Actualités

CONCOURS

 

Lundi : les extras (jeux, films, revues, applications, prix, concours...) toujours pour les enfants

Du mardi au vendredi : des chroniques pour les petits enfants et les grands ados
Samedi : les sélections sur un thème d'actualité ou pas

 

Et des fois, rien, juste rien selon l'envie !

 

Mais pour encore plus d'actualités sur la littérature jeunesse ou sur le quotidien d'une blogueuse-maman-bibliothécaire-lectrice, c'est sur les réseaux sociaux et à la radio.



 

Sophie

Une Recherche Précise ?

Le blog dans et hors les murs...

Ce blog est né de deux bibliothécaires et mamans, Judith et Sophie (moi-même), férues de littérature jeunesse. De l’album au roman en passant par la BD et le documentaire, il y en a pour tous les âges de la naissance à l’adolescence et pour tous les goûts. Et comme le monde du livre est grand, on découvre parfois des portraits d’éditeurs et d’auteurs, ainsi que l’actualité de cet univers passionnant.


Pour savoir qui de Judith ou moi est l'auteur d'un article, il suffit de regarder tout en bas de celui-ci, juste avant le lien pour les commentaires.

 

Vous pouvez aussi me retrouver sous le pseudo, SophieLJ, sur les blogs, forums... Et sur le blog collectif À l'ombre du grand arbre auquel je participe.

 

Contact

 

La radio de Sophie

 

La bannière du blog a été réalisée par Anbleizdu.

Au quotidien...

Actualités au quotidien, informations, photos, concours des éditeurs et des blogueurs...
 
22 février 2017 3 22 /02 /février /2017 06:00

Souffle !

Claire Zucchelli-Romer

Milan, 2015

 

Dès la couverture, on constate que l'on va pouvoir participer à donner vie à la lecture en soufflant sur différents éléments. Le cadre du titre est fait de bandes de papier qui matérialise le bruit du vent.

 

 

En effet, les saisons se succèdent et le vent est toujours de la partie. Que ce soit dans de petits moulins de papier, dans de hautes herbes, dans les feuilles de l'automne ou les flocons de neige, le lecteur a toujours une bonne raison de souffler pour entendre des sons différents.

Les pages plastifiées sont solides, les petites pièces à faire voler aussi, ce qui en fait un livre assez bien pensé même s'il sera difficile aux petits souffles enfantins de produire le bruit escompté.

 

Il y a beaucoup de douceur dans cet album qui permet de voir le vent dans toute sa splendeur !

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

15 février 2017 3 15 /02 /février /2017 06:00

L'herbier des fées

Benjamin Lacombe et Sébastien Perez

Albin Michel jeunesse, 2011

 

Cet herbier est annoncé comme celui d'un certain Aleksandr Bogdanovich, scientifique russe travaillant pour Raspoutine à la confection d'un élixir d'immortalité. Si ce personnage est bien réel, mes rapides recherches ne m'ont pas confirmé son passage dans la forêt de Brocéliande en Bretagne. Il semblerait que la magie commence donc en 1914 quand il part y faire des recherches...

 

 

Herbier, c'est bien le mot qui a été choisi pour le titre mais le contenu se dirige rapidement vers quelque chose qui ressemble plus à un micro bestiaire féérique. En effet, sous forme de journal, Aleksandr nous fait partager ses découvertes dans la forêt de Brocéliande et les plantes qui pourraient l'aider dans la réalisation de son élixir. Mais rapidement, les plantes vont se révéler être le refuge de minuscules créatures qui ressemblent à des insectes humanoïdes. Nous suivrons donc les découvertes du botaniste de plus en plus possédé par ses rencontres surprenantes.

 

Benjamin Lacombe et Sébastien Perez savent travailler ensemble pour nous plonger dans un univers merveilleux (dans tous les sens du termes). Ici, la mise en page entre journal, carnet de croquis et correspondance nous montre aussi un graphisme beau, captivant et si réel qu'on s'y croirait ! Quelques pages en découpe au laser ajoutent encore un peu de mystère et de volume aux illustrations. Benjamin Lacombe met une telle force et un tel réalisme dans ses tableaux (car ses illustrations c'est quand même un peu ça) qu'on est comme aspiré dans ce livre du début à la fin.

