BD dans des univers plutôt du genre de la fantasy et du fantastique et avec ce qu'il faut d'humour pour certaines...

 

 

Nimona

Noëlle Stevenson

Dargaud, 2015

 

Dans un univers proche d'un Moyen-Âge parfois contemporain, on découvre le personnage de Nimona qui souhaite devenir l'assistante de Lord Ballister Blackheart, méchant aux tendances pacifistes. Nimona, c'est une jeune fille un peu rock-and-roll en apparence mais surtout douée pour semer le chaos partout où elle passe. Avec son super pouvoir de métamorphe, elle va en faire voir de toutes les couleur à l'institut (soi-disant "gentil" de l'histoire et ennemi de Blackheart). Bon gré, mal gré, ils vont déclencher une guerre bien difficile à maîtriser.

J'ai eu un peu de mal à rentrer dans cette histoire mais une fois que j'y étais, j'ai surtout eu du mal à en sortir. Dès que les éléments sont mis en place, on se laisse emporter, ne sachant pas toujours qui sont les gentils et les méchants et c'est ce qui est intéressant.

Finalement, c'est une bande-dessinée assez longue mais elle se lit bien.

 

 

Le facteur de l'espace

Guillaume Perreault

La pastèque, 2016

 

Le facteur de cette histoire est un facteur de l'espace. Plutôt que de faire du porte-à-porte, il fait du planète-à-planète et sa petite routine lui convient parfaitement. Mais voilà qu'un matin, son patron lui annonce qu'il lui a changé sa tournée. Et cette fois, on est loin de la tournée tranquille : planète de géant où il pleut sans cesse, celle d'une mamie qui ne range rien (et où tout tourne en apesanteur), planète exclusivement canine...

J'ai beaucoup aimé cette BD qui se lit très bien et qui a un graphisme très joli. L'histoire est simple, on passe de planète en planète avec à chaque fois son lot d'aventures mais notre facteur en retiendra quelque chose au final. Dommage que ce final soit justement trop rapide, on n'a pas le temps de s'approprier le message qui va avec !

Cette BD a reçu une Pépite au salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil cette semaine.

 

Neska du clan du lierre 1 : le marché des coccinelles

Louise Joor

Delcourt, 2016

 

Dans un peuple d'hommes miniatures, Neska est en plein apprentissage pour ses futures fonctions d'appeleuse. Mais voilà que sa mère qui la formait disparait et personne n'accepte de prendre le risque de partir à sa recherche, se persuadant de sa mort. Neska ne voulant pas abandonner sa mère va tout faire pour trouver une solution pour la sauver elle et son peuple qui ne peut survivre sans appeleuse...

Un univers intéressant avec un peuple qui vit au côté d'animaux comme les escargots et les insectes. On s'attend à pas mal d'aventures pour Neska qui va devoir faire ses preuves par elle-même dans les prochains tomes...

 

Retrouvez l'avis de Bouma.

 

Le chasseur de rêves 1 : gare au Bétopotame !

Martin Desbat

Sarbacane, 2016

 

Ce qui m'a donné envie de lire cette BD, c'est le graphisme de la couverture qui m'a bien plu et surtout les couleurs que je trouvais très belles. Quand on commence ce livre, on comprend très vite qu'on est dans de l'humour. Le personnage principal est un chasseur qui expose fièrement la tête de ses victimes sur un mur. Son assistant que l'on pense un peu secondaire et désuet a en fait un petit secret qui permet de combler à merveille la fierté du chasseur.

C'est amusant mais une fois qu'on a compris le truc, ça perd un peu de son pétillant. Le chasseur va vouloir aller de plus en plus loin donnant lieu à une succession de gags et de situations étonnantes.

Je me serais bien contentée d'un one-shot, mais il semble qu'il y aura des suites. À voir si ça apportera vraiment quelque chose...

 

Retrouvez l'avis de Bouma.

 

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article