La couleur du vélo

Publié le par Sophie

La couleur du vélo

Sandra Le Guen et Thanh Portal

La palissade, 2017

 

Anaïs a 8 ans et demi quand elle reçoit un vélo de grande en cadeau de Noël. Tout serait parfait si il n'y avait pas cette couleur : rose ! Ce n'est pas possible le rose...

 

 

Quand on commence à lire ce petit roman pour jeunes lecteurs, on peut penser à une histoire qui veut lutter contre les stéréotypes de genres. Mais non, le rose a pour Anaïs une signification bien plus forte. C'est vrai que dans son groupe d'amis, on évite les préjugés donc pas de poupées ni de ballon et pas de rose ni de bleu. Si Anaïs est en colère avec ce vélo rose, c'est surtout que c'était une couleur qu'elle et son papa aimaient beaucoup, sauf que ce Noël, c'est son premier sans lui et le rose elle n'en veut plus.

Ce vélo rose est finalement riche de symboliques puisqu'il aidera Anaïs à se reconstruire après un drame familial. Pour autant, il n'y a rien de larmoyant dans cette histoire qui pourrait être triste mais qui est surtout forte de l'espoir qu'elle transmet.

 

Les romans forts pour les jeunes lecteurs ne sont pas toujours faciles à trouver. Celui-là en est un avec un très bon équilibre entre ce qu'il veut transmettre tout en gardant une certaine légèreté. Je vous le conseille donc sans hésiter !

Commenter cet article