Actualités

Lundi : les extras (jeux, films, revues, applications, prix, concours...) toujours pour les enfants
Du mardi au vendredi : des chroniques pour les petits enfants et les grands ados
Samedi : les sélections sur un thème d'actualité ou pas

 

Et des fois, rien, juste rien selon l'envie !

 

Mais pour encore plus d'actualités sur la littérature jeunesse ou sur le quotidien d'une blogueuse-maman-bibliothécaire-lectrice, c'est sur les réseaux sociaux et à la radio.



 

Sophie

Une Recherche Précise ?

Le blog dans et hors les murs...

Ce blog est né de deux bibliothécaires et mamans, Judith et Sophie (moi-même), férues de littérature jeunesse. De l’album au roman en passant par la BD et le documentaire, il y en a pour tous les âges de la naissance à l’adolescence et pour tous les goûts. Et comme le monde du livre est grand, on découvre parfois des portraits d’éditeurs et d’auteurs, ainsi que l’actualité de cet univers passionnant.


Pour savoir qui de Judith ou moi est l'auteur d'un article, il suffit de regarder tout en bas de celui-ci, juste avant le lien pour les commentaires.

 

Vous pouvez aussi me retrouver sous le pseudo, SophieLJ, sur les blogs, forums... Et sur le blog collectif À l'ombre du grand arbre auquel je participe.

 

Contact

 

La radio de Sophie

 

La bannière du blog a été réalisée par Anbleizdu.

Au quotidien...

Actualités au quotidien, informations, photos, concours des éditeurs et des blogueurs...
 
22 février 2017 3 22 /02 /février /2017 06:00

Souffle !

Claire Zucchelli-Romer

Milan, 2015

 

Dès la couverture, on constate que l'on va pouvoir participer à donner vie à la lecture en soufflant sur différents éléments. Le cadre du titre est fait de bandes de papier qui matérialise le bruit du vent.

 

 

En effet, les saisons se succèdent et le vent est toujours de la partie. Que ce soit dans de petits moulins de papier, dans de hautes herbes, dans les feuilles de l'automne ou les flocons de neige, le lecteur a toujours une bonne raison de souffler pour entendre des sons différents.

Les pages plastifiées sont solides, les petites pièces à faire voler aussi, ce qui en fait un livre assez bien pensé même s'il sera difficile aux petits souffles enfantins de produire le bruit escompté.

 

Il y a beaucoup de douceur dans cet album qui permet de voir le vent dans toute sa splendeur !

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

21 février 2017 2 21 /02 /février /2017 06:00

La promenade de Petit Bonhomme : une comptine à jouer avec la main

Lucie Félix

Les grandes personnes, 2015

 

Lucie Félix est une auteure/illustratrice que j'aime beaucoup pour sa créativité dans chacun de ces livres. Elle cherche toujours à proposer un objet original pour le développement de l'enfant.

 

Dans cet album, le héros de l'histoire est la main de l'adulte qui lit. Sur les pages au fond blanc, on ne trouve qu'un décor succinct : un terrain vallonné, un précipice, une maison, un simple sol d'intérieur...

Les couleurs sont magnifiques avec de beaux dégradés et une technique qui ressemble à ce qu'on peut obtenir avec de la peinture sur tissu.

 

 

Mais parlons un peu du principe de cet album. Le lecteur qu'il soit à côté ou en face de l'enfant utilise sa main comme personnage de l'histoire : les doigts sautent sur les bosses, grimpent au toboggan, caressent les animaux... C'est la main qui évolue au fil de l'histoire. Le texte lui aussi est pensé pour une lecture à côté ou en face de l'enfant. En effet, celui-ci est écrit dans les deux sens pour qu'on n'est pas besoin de se faire mal aux yeux à essayer de lire à l'envers.

 

J'ai testé ce livre pendant mes séances de bébés lecteurs et ça fonctionne assez bien. Petits conseils : s'entrainer avec un miroir pour voir ce que ça rend et se placer un peu en hauteur (sur une petite chaise par exemple) si on a un groupe assez important. Le plus confortable étant de le lire avec le livre posé debout au sol et donc uniquement 5/6 enfants en demi cercle autour.

 

Une artiste à découvrir si vous ne connaissez pas encore ces livres, tous originaux dans leur concept.