 

 

Ce bel album au papier vieilli et au grand format est une plongée dans un univers féérique digne des légendes de Brocéliande. Tous les curieux se plairont dans ce monde le temps d'un surprenant moment de lecture.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

9 février 2017 4 09 /02 /février /2017 06:00

Les trois brigands

Tomi Ungerer

L'école des loisirs, 1968

 

Il était une fois trois vilains brigands,

avec de grands manteaux noirs et de hauts chapeaux noirs. [...]

La nuit, au clair de lune, ils se tenaient cachés au bord de la route.

Ils faisaient peur à tout le monde.

 

Mais aussi brigands soient-ils, le jour où ils croisent la route de la petite Tiffany, leur vie prend un tout autre sens.

 

 

Je poursuis ma (re)découverte des classiques de la littérature jeunesse que je fais découvrir à Morgan, 4 ans, par la même occasion. Cette histoire assez sombre semble plaire à tous les enfants. Déjà, on sort un peu du conventionnel avec trois brigands qui volent les passants puis amassent leur fortune dans une caverne. Et puis avec l'arrivée de Tiffany, on rompt l'équilibre du trio pour en trouver un nouveau peuplé d'orphelins dans le besoin. Ce sont un peu des "Robin des bois" finalement ces brigands.

J'aime beaucoup l'esthétique de cet album. Les traits sont assez grossiers et j'aime le mystère autour de la silhouette des brigands qu'on ne voit jamais clairement. Dans ces nuits d'un beau bleu et aux ombres noires, les brigands sont reconnaissables par la forme de leur chapeau.

 

C'est un album qui apporte un juste équilibre entre le sentiment de peur et la générosité ce qui est sûrement une partie de la clé de son succès. Depuis sa parution, l'album Les trois brigands a été adapté en film, en jeu et il existe aussi une version très grand format cartonnée pour toujours plus de plaisir !

 

Retrouvez l'avis de Bouma.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

8 février 2017 3 08 /02 /février /2017 06:00

L'apachyderme

Sandra Le Guen et Thanh Portal

La palissade, 2016

 

Guillerm a une passion : les indiens. Mais chez les éléphants, il n'est pas bien vu du tout de porter des plumes. Alors quand l'heure de la solitude et du jeu est finie, Guillerm pose ses plumes (presque toutes) et entre dans le rang. Mais un jour, il se pourrait que sa véritable personnalité devienne un atout considérable...

 

 

La couverture de cet album au format particulier (on tourne les pages de bas en haut) annonce la couleur dès le titre. Nous n'avons pas ici affaire à un pachyderme tout gris ni à un apache fait uniquement de plumes, non c'est un mélange des deux : un apachyderme quoi !

Guillerm ne parvient pas à être lui-même parmi les siens qui ne l'acceptent pas avec ses plumes colorées. Pourtant ce petit quelque chose qui le rend spécial et unique pourrait bien avoir son intérêt. Cet album est une belle invitation à être et à rester soi-même face à ceux qui veulent nous faire rentrer dans des cases. C'est aussi une ode à l'imagination qu'il ne faut pas freiner et qui mérite à tout âge d'être développée.

Les illustrations colorées et pétillantes vont d'ailleurs dans ce sens en donnant à voir ce texte chantant et amusant. Guillerm est très bien exploité, l'association des mots et des images nous donne l'impression de le connaître chaque page un peu mieux.

 

Un petit détail pas courant, c'est ce qui fait de nous une personne unique et c'est ce qui a fait de Guillerm un apachyderme sympathique et adorable !

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

7 février 2017 2 07 /02 /février /2017 06:00

Frida

Benjamin Lacombe et Sébastien Perez

Albin Michel jeunesse, 2016

 

J'aime Frida Kahlo depuis que je l'ai découverte au lycée sous les traits de Salma Hayek dans un film racontant la vie de cette artiste mexicaine. J'aime ces toiles dévoilant les douleurs de sa vie et de son corps blessé. J'aime son style sombre et torturé mais aussi ce qu'elle représente pour le féminisme du début du XXe siècle.

Quel meilleur artiste contemporain pouvait mieux mettre en lumière Frida Kahlo que Benjamin Lacombe et ses illustrations elles aussi sombres, pleine de force et d'intensité ! Moi en tout cas, il fallait que je découvre cet album, mélange de deux univers que j'admire.

 

 

Le plaisir commence dès la couverture, avant même d'ouvrir le livre. Recouverte d'un tissu imprimé révélant le visage de Frida Kahlo et déjà quelques symboles de sa souffrance comme cette colonne vertébrale qui sera à la fois sa force et sa faiblesse durant toute sa vie. Ou encore ces fleurs, signe d'une beauté bien particulière et des couleurs qui vivront malgré tout dans ces peintures. Et sur sa tête, un papillon que l'on retrouve souvent dans les illustrations de Benjamin Lacombe.

 

 

Dans cet album, le duo talentueux et quasi inséparable que forment Benjamin Lacombe et Sébastien Perez nous offre neuf thématiques. Neuf sujets qui feront de Frida Kahlo l'artiste qu'elle fût tant dans ses œuvres que dans sa vie. C'est ainsi qu'avec des textes assez courts fait de citations et de beaucoup de poésie, on découvre l'accident qui a fait naître l'artiste, la médecine qui a fait sa vie d'une façon bien différente que ce qu'elle avait imaginé, l'amour qu'elle a vécu principalement lors de son histoire tumultueuse avec Diego Riveira, la maternité qui l'a longtemps hantée... Seul regret, pas ou peu de politique et pourtant qu'est-ce qu'elle s'est investie dans des luttes révolutionnaires et dans le communisme !

 

 

Pour tous ces sujets, Benjamin Lacombe a mélangé son style à celui de Frida Kahlo. Reprenant une partie de ses tableaux en les réinterprétant, il a su conservé l'essence même de l'artiste et nous plonger dans son univers à elle, avec son regard à lui. En jouant sur les pages découpées, il a donné une dimension profonde à ses illustrations riches de symboles et d'émotions.

 

 

Comme l'explique Benjamin Lacombe dans les quelques pages clôturant le livre qui expliquent son travail, Frida Kahlo est une artiste dont on ne peut pas entièrement comprendre le travail si on ne connait pas le contexte de sa vie. On peut même passé totalement à côté de la richesse de ce personnage qui n'a cessé de ce mettre en scène pour évacuer et vivre avec ses souffrances.

 

Cet album est une approche magnifique qui pourra aider à mieux comprendre cette artiste ou à l'apprécier encore un peu plus.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

4 février 2017 6 04 /02 /février /2017 06:00

Voilà une petite sélection de trois albums pour petits et plus grands qui vous feront voyager en musique !

 

 

Didgeridoo

Frédéric Marais

Les fourmis rouges, 2014

 

Et si cet instrument finalement très simple en soi, avait un passé surprenant ? Cette histoire raconte comment le didgeridoo, avant d'être un instrument a pu aider à créer le monde tel qu'on le connait. Intriguant, non ? Je vous laisserais découvrir cet album aux allures de contes et légendes qui raconte la naissance du didgeridoo.

Un petit mot tout de même sur les illustrations qui s'inspire du style des dessins faits de points colorés que l'on trouve sur cet instrument : c'est une belle réussite. Du noir, du orange et une touche de blanc suffisent à créer cette belle ambiance nocturne de savane australienne.

 

Retrouvez l'avis de Bouma.

 

Cacophonie

Zidrou et Sébastien Chebret

400 coups, 2016

 

Un piano tombe à l'eau mais voilà qu'un requin le trouve. C'est le début d'un bel orchestre sous-marin qui aime les onomatopées ! D'autres animaux vont les rejoindre et la tournée pourra commencer.

Ce joli album cartonné plonge les petits lecteurs dans un univers musical et marin à la fois. Le texte n'oublie pas de jouer avec les sons et ça, ça devrait plaire aux bébés qui pourront s'amuser à répéter. Une histoire originale et efficace !

 

Mes premiers airs de rock

Aurélie Guillerey

Gründ, 2016

 

Ce petit livre cartonné et sonore vous fera voyager dans le rock des années 50 à 90. Elvis Presley, les Rolling Stones, Bruce Springsteen, Nirvana... voilà quelques exemples de groupes et artistes à découvrir avec les tout-petits. Ceux-ci seront ravis de trouver la puce qui lancera la musique. J'ai trouvé ce livre particulièrement réussi, le son est plutôt bon pour ce genre de système et les mélodies sont revisitées pour être adaptée aux plus petits.

Les illustrations de Aurélie Guillerey sont jolies et savent nous mettre dans l'ambiance de chacune de ces époques.

 

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

31 janvier 2017 2 31 /01 /janvier /2017 06:00

Une histoire sombre... très sombre

Ruth Brown

Gallimard jeunesse, 1983

 

Tout en répétition, on plonge petit à petit au cœur d'un château sombre... très sombre. Avec une phrase courte qui reprend toujours la même construction, l'auteure entretient un suspense qui parvient à faire son petit effet sur le lecteur.

Notre plongée au cœur de cet environnement sombre... très sombre interroge et la pression monte petit à petit sans savoir vers quoi on se dirige.

 

 

Les illustrations, même si le style a vieilli, remplissent parfaitement leur rôle. Il s'agit d'une succession de tableaux peints avec un certain réalisme. Tous sont bien sûr assez sombres avec une ambiance inquiétante comme y participe si bien le brouillard dehors, les toiles d'araignée ou encore ce chat noir que l'on suit au fil des pages.

Heureusement, la fin est un peu plus lumineuse mais le mystère et la peur qui s'immisce dans cette histoire ne semble pas pour autant totalement disparue.

 

Un album à lire avec les enfants qui aiment se faire peur !

 

Retrouvez l'avis de Bouma.

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

28 janvier 2017 6 28 /01 /janvier /2017 06:00

Aujourd'hui, je vous propose une petite sélection de ces petites choses qui nous font du bien quand on est enfant et qui nous aident à grandir : les doudous et les amis imaginaires. Si ces premiers sont assez présents en littérature jeunesse, c'est moins le cas des derniers qui se font bien plus discrets. Peut-être est-ce leur côté immatériel qui rend les auteurs moins à l'aise pour en parler. Pourtant qui n'a pas eu un jour un ami imaginaire étant enfant ?

 

 

Aventures dans la jungle

Eilen Rosenthal et Marc Rosenthal

Circonflexe, 2015

 

Matthias aimerais bien pouvoir jouer avec Bobo, son doudou-singe, tranquillement. Mais Nestor, le chat, ne cesse de leur tourner autour et de les déranger. Matthias a une idée, ils vont faire du dessin : une chouette histoire d'un singe dans la jungle attaqué par un féroce tigre !

Cet album, c'est une petite plongée dans l'imaginaire enfantin qui sait très bien s'inspirer de la situation réelle en l'amplifiant. Les illustrations sont sur un fond jaune/beige sans décors. Seul ce qui est utile au petit garçon est représenté non sans humour.

 

La nuit des doudous

Hélène Suzzoni et Lucie Vandevelde

Les minots, 2015

 

Alors que le sommeil tarde à venir et que compter les nuages semblent bien compliqués, l'enfant de cette histoire est interpellé par un mouton. Là, il découvre que si lui apprécie les nuages comme doudous, le reste de sa famille aiment serrer contre eux moutons, poussins ou pingouins. Tous vont l'accompagner dans une belle aventure, prémisse d'un doux sommeil.

Un texte tout en douceur et des illustrations foisonnantes de détails lumineux, voilà un bel album à lire avant d'aller au lit...

 

Chloum

Baptistine Mesange

La pimpante, 2015

 

Chloum, c'est un véritable ami pour le petit garçon de cette histoire. Personne ne le voit sauf lui mais ça ne les empêche pas de passer de bons moments de jeux et de rigolade. Ils sont complices mais le temps rendra Chloum de moins en moins présent. Peu importe, il faut parfois un ami comme lui pour bien grandir et se rassurer.

Les belles illustrations aux crayons de couleur apportent beaucoup de douceur dans cet album. Juste un petit regret pour la couverture souple.

 

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

23 janvier 2017 1 23 /01 /janvier /2017 06:00

Volumique, c'est une maison d'édition qui propose de petits albums complétés par une application. Aujourd'hui, je vous invite à découvrir Le safari en ballon de Julia Spiers dans la collection Zéphyr.

 

 

Je ne vais pas m'attarder sur le livre. De manière générale dans cette collection, il est plutôt une introduction à l'application qu'une histoire à exploiter pour elle-même. En plus le petit format souple n'en fait pas un objet extraordinaire.

Ce qui est intéressant, ce sont les petites maquettes à la fin de l'album : deux petites et deux grandes pour s'adapter au format d'un smartphone ou d'une tablette.

 

 

On peut jouer avec ou sans la maquette qui est juste un petit bonus amusant. L'idée est de la poser sur la croix au centre de l'écran (ou pas si on n'a pas le livre donc la maquette).

Pour cette application, il s'agit d'un safari que l'on survole en ballon. Le but du jeu est simple : prendre des animaux en photos. La liste des animaux à photographier apparait à gauche, on survole le paysage en simulant le vol du ballon et quand les animaux sont dans le cadre (que vous apercevez en haut à droite de l'écran), on les photographie. Pas d'action compliquée, il suffit de glisser le doigt sur l'écran.

 

Une application simple, jolie et agréable à introduire avec le livre. Et tout ça à petit prix (même pas 5€ pour le livre et l'application est gratuite) !

Partager cet article

21 janvier 2017 6 21 /01 /janvier /2017 06:00

Je les aime bien les albums chez Little Urban, cette récente maison d'édition lancée fin 2015. J'ai un faible tout particulier pour cette collection d'albums carrés pour les petits. Le petit plus pour moi, c'est qu'ils sont en papier (et non en cartonné) et je trouve ça très important de proposer ce type de livres pour apprendre aux tout-petits à les manier et à découvrir une autre texture que le côté plus froid du carton. L'autre petit plus pour les familles, c'est son tout petit prix de même pas 6€ qui ne remet pas en cause la qualité.

Little Urban, j'en avais aussi parlé à la radio ICI.

 

 

Badaboum bim boum

Nicola Grossi

Little Urban, 2016

 

Ours a perdu sa tanière, il cherche, il cherche et badaboum, le voilà qui tombe dans un trou, celui du Renard. Ensemble, ils cherchent la tanière de l'Ours et là, badaboum bim, ils tombent dans un trou...

Pas vraiment d'ours ou de renard dans ce récit en répétition illustré par des formes géométriques : rondes pour les animaux, en trait épais pour le trajet parcouru... À chaque fois, une couleur représentative de l'animal ou du chemin emprunté est dessinée au crayon de couleur. C'est bien rythmé par la structure mais aussi grâce aux onomatopées qui ponctuent l'histoire. Certains mots du texte sont aussi en couleurs (les animaux et les lieux), c'est bien pratique aussi pour les jeunes lecteurs qui peuvent les repérer facilement.

Un album simple et efficace avec une chute qui fait sourire.

 

Une faim de loup, un point, c'est tout

Elisabetta Pica, Chiara Vignocchi et Silvia Borando

Little Urban, 2016

 

Ici, on reprend le personnage si classique, si terrifiant mais si apprécié du grand méchant loup. Et sans grande surprise, il a faim. Il commence par une cerise, une coccinelle, un crabe... mais attention de ne pas manger le repas de trop, grand méchant loup !

On aime la structure répétitive qui aide les petits à se repérer dans le récit, le sujet de la gourmandise, les illustrations simples en noir et rouge sur fond blanc, les onomatopées gloutonesques et la chute, qui même si elle dénote un peu avec le reste nous décroche un sourire sans problème.

 

Qui a volé ma trompe ?

Lorenzo Clerici

Little Urban, 2016

 

Tout commence avec un éléphant qui a perdu sa trompe. Il va ensuite s'imaginer qui aurait pu lui la voler : l'autruche, la girafe, le lion... ? À chaque page, on découvre un animal avec la trompe à la place du nez mais tout ça n'est que supposition et ne résout pas le problème du pachyderme !

Un album que j'ai testé avec des petits/moyens en accueils de classe et qui fonctionne à merveille. À chaque supposition, les enfants s'exclament des oui et des non avant de rire de la chute amusante.

C'est un livre très agréable à lire à voix haute grâce au texte très vivant et à l'humour simple des dessins.

 

 

Ça pourrait aussi vous plaire :

Partager cet article

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -