La lettre d'Élisabeth

Publié le par Sophie

Élisabeth ne supporte plus l'ambiance à la maison. Son père, cordonnier, élève seul son frère et elle. Désemparée, elle écrit une lettre dans laquelle elle explique que son père ne sait plus lire mais le pire est qu'il essaie d'entrainer son fils avec lui en l'empêchant d'aller à l'école. Avec un peu de chance, celui qui lira son courrier pourra l'aider !

 

 

Des histoires sur des adultes qui ne savent pas lire, on n'en trouve assez rarement en littérature jeunesse. Dans ce petit roman, Emmanuelle Cosso Merad ne dramatise jamais la situation. L'humour qui se dégage de José, facteur atypique qui ouvrira la lettre, donne d'ailleurs l'ambiance générale du texte. D'autres personnages comme Élisabeth donne encore de la légèreté.

 

J'ai apprécié ce contraste entre la situation difficile du père et du frère d'Élisabeth et les aspects plus rigolos du récit : ce José un peu décalé de la réalité, l'invention étrange de Marie, la naïveté d'Élisabeth, ou encore le 2 toujours accolé à son prénom telle une reine...

J'ai aussi trouvé, à regret, que certains évènements étaient un peu rapide voire survolés. Un peu de développement ou des transitions plus claires auraient été un plus pour la fluidité de l'histoire.

 

Ce roman publié chez Flammarion dans la collection Castor poche a le mérite d'évoquer un sujet sensible. Les illustrations au crayon noir de Pauline Duhamel enrichissent bien l'humour du texte. Dommage que le sujet soit traité si simplement et si rapidement.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Commenter cet article