 

Retrouvez l'avis de Pépita.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

4 février 2017 6 04 /02 /février /2017 06:00

Voilà une petite sélection de trois albums pour petits et plus grands qui vous feront voyager en musique !

 

 

Didgeridoo

Frédéric Marais

Les fourmis rouges, 2014

 

Et si cet instrument finalement très simple en soi, avait un passé surprenant ? Cette histoire raconte comment le didgeridoo, avant d'être un instrument a pu aider à créer le monde tel qu'on le connait. Intriguant, non ? Je vous laisserais découvrir cet album aux allures de contes et légendes qui raconte la naissance du didgeridoo.

Un petit mot tout de même sur les illustrations qui s'inspire du style des dessins faits de points colorés que l'on trouve sur cet instrument : c'est une belle réussite. Du noir, du orange et une touche de blanc suffisent à créer cette belle ambiance nocturne de savane australienne.

 

Retrouvez l'avis de Bouma.

 

Cacophonie

Zidrou et Sébastien Chebret

400 coups, 2016

 

Un piano tombe à l'eau mais voilà qu'un requin le trouve. C'est le début d'un bel orchestre sous-marin qui aime les onomatopées ! D'autres animaux vont les rejoindre et la tournée pourra commencer.

Ce joli album cartonné plonge les petits lecteurs dans un univers musical et marin à la fois. Le texte n'oublie pas de jouer avec les sons et ça, ça devrait plaire aux bébés qui pourront s'amuser à répéter. Une histoire originale et efficace !

 

Mes premiers airs de rock

Aurélie Guillerey

Gründ, 2016

 

Ce petit livre cartonné et sonore vous fera voyager dans le rock des années 50 à 90. Elvis Presley, les Rolling Stones, Bruce Springsteen, Nirvana... voilà quelques exemples de groupes et artistes à découvrir avec les tout-petits. Ceux-ci seront ravis de trouver la puce qui lancera la musique. J'ai trouvé ce livre particulièrement réussi, le son est plutôt bon pour ce genre de système et les mélodies sont revisitées pour être adaptée aux plus petits.

Les illustrations de Aurélie Guillerey sont jolies et savent nous mettre dans l'ambiance de chacune de ces époques.

 

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

17 janvier 2017 2 17 /01 /janvier /2017 06:00

Un petit tour avec Mary Poppins

Hélène Druvert

Gautier Languereau, 2016

 

Dans cet album, ne vous attendez pas à trouver une adaptation du film Mary Poppins. Ici, on plonge dans l'univers de Mary Poppins avec Michael et Jane Banks qui vont visiter Londres à ces côtés. En tout cas, voilà le début de l'histoire car tout va prendre des allures moins réalistes par la suite.

 

 

Hélène Druvert nous offre les monuments de Londres avant de nous emmener sous la mer et dans les cieux. Les illustrations sont réalisées en découpe laser et colorées de noir, blanc et gris uniquement. L'effet est réussi, la finesse de la découpe montre des images remarquables.

J'ai été plus sceptique sur la présence de Mary Poppins qui est finalement plus un prétexte qu'autre chose. La magie pouvait tout aussi bien opérée sans ce personnage. Et si on tenait à l'avoir, j'aurais préféré une histoire plus proche du film, plus longue et plus pertinente que juste une balade avec Mary Poppins.

 

Le livre est très beau grâce à la technique utilisée mais dommage que l'histoire de Mary Poppins ne soit pas plus approfondie.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

11 janvier 2017 3 11 /01 /janvier /2017 06:00

Chhht !

Sally Grindley et Peter Utton

Pastel, 1991

 

Il y a des classiques qu'il est bon de ressortir, je n'avais pas encore lu celui-ci avec Morgan, c'était donc l'occasion de jouer avec le peur et le livre le temps d'une lecture.

Ici, le jeune lecteur est aussi le personnage principal de l'histoire. Il va devoir pénétrer dans un sombre château : celui du géant. De page en page, il faudra faire attention à ne pas réveiller les habitants qui pourraient alerter le géant. L'histoire est donc ponctuée de chhht et se lit en chuchotant pour se prendre totalement au jeu. Un système de rabat permet aussi de vérifier que le personnage précédent n'est pas réveillé.

 

 

Tout est parfaitement construit pour que l'enfant se sente impliquer dans l'histoire et ça a très bien marché avec Morgan, 4 ans, qui s'est totalement pris au jeu. J'ai d'ailleurs vu un sourire soulagé quand le livre fût refermé pour échapper au géant ! Les enfants aiment jouer avec la peur et la pression monte petit à petit dans l'histoire jusqu'à retomber au dénouement. Tout est pensé pour éviter les cauchemars et pour montrer que ce qui est dans le livre reste dans le livre.

Les illustrations à la peinture ont un peu vieilli et pourtant on prend toujours plaisir à les observer dans les moindres détails. Ce qui est intéressant dans cet album, c'est d'ailleurs l'échelle qui est respectée. Tout semble surdimensionné pour qu'on plonge totalement dans ce grand décor.

 

Un classique à lire et relire avec plaisir !

 

Retrouvez l'avis de Chlop.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

24 novembre 2016 4 24 /11 /novembre /2016 06:00

Sortilèges

Emily Gravett

Kaléidoscope, 2008

 

 

J'aime beaucoup les livres de Emily Gravett, vous le savez peut-être déjà, c'est pourquoi j'ai eu envie de revenir sur cet album qui date un peu mais qui est toujours aussi amusant !

 

 

Tout commence dès la page de garde où l'on voit un crapaud sortir d'un bocal, appartenant probablement à une sorcière. Sur la page de titre, on le voit alors s'emparer d'un livre qui ressemble trait pour trait à celui qu'on a entre les mains ! Alors qu'il navigue sur le livre, tel un bateau au milieu de pages déchirées, telles une mer tranquille, on nous raconte alors le point de départ d'un sérieux bazar : le livre est un livre de sortilèges que le crapaud va remanier à sa sauce pour devenir un prince charmant...

 

 

On enchaîne alors les formules magiques sur la page de gauche et les métamorphoses étonnantes sur la page de droite divisée en deux... Je vous laisse libre de découvrir si le crapaud est parvenu ou non à devenir prince charmant et à le rester...

 

L'humour et l'originalité des livres de Emily Gravett m'ont toujours séduite et encore plus dans ces premiers albums comme celui-ci. Elle va plus loin qu'une simple histoire puisque tout le livre fait partie intégrante du récit à l'aide notamment de mise en abime et de petits détails de-ci de-là. Graphiquement, cet album est très intéressant, on navigue entre les illustrations dessinées et peintes et les morceaux de papier éparpillés et recollés.

 

Avec ce livre, vous êtes assurez de plonger dans un imaginaire drôle et original que les enfants vont adorer !

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

19 novembre 2016 6 19 /11 /novembre /2016 06:00

Ce week-end, je vous propose une petite sélection sur les oiseaux avec de beaux albums tous très différents graphiquement.

 

 

Petit colibri

Catherine C. Laurent et Bénédicte Nemo

Cépages, 2015

 

Dans cet album, on assiste au début de l'indépendance d'un petit colibri qui va profiter d'une belle journée pour butiner de fleur en fleur. L'envol de cet oiseau est un beau prétexte pour faire une place importante aux fleurs. Sur chaque page de ce petit format carré, de belles fresques de peinture et d'autres techniques s'enchainent pour nous plonger dans cet univers coloré. On nous invite d'ailleurs à prolonger la découverte en nous donnant les noms de quelques fleurs représentées dans l'album... Ma préférée : l'orchidée colombe que je ne connaissais pas.

 

55 oiseaux

Séverine Vidal et Csil

Winioux, 2013

 

1, 2, 3, 4, 5... Autant d'oiseaux, autant de phrases douces et poétiques. Comme je ne sais pas comment les décrire, en voilà deux :

Cinq oiseaux sur ma branche, et je dois m'arrêter un peu regarder en l'air, souffler.

Dix oiseaux peints sur les murs, j'ouvre ma fenêtre... on ne sait jamais.

Les oiseaux sont ici une belles métaphores de la liberté, une invitation à prendre son temps et de la hauteur sur les évènements.

Le format en accordéon et les illustrations colorées avec douceur amène encore un peu plus de légèreté. En fait, c'est un petit livre beau à regarder et à lire pour se détendre.

 

Couac

Émilie Vast

MeMo, 2015

 

Cet album est adapté d'un spectacle d'Angélique Friant, lui-même inspiré du conte Le vilain petit canard de Hans Christian Andersen. Le graphisme sobre et élégant de Émilie Vast met joliment cette histoire en images.  On alterne entre de belles double-pages et des scénettes de quatre images qui donnent dynamisme et humour à l'histoire. Le beau papier rajoute encore une belle touche à ce livre de qualité.

 

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

17 novembre 2016 4 17 /11 /novembre /2016 06:00

Les billes font la course

Frédérique Bertrand et Michaël Leblond

Rouergue, 2015

 

Il y avait déjà les aventures en pyjamarama pour les plus grands, voilà maintenant une petite histoire simple mais tout aussi efficace pour être mise en mouvement.

Dans cet album cartonné, on assiste à une course effrénée entre les billes rouges et les billes bleues. Rebondissements et suspense sont au rendez-vous mais le meilleur forcément c'est l'illustration et ce qu'on peut en faire.

 

 

Si vous ne connaissez pas encore les albums de ce duo d'artistes, sachez qu'ils sont fournis avec une feuille rayée et transparente. L'idée est de faire glisser doucement cette feuille sur les illustrations pour les animer. En fait, sur les illustrations, vous ne voyez pas de billes rouges et bleues. Non, il n'y a à la place qu'une succession de traits, pas si hasardeux qu'ils en ont l'air. En passant la grille dessus, on les anime comme par magie !

Ce procédé rend la course bien plus vivante et on doit presque se retenir de passer trop vite la grille sur la page, sinon ça ne marche pas.

 

Les plus jeunes auront sûrement besoin d'un adulte pour comprendre le fonctionnement des illustrations mais je ne doute pas qu'ils seront très impressionnés par cette technique ludique et amusante.

 

Retrouvez l'avis de Pépita.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

7 novembre 2016 1 07 /11 /novembre /2016 06:00

Copain ?

Charlotte Gastaut

Albin Michel jeunesse, 2016

 

Au printemps, les éditions Albin Michel ont sorti une nouvelle collection : Histoires animées. Comme son nom l'indique en partie, cette collection propose des livres animés mais pas physiquement, non non, virtuellement grâce à la réalité augmentée !

Sans entrer dans les détails techniques que je ne maîtrise pas (sauf si comme on est tenté de le penser c'est de la magie), la réalité augmentée permet de voir un livre s'animer sur un écran en le regardant par l'intermédiaire d'un smartphone ou d'une tablette.

 

 

J'ai testé l'album Copain ? et j'ai eu un sacré coup de cœur pour ce livre car on voit parfaitement ce que le numérique peut lui apporter.

J'ai commencé par le lire simplement, comme un livre quoi ! Déjà l'histoire avec très peu de texte est jolie. C'est l'histoire d'une amitié qui se crée et j'imagine assez bien le lire à des tout-petits.

Et puis j'ai sorti ma tablette, téléchargé l'application Histoires animées et je l'ai lu, ou plutôt écouté et vu cette fois avec l'écran entre moi et le livre. Et là, magie ! L'album avec peu de couleurs et des illustrations très blanches et aux tons froids s'illumine sous nos yeux et c'est magnifique.

Je laisse parler les images (désolée pour la qualité assez médiocre des photos mais dites-vous que c'est encore plus beau en vrai !)...

 

20161002_204837

20161002_205252

20161002_205334

 

Cet album est ma première expérience en réalité augmentée et il était vraiment très convaincant. C'est un livre qu'on peut lire seul ou avec le numérique, dans les deux cas il a beaucoup de charme et de poésie à vous offrir...

 

Retrouvez l'avis de Pépita.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

11 août 2016 4 11 /08 /août /2016 05:00

Réveil

Hector Dexet

Amaterra, 2016

 

Il en faut parfois peu pour faire passer un petit bonheur. Cet album est assez simple : un joli graphisme, pas de texte, de beaux paysages enneigés et un soleil qui se lève lentement.

 

 

Sur chaque page, on voit la vie du grand nord qui évolue sous nos yeux. Ce sont les animaux que l'on suit et seuls les traces de pieds et quelques indices nous indiquent la présence d'un homme. Les pages sont découpées pour que certaines parcelles du paysage se retrouvent sur les pages suivantes.

 

Pas besoin d'en dire plus : c'est un album plein de fraîcheur, de douceur et de tendresse. Un vrai petit plaisir de lecture qui vaut le coup d’œil !

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